Catégories
Entretiens avec les groupes

Festival PLANE’R FEST le 1er et 2 Juillet 2022

Les 1er et 2 Juillet 2022 aura lieu la 9ème édition du Plane R fest, festival metal incontournable de la région Rhône-Alpes, avec entre autres rien moins que Sepultura, Dragonforce, Lordi ou encore Lacuna Coil à l’affiche.
A quelques jours du début des festivités, nous avons voulu en savoir plus sur ce festival à taille humaine.
Entretien exclusif avec Jean-Michel, aussi passionné que passionnant.

Jean Michel

Salut Jean-Michel ! Peux-tu te présenter un peu pour nos lecteurs ?

Salut Olivier.
Je m’occupe avec l’aide d’une équipe de passionnés, de l’organisation du Plane R Fest, en plus d’avoir une vie familiale, professionnelle et d’être conseiller municipal de Colombier Saugnieu, commune qui accueille le Plane R Fest.

Revenons un peu sur l’histoire du Plane R fest. Comment et quand est né ce festival ?

Le Plane R Fest est né en 2012, sous l’impulsion d’une poignée de passionnés de musique, et qui a existé au départ, plus sous la forme d’une Fête de la musique que du festival dans sa dimension actuelle. J’ai rejoint l’équipe en 2015, en cours de montage de l’édition, avant de plus m’investir dans l’organisation à partir de l’édition 2016.

Au départ plutôt modeste, le festival a pris une vraie ampleur depuis 2017. Comment l’expliques-tu ?

Le choix s’est porté sur le constat que nous avions du mal à attirer les gens malgré la gratuité de l’entrée, et que voir des artistes de grande qualité se produire devant une audience très faible ne pouvait satisfaire personne. Le Festival a dès son existence été porté financièrement par la Commune de Colombier-Saugnieu, et le choix a été fait d’aider à faire grossir ce Festival afin de lui donner une vraie audience et pouvoir créer un évènement, un rendez-vous pour les amateurs de musique. Je dois reconnaitre que nous avons vraiment tâtonné lors de la première édition, cherchant aussi bien notre style que notre public, et accumulé les erreurs, tant au niveau de la programmation qu’au niveau de la communication. Heureusement, nous avons eu la chance de rencontrer des partenaires tels que BAAM puis MEDIATONE qui nous ont aidés, soutenus et conseillés sur la direction à prendre pour faire grandir et fonctionner le Plane R Fest. Ces partenaires sont toujours à nos côtés, et nous avons actuellement des rapports qui vont au-delà des échanges que nous pourrions avoir avec des prestataires lambda. Toutes les décisions font l’objet d’échanges et chaque avis compte avant de s’engager dans une voie. Nous fonctionnons en symbiose, et je pense que ce fonctionnement est la clé et la base de la croissance du Plane R Fest .

Quelles sont les caractéristiques du Plane R, ce qui le différencie ?

On cherche à garder notre âme de petit festival. On aime rencontrer les festivaliers, les croiser et pouvoir se saluer plus tard dans l’année lorsqu’on se croise dans un concert, ou même parfois au boulot. C’est un festival qui garde une âme champêtre, avec un prix d’accès très modéré de façon à ce que tout le monde puisse y participer sans se ruiner. C’est la politique de notre commune qui est transposée dans ce festival, et on tient à ce que tous les festivaliers puissent venir en se disant qu’ils vont passer un bon moment, dormir dans un camping un peu rustique, mais gratuit, profiter d’une affiche que l’on espère belle, et repartir avec des souvenirs plein la tête sans y avoir laissé son salaire.

Comment avez-vous vécu la pandémie et l’arrêt forcé des concerts ? Cela a t’il mis en péril la pérennité du festival ?

Heureusement, le Festival est soutenu par la mairie, ce qui nous a permis d’aborder assez sereinement les reports successifs de 2020 et 2021, mais cela a été malgré tout compliqué émotionnellement, car à chaque fois, les annonces du gouvernement nous ont laissé la porte entrouverte pour une reprise, et les délais d’annonces trop tardifs nous ont tous fait avancer dans les montages et les organisations avant de tout figer.
A chaque fois, ça a été assez douloureux à vivre pour l’équipe. Même si on savait tous que le Festival n’avait aucune chance d’avoir lieu, on se raccrochait au petit espoir de sa réalisation. Je pense que s’il avait dû y avoir de nouveau un report, la survie du Festival aurait effectivement été compromise. Aujourd’hui, même si nous n’avons enregistré que très peu de remboursement de billet, on ne sent pas forcément l’effervescence des éditions précédentes autour de la billetterie. De plus, le contexte économique actuel ne pousse pas les festivaliers à des achats trop en amont. Comme toute l’économie de l’évènementiel, on sent une certaine prudence des festivaliers à prendre leurs billets plus en avance, et cela complique l’organisation, notamment en ce qui concerne les commandes de consommables qui doivent être passées un mois à l’avance. Il est toujours compliqué de se projeter si tôt, d’autant plus sur une année de reprise.

Venons-en à l’édition 2022. Contents de retrouver les groupes et le public j’imagine ?!

C’est un vrai bonheur de savoir qu’enfin, on va retrouver les sourires des groupes et du public ! On a eu la chance de ne perdre que très peu de groupe de la programmation initiale, et on se félicite de notre collaboration avec MEDIATONE qui nous a booké une si belle affiche ! Et on est tous impatients de retrouver tous les festivaliers !

L’affiche est une nouvelle fois très impressionnante. Peux-tu nous présenter un peu le line-up 2022 ?

Comme chaque année depuis que nous avons décidé de confier notre programmation à Médiatone, nous essayons de progresser dans notre line-up. Nous recherchons à avoir une affiche équilibrée dans entre le vendredi et le samedi, en accueillant aussi bien des groupes internationaux confirmés que des groupes en devenir. On fait également en sorte d’avoir des groupes Français en plus des groupes régionaux, car nous avons un réservoir de talents très importants en France, et il est essentiel pour nous de les mettre à l’honneur. Le tremplin que nous organisons est aussi un moyen, même si chaque année, le choix du vainqueur est toujours un crève-cœur.

Ce qui saute aux yeux c’est la pertinence de la programmation, entre têtes d’affiches internationales (Sepultura, Dragon Force, etc), découvertes musicales (dont le gagnant du tremplin) et groupes en passe d’exploser (Shaârghot,…). Qui s’occupe de la programmation, et quels sont les critères ?

Toute la programmation est confiée à Médiatone, et je suis en contact quasi quotidien avec Eric, et nous débattons de la pertinence de chaque proposition de groupe ou opportunité qui se présente. L’équipe d’organisation a un retour sur toutes les possibilités, et les choix sont toujours fait collectivement, car le Plane R Fest est avant tout une famille. Pourquoi travailler avec Médiatone ? Déjà parce qu’ils ont une expérience et une connaissance du milieu car ils organisent des concerts depuis 25 ans sur Lyon, et surtout et avant tout parce que c’est une belle aventure humaine. On s’apprécie mutuellement, et on partage la même envie de faire progresser le Plane R Fest, le faire grossir petit à petit, l’installer et en faire un évènement incontournable de la scène métal. Pour ce qui est de la programmation, on la souhaite diversifiée, et on souhaite éviter d’aller sur des programmations trop extrêmes car sur la région nous avons déjà des festivals comme nos amis du Sylak et du Lion Métal Fest qui sont sur ces registres. Il faut donc avoir notre propre identité, et on y tient.

Au delà des concerts, que trouve t’on sur le site ?

Il y aura bien évidemment des stands de merch et goodies, des food trucks avec des menus vegan, j’y tiens ! Nous aurons également, comme chaque année, la bière artisanale de La Grihète, qui devient Bio cette année, et grande nouveauté pour celles et ceux qui n’aime pas la bière, nous aurons du vin blanc bio et du rosé.
Preuve de l’implication des habitants dans le festival, l’APE nous a demandé de pouvoir tenir un stand de glace, et ce sont les jeunes de la MJ qui vont tenir un stand petit déjeuner le samedi matin à partir de 8h30 pour les campeurs.
On tient énormément à des produits de qualités, et des tarifs maitrisés. On veut voir les festivaliers repartir avec le même sourire qu’à leur arrivée.

La billetterie est disponible sur tous les sites de vente habituels. Où en êtes-vous des réservations ?

Aujourd’hui, nous sommes largement au-dessus des réservations des éditions précédentes, mais si nous sommes optimistes, il reste du chemin à faire, donc nous restons prudents sur les prévisions.

Pour les habitués du festival, quelles sont les nouveautés de cette édition ?

Pour cette année, on a décidé de pousser les murs, et donc il y aura une deuxième scène qui permettra d’allonger l’affiche du double de groupes, toujours pour un tarif très maitrisé. Le camping sera également hors du site du festival pour des questions de places, et également de sécurité. Et il n’est pas impossible que le samedi réserve une petite surprise sur laquelle l’équipe travaille actuellement et que nous espérons pouvoir mettre en place.

Merci beaucoup pour toutes ces précisions ! Je te laisse le mot de la fin pour les lecteurs de Kaosguards.

Merci à Kaosguards de cette interview, et pour tous les festivaliers, on vous attend avec impatience les 1 et 2 Juillet pour l’édition 2022 du Planerfest !
Sachez-le, Montcul va être chaud et bouillant les 1 et 2 Juillet !

Vega

Toutes les infos sur le site officiel du Plane R Fest ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *