Kaosguards

SPECTRAL LORE “11 Days” (Grèce)

spectrallore2023

SPECTRAL LORE est un projet de Black atmosphérique, initié depuis la seconde moitié de la décennie 2000 par l’Athénien Ayloss. Bien qu’étant annoncé comme un EP et n’affichant que quatre pistes, cet opus n’en affiche pas moins une durée fort conséquente de 44 minutes ; afin de préciser l’exigence des formats pratiqués par SPECTRAL LORE, constatons que le morceau le moins long, « Tremor/Kalunga Line » dépasse tout de même le seuil des neuf minutes, tandis que les trois autres molosses s’étagent entre plus de dix et plus de treize minutes ! Si vous cherchez des airs mélodiques à siffloter sous la douche, passez votre chemin…

Or donc, il s’agirait de Black Metal atmosphérique ; l’appellation est pratique mais, bien que pas franchement fallacieuse, elle s’avère toutefois un tantinet imprécise et limitative. Commençons par rendre justice à cette appellation en soulignant notamment le goût immodéré de SPECTRAL LORE pour les longues plages, menées à un train d’enfer, ornées de riffs en trémolos vibrionnants, hantées par des vocaux rauques, oscillant entre une aigreur maladive, typiquement Black Metal, et des intonations plus caverneuses, compatibles avec le Death Metal. Bref, les adeptes de Black épique et brutal apprécieront forcément.

Afin de ne pas risquer la lassitude, SPECTRAL LORE ponctue ces longues cavalcades ravageuses de séquences plus lentes, parfois carrément pesantes. Dans ces cas-là, la pression malsaine ne diminue aucunement, mais elle s’exerce selon des modalités plus contournées (la menace rampante), voire plus mélodiques – quelques plans de guitare plus mélodiques, hérités du Heavy Metal traditionnel, sont à signaler positivement. En la matière, même s’il ne révolutionne rien, le titre dominant « Adro Onzi » (13’45 tout de même) tourne à la démonstration ultra-efficace, tant en termes de brutalité et d’insanité, que de variations, minoritaires mais salutairement contrastées. Le fort costaud et abrasif « Moloch » (11’05) ne donne pas sa part aux chiens, question lacérations et écrasements.

Cela dit, « 11 Days » offre une autre face, franchement plus contrastée. Prenons « Fortitude-Sunrise » : il s’agit objectivement d’une oppressante pièce de Dark Ambient, dont les seuls récifs plus lumineux consistent en des motifs de synthés et de séquenceurs vintage, typiques du TANGERINE DREAM de la fin des années 70. Ambiance plus franchement Dark Ambient Indus pour la première moitié de « Tremor/Kalunga Line », suivi d’une seconde moitié davantage habitée par des synthés clairs, assez typiques des pratiques d’un VANGELIS dans les années 80.

Sans jamais renier son hermétisme fondamental, SPECTRAL LORE expose via ce EP, à parts égales, ses deux faces identitaires, lesquelles s’avèrent in fine parfaitement complémentaires. Peut-être serait-il fructueux de tenter davantage, dans le futur, une hybridation plus poussée entre ces deux facettes, cette fois-ci au sein d’une même composition. En attendant, ne boudons pas notre plaisir masochiste !

Alain Lavanne

Date de sortie: 21/03/2023

Label: autoproduction

Style: Black Métal atmosphérique

Note: 16/20

Ecoutez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles

catafalque2023
Chroniques

CATAFALQUE “Dybbuk” (Royaume-Uni)

« Dybbuk » constitue la troisième pierre levée dans la discographie générée par le quartette britannique CATAFALQUE ; il fait suite à un premier album sans titre (2019),

Lire plus»
rorcal2023
Chroniques

RORCAL “Silence” (Suisse)

Il y a certainement un humour suisse qui m’échappe totalement. Notamment celui qui consiste à intituler « Silence » un objet aussi brutal, lourd, agressif que ce

Lire plus»
INVULTATON2023
Chroniques

INVULTATION “Feral Legion” (Etats-Unis)

Après deux albums, hélas trop confidentiellement exposés (« Wolfstrap » en 2020 et « Unconquerable Death » en 2021), INVULTATION obtient aujourd’hui un net surcroît d’exposition (underground, mais tout

Lire plus»