Catégories
Chroniques

ARCANE SUN “Arcane Sun” (Irlande)

Sentinel records investit dans une réédition (nouvelle pochette, titre supplémentaire en version CD et numérique) du premier album du trio dublinois ARCANE SUN, originellement sorti en 1998. Choix pas évident aujourd’hui, pas plus qu’il ne l’était à l’époque, tant le groupe se plaisait à cultiver un particularisme flagrant. Tentons d’y voir clair, vingt-trois ans après…
Initialement formé en 1994 sous l’appellation THE FIFTH DOMINION, le groupe adopte son nom actuel en 1996, livrant dans la foulée une démo, avant de délivrer ce premier album si dense, si riche, si intriguant. Un premier effort qui reprenait des compositions ou des idées figurant sur les démos de THE FIFTH DOMINION et de ARCANE SUN, et qui se souciait peu de s’inscrire franchement dans un style nettement déterminé. C’est ainsi que les vocaux caverneux, ainsi que certaines rythmiques trapues s’apparentent au Death Metal. Impossible toutefois de limiter le groupe à ce genre quand on entend des riffs saccadés assez Thrashy, des guitares assez Heavy Metal, des vocaux plus clairs et mélancoliques (d’où le côté Doom). La complexité des structures des compositions, avec de brusques changements de rythmes, de tempos et d’ambiances, induit forcément une dimension progressive prégnante. L’auditeur ne sait jamais sur quel pied on va l’inviter à danser et, paradoxalement, cela introduit une tension permanente salutaire. Chaque composition (les durées tournent beaucoup autour de six-sept minutes) regorge de séquences qui se succèdent logiquement ou, au contraire, s’entrechoquent carrément dans un dispositif équilibré de contrastes.

Les ambiances apaisées – ou à tout le moins mélancoliques – cohabitent intelligemment avec des prurits brutaux et des rythmiques tendues, de même qu’à un chant guttural répondra des harmonies lumineuses, qu’à des riffs sévères correspondront des claviers rutilants et alertes ou des guitares acoustiques, délicates et aériennes. La puissante efficacité propre au Metal cohabite ici avec des velléités nettement plus nuancées. La pleine appréhension de l’album exige de fait une immersion assidue, sans pour autant que l’opus apparaisse comme une œuvre prétentieuse et ésotérique. On peut même louer la capacité du groupe à combiner complexité structurelle et efficacité tant rythmique que mélodique.

Je n’irai pas jusqu’à affirmer que la (re)découverte de cet album s’impose de manière absolue. Pour autant, je souhaite rétrospectivement saluer l’ambition et l’audace du groupe, tant dans l’écriture, les arrangements et l’interprétation, un peu naïve mais ô combien sincère.
Alain Lavanne

Date de sortie: 01/07/2021

Label: Sentinel Records

Style: Doom Death Métal progressif

Note: 15/20

Ecoutez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *