Catégories
Chroniques

TARDIGRADA « Vom Bruch Is Zur Freiheit » (Suisse)

Après « Emotionale Ödnis » en 2016, « Vom Bruch bis zur Freiheit » est le second album de ce quartette originaire de Suisse alémanique et creuse le sillon d’un Black Metal atmosphérique qui, à défaut de révolutionner les données propres à ce sous-genre, n’en propose pas moins une restitution crédible et convaincante.
Très clairement, on relève une dichotomie opérant au sein des huit pistes de cet album. D’un côté, nous avons quatre instrumentaux porteurs de chiffres romains pour titres, suivant une numérotation débutée sur le premier album. Relativement brefs, ils ont représentent de véritables respirations atmosphériques, où se meuvent avec douceur et délicatesse des motifs de guitare en son clair, très simples et apaisants. Parfois sous-tendus par des bruits issus de la nature (vent, pluie), ces interludes amènent un apaisement, il est vrai non dénué d’une certaine mélancolie.

D’un autre côté, se dressent quatre pièces conséquentes, non exclusivement instrumentales, dotées de gabarits conséquents (entre dix et treize minutes pour trois d’entre eux), voire imposant (les seize minutes du titre éponyme). Ici, les atmosphères se font plus franchement épiques, avec toujours une mélancolie qui rôde. Les riffs en trémolos règnent en maître, créant ce mur brumeux si caractéristique ; on note cependant quelques riffs plus tranchants. Tout aussi classiquement, le tempo se fait majoritairement rapide, même si les variations en la matière sont suffisamment nombreuses et pertinemment amenées pour que l’effet hypnotique ne sombre pas dans la léthargie. En la matière, il fait souligner l’énorme travail réalisé par le batteur qui, s’il tricote de la grosse caisse avec une belle énergie, il cherche systématiquement à échapper au rendu robotique si rédhibitoire, développant un jeu de cymbales riche et recourant aux contretemps pour insuffler de la dynamique dans la vitesse.

D’ailleurs, si l’on peut relever ce genre de détails, même au cœur des passages les plus intenses, c’est que le mixage s’avère équilibré, exposant de manière pertinente des éléments relevant d’autre chose que de la charge épique (cymbales, plans de guitare plus mélodiques, arrangements de claviers). Même les vocaux, volontairement positionnés en retrait, en plein milieu du flot instrumental, conserve une identité propre, sachant qu’ils sont partagés entre les deux guitaristes, l’un penchant vers un registre plutôt guttural, l’autre plus aigre.

Vous l’aurez compris, « Vom Bruch bis zur Freiheit » se révèle être un solide album de Black Metal atmosphérique et épique, bien composé, intelligemment mis en son et, surtout, interprété avec une combinaison louable de fougue et de maîtrise.

Alain Lavanne

Date de sortie: 17/12/2021

Label: Eisenwald

Style: Black Métal atmosphérique

Note: 16/20

Ecoutez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *