Catégories
Entretiens avec les groupes

DARK MEDIEVAL FEST le 12/03/2022

Et c’est reparti après l’examen de passage du AR’ VRAN FEST c’est au tour du DARK MEDIEVAL FEST (en proche banlieue Lyonnaise) de passer sous les fourches caudines de KAOSGUARDS. On ressent de nouveau la fureur, l’odeur de poudre du “live” et cela à KAOSGUARDS on en est plus que ravi!

1- Pour ceux qui ne sont pas encore au fait de ce projet qui va remettre le pagan, le médiéval en scène, présentes-nous le un peu…

Le projet est né alors que je cherchais un nouveau moyen de faire connaître l’association médiéval dont je faisais partie en 2019 (Ternand Médiéval). Le Dark Medieval Fest est donc né de la rencontre du monde médiéval et de l’univers pagan-metal, tout simplement ! Après une première édition victime de son succès (nous avons même refusé du monde), la crise du covid nous a empêché de transformer l’essai… Depuis, nous attendons l’opportunité de revenir sur le devant de la scène et ça y est, cette année, on est de retour et définitivement prêts à en découdre !

2- On va de suite attaquer par les choses qui fâchent. Monter un petit festival est risqué financièrement. À l’heure de monter ce projet as-tu été méfiant par rapport à cela?

Ce n’est pas tant le fait de monter un festival qui est risqué, c’est surtout le fait d’essayer de le faire exister en période de pandémie mondiale ! En temps normal, le festival est auto-suffisant et la vente des billets suffit à le financer… Cette fois, nous devions appuyer notre trésorerie sur des dates comme Borknagar/ Saor pour offrir au public un festival un petit peu plus ambitieux et professionnel mais malheureusement, la tournée a été annulée en Décembre dernier et nous démarrons donc notre saison avec le Dark Medieval Fest et une trésorerie plus que tendue… Pour autant, tout le monde est dans le même bateau, que ce soient les groupes ou les prestataires, donc nous n’avons pas encore dû faire trop d’avances de frais. Mais nous entrons dans la dernière ligne droite et à partir de maintenant, notre succès ne dépends plus que du public et des préventes réalisées !

3- Tu ressens un intérêt croissant pour le pagan et tous ses dérivés?

L’intérêt pour le genre ne date pas d’aujourd’hui, mais le besoin de le vivre dans le cadre d’un festival (par exemple) semble se développer de plus en plus ! C’est un phénomène ancien je pense qui a été mis en exergue par la pandémie : les gens sont en recherche de sens, ils ont besoin de revenir à des valeurs plus nobles, plus proches de la Nature aussi… Peut-être aussi ont-ils besoin de se changer les idées à travers les histoires comptées par les différents groupes du genre, voir de voyager à travers des contrées oniriques teintées d’heroic-fantasy ! Et le pagan-metal offre tout cela à la fois car il sait en plus satisfaire les esprits les plus belliqueux comme les plus festifs : tout pour rencontrer un certain succès en ces temps troublés ! Avec les différents festivals du style proposant en plus des concerts, des marchés médiévaux et des animations, le public est je pense clairement à la recherche d’une expérience complète plutôt qu’un énième live sans ce petit supplément d’âme qui fait toute la différence…

4- Pourquoi avoir privilégié un indoor plutôt qu’un outdoor ?

Nous sommes une toute jeune association et nous n’avons pas encore les épaules pour porter un tel projet outdoor, tout simplement ! La logistique est toute autre et ne concerne pas seulement le fait de devoir trouver un terrain… Il faut trouver la ou les scènes, installer toilettes et douches, trouver un parking, un camping, et je ne parle pas de la sécurisation des lieux ! Il ne s’agit pour nous que de la deuxième édition, donc on va avancer étapes par étapes… Un festival indoor est pour nous beaucoup moins risqué ! On va essayer d’installer le Dark Medieval Fest dans le paysage Français, et on verra après pour grossir ou passer sur deux jours : l’outdoor ne sera que l’étape finale, si elle a lieu un jour ! Mais au jour d’aujourd’hui, on préfère rester humble et se concentrer sur ce qu’on sait faire !

5- Comment sont sélectionnés les groupes qui joueront au DARK MEDIEVAL FEST? L’affiche est très éclectique…

Une partie des groupes est directement démarchée car collant parfaitement à l’esprit du festival et offrant des albums de qualité que nous apprécions au plus haut point, tout simplement. Les autres proviennent d’un vivier de groupes émergent, souvent méconnus, qui ont fait la démarche de candidaté. Autant dire qu’il y a dans le lot quelques pépites venant de toute l’Europe que je m’empresserais de vous faire découvrir lors des futures éditions du festival… En tout cas, ce qui est sûr, c’est que nous marchons beaucoup au coup de cœur et nous ne sélectionnons pas forcément les groupes pour leur notoriété sur les réseaux sociaux ! C’est aussi une question de feeling et d’état d’esprit… C’est un vrai plaisir que de faire venir des groupes rares, et c’en est un aussi que de proposer une affiche éclectique ! Mais attention, nous restons toujours dans la thématique du festival : médiéval, viking, pagan, folk, avec une connotation un peu plus sombre parfois, mais toujours lié de prêt ou de loin à cet univers ! On pourra sûrement élargir la période concernée en incluant l’antiquité et l’histoire un peu plus récente comme celle de la piraterie par exemple… Il y a tellement de groupes à faire jouer qu’on est sûr de pouvoir proposer des affiches toutes aussi diversifiées sur les prochaines éditions !

6- Certains organisent des tremplins pour sélectionner un ou plusieurs groupes qui vont se produire sur le fest. Penses-tu faire cela un jour ?

Pour l’instant, on a une liste d’attente conséquence qui nous permet de voir venir… Mais pourquoi pas l’envisager à l’avenir, c’est toujours un bon moyen de découvrir de nouveaux groupes et surtout de créer une réelle dynamique avec le public. Pour cette année, on a déjà introduit un Warm-Up histoire de mettre un coup de projecteur sur le festival et aussi pour permettre à d’autres formations peut-être plus underground de participer à la fête ! Donc voilà, chaque chose en son temps, mais pourquoi pas…

7- Tu peux détailler quelles seront les animations, stands connexes au fest ?

Alors malheureusement, au jour d’aujourd’hui, seule la partie intérieure est 100% confirmée… Concernant l’extérieur, la mairie de Bron n’a toujours pas statué sur la faisabilité du projet, donc il m’est difficile de m’avancer ! L’idée serait de proposer un marché médiéval artisanal assez diversifié : cuir, forge, bijoux, décoration, illustrations, littérature, alimentaire et boissons avec possiblement quelques animations histoire de se mettre dans l’ambiance dès l’arrivée. À l’intérieur, il y a aura un petit metal market avec, outre le merchandising des groupes, les stands d’Asgard Hass et d’Adipocere ! Pour autant, on garde l’espoir de pouvoir proposer une immersion totale dans le monde médiéval, mais à l’heure actuelle, ce n’est plus de notre ressort… Le mieux est de se tenir informé via les réseaux sociaux, on communiquera sur le sujet dès qu’on en saura plus :

https://www.facebook.com/events/501038541045996

8- Un truc super-important pour nous les “Gaulois réfractaires” (sic!), comment se passera le “miam-miam” et le “glou-glou” pour les festivaliers ?

Là encore, rien n’est confirmé à 100% ! Le bar étant géré par le Jack Jack, nous n’avons pas la main dessus… Nous n’avons pu que leur suggérer de proposer hydromel et hypocras, mais nous ne pouvons rien garantir pour l’instant. De même pour la nourriture, ils sont censé proposer divers snacks, mais ils pourraient au final décider de passer par nous et à ce moment, on pourra se délecter de bons jambons à la broche ! Dans le cas où le marché n’ai pas lieu car s’il se confirme, les jambons le seront eux aussi automatiquement… Bref, il n’y a plus qu’à suivre nos publications sur les réseaux pour s’informer de l’avancée de ce dossier que j’imagine très préoccupant ! (hé hé!)

9- As-tu de groupes fétiches que tu aimerais faire jouer un jour ?

Il y a bien sûr dans la scène scandinave quelques groupes que j’adorerais voir sur la scène du Dark Medieval Fest… On pourrait par exemple citer des groupes comme Manegarm qui est vraiment pour moi le groupe a l’état d’esprit le plus proche de celui du festival, mais il y a aussi d’autres grands noms comme Einherjer, Helheim voir Kampfar pour quelque chose d’un peu plus black-metal ! Après, de manière plus raisonnable, j’aimerais beaucoup pouvoir proposer une formation comme Vermilia ou un de mes coups de cœur de ces derniers mois, Ildaruni, groupe de pagan black-metal Arménien de très haute volée !

11- Ton but c’est de passer à deux jours de fest, devenir plus gros ou à chaque jour suffit sa peine ?

Comme toujours, il y a le rêve et la réalité ! Si un jour je pouvais faire un festival dans le style du Kilkim Zaibu en Lituanie, ce serait un rêve… Mais il faut savoir être raisonnable et y aller par étapes ! Pour l’instant, le but c’est déjà de réussir cette édition 2022… Et ensuite, il faudrait qu’on arrive à installer le festival dans le paysage et fidéliser le public ! Après, on pourra étudier le passage sur deux jours, mais rien n’est encore acté… Il faut déjà voir si on peut faire ce qu’on veut au Jack Jack cette année ou au pire s’il y a de meilleures perspectives pour les années suivantes ! Sinon, il faudra qu’on prenne le temps de chercher le bon endroit pour pouvoir laisser libre court à notre imagination… Une fois qu’on se sera fixé, on pourra penser à l’avenir, mais chaque chose en son temps ! Prenons le temps de faire les choses bien et on verra bien ce que l’avenir nous réserve…

12- Dans la région il y a eu le Ragnard Rock Fest qui a fait autant de mal que du bien à la scène Pagan. Comment éviter tous ces écueils?

En ne brûlant aucune étape ! En prenant le temps de faire les choses bien, dans le respect des groupes, des prestataires et des exposants… Il y avait de très bonnes idées au Ragnard et j’ai personnellement passé deux excellentes éditions ! Mais je pense qu’ils ont voulu viser trop gros et qu’ils ont voulu aller trop vite… Et c’est bien pour ça que je veux qu’avec Golden Stone Events, on prenne le temps de faire les choses bien, à notre niveau, à notre rythme, tout en sachant rester humble et professionnels. On verra si on a eu raison, mais je préfère rester fidèle à mes valeurs quoi qu’il en coûte !

13- Un grand merci à toi pour ta disponibilité, je te laisse le mot de la fin…

Un grand merci à toi pour ton temps ! On arrive dans la dernière ligne droite et nous allons avoir besoin du soutiens de tous et ça passe bien évidemment par le public… Seul lui peut maintenant concrétiser le retour des concerts debout et sans masque et pour cela, une seule chose à faire : prendre ses préventes au plus vite !

https://www.weezevent.com/dark-medieval-fest-2022
Écrire à Nathaniel Reynaud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *