Catégories
Chroniques

MOTÖRHEAD “A Tribute To Motörhead” (International)

Quand le webzine Antichrist magazine et l’agence de promotion Grand Sounds PR conjuguent leurs efforts pour rendre hommage à la légende MOTÖRHEAD, cela nous donne pas moins de vingt-neuf groupes franchement underground s’attachant à livrer leur version du légendaire combo britannique. Autant vous dire que les deux coproducteurs n’ont certainement pas choisi la facilité en sélectionnant des groupes fort peu réputés, dispersés aux quatre coins de cette foutue planète (soit une quinzaine de pays représentés). Qui plus est, il s’avère rapidement que chaque formation a eu carte blanche pour restituer sa propre version de tel ou tel morceau.

C’est ainsi que, là où MOTÖRHEAD a envers et contre tout pratiqué au fil des décennies sa version d’un Rock’n’Roll dur, franchement bruyant et braillard, ses thuriféraires actuels n’hésitent pas à choisir d’autres styles pour rendre hommage. Comment en vouloir aux groupes qui s’éloignent radicalement du style originellement et objectivement propre à MOTÖRHEAD, quand on constate que les combos qui tentent une approche Hard Rock’n’Roll peinent à frôler la zone de turbulences que leur modèle créait invariablement. Rien de mauvais en somme, juste l’impression- fort sympathique au demeurant, parfois même tout à fait efficace – d’entendre de jeunes neveux s’évertuant à impressionner l’oncle revenu de toutes les expériences extrêmes, en multipliant un rendu nerveux, tendu et bilieux.

Je ne suis pas loin de penser que ce sont les groupes qui ont opté pour un traitement radicalement différent et personnel qui rendent l’hommage le plus vibrant au répertoire du mini-gang de Lemmy. Black Metal, Rock tranchant, Rock et Pop gothique, Death Metal, Power Metal : aucune de ces réinterprétations ne trahit les qualités fondamentales des compositions originelles. D’ailleurs, n’est-ce pas le signe ultime de la qualité d’un morceau : qu’il puisse être approprié et restitué dans un genre tout à fait différent, sans perdre ses qualités rythmiques et mélodiques essentielles ? Dans le cas présent, la validation des qualités intrinsèques des compositions traitées s’avère encore plus spectaculaire, étant donné le pluralisme stylistique adopté par les zélateurs sollicités. Aussi, les puristes bornés ayant tournés casaque, celles et ceux qui se sentent d’attaque pour entendre du piano, du chant féminin ou des rythmiques lourdement métalliques peuvent entrer en piste !

Rien d’essentiel à l’arrivée, mais rien de déplaisant, juste une multiplication d’hommages qui viennent des tripes, sans omettre à l’occasion de penser la transcendance du répertoire mythique. A ce titre, la moindre des qualités de cette compilation réside dans sa capacité à faire en sorte que la sélection des titres faisant l’objet d’une reprise ou d’une adaptation couvre une très large partie de la carrière du groupe, sans se cantonner au mythique line-up qui dura de 1977 à 1982. Conclusion on ne peut plus émouvante : aujourd’hui encore, MOTÖRHEAD suscite des allégeances féroces et suscite des inspirations très variées. Preuve que la mort de Lemmy n’a pas éteint la flamme…

Alain Lavanne

Date de sortie: 13/04/2022

Label: Antichrist magazine / Grand Sounds PR

Style: reprises de MOTÖRHEAD

Note: 15/20

Ecoutez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *