Kaosguards

GOATS OF DOOM “Shiva” (Finlande)

GOT2021

La légion inébranlable de l’enfer appelée GOATS OF DOOM a créé son propre univers noir.

Ses caractéristiques sont la misanthropie, la violence et la folie. Cela n’a pas l’air très novateur et je vous l’accorde que beaucoup d’artistes de Black Métal plus connus s’appuient sur cette formule avec des ingrédients très similaires.

Pourtant, nous devons également considérer que le quintet suit les doctrines du malin depuis 2008 et je ne pense pas qu’ils n’aient jamais pensé à quitter ce chemin noir. Dès le premier morceau facilement assimilable à souhait on tombe sous le charme de leur ferme conviction dans la genèse d’une musique à la fois énergique et mélodique.

Le chant signale l’attitude inébranlable des apôtres sataniques agissant comme une bannière ensanglantée qui flotte fièrement au vent. Profitons de cet atout qui est pensé et produit avec aucune once d’amateurisme.

Je dois avouer que même si la langue finnoise n’est pas facile à décrypter pour moi elle apporte une authenticité qui renforce l’impact de “Shiva”. C’est peut-être la raison pour laquelle les albums des Finlandais ont cette portion supplémentaire d’impénétrabilité.

Pourtant, il existe d’autres facteurs qui façonnent l’apparence monolithique de leurs produits. Le travail des guitares déchaîné oscille entre des riffs terrorisants et des lignes presque heavy un peu à la manière d’un Immortal période “At The Heart Of Winter” .

Le travail des guitares déchaînées oscille entre des riffs terrorisants et des lignes presque heavy un peu à la manière d’un Immortal période “At the Heart of Winter”. En particulier, les bombes à fragmentation telles que “Korjuu” ou “Uljas uusi maailma” montrent comment fonctionne ce puissant cocktail.

L’adéquation parfaite entre le chant et la musique est un signe clair de la maturité du groupe. De manière générale, l’un des facteurs de succès les plus cruciaux du Black Métal est son degré d’intensité. À cet égard, les GOATS OF DOOM ont bien fait leurs devoirs.

Le groupe est capable de varier son approche dans un cadre étroit et auto-imposé. Ce sixième opus a ouvert un nouveau chapitre passionnant dans la discographie tout aussi passionnante de l’équipe de Nivala.

Seul votre jugement viendra confirmer ce constat.

Evildead

Date de sortie: 31/05/2021

Label: Purity Through Fire

Style: Black Métal

Note: 18/20

Ecoutez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles

catafalque2023
Chroniques

CATAFALQUE “Dybbuk” (Royaume-Uni)

« Dybbuk » constitue la troisième pierre levée dans la discographie générée par le quartette britannique CATAFALQUE ; il fait suite à un premier album sans titre (2019),

Lire plus»
rorcal2023
Chroniques

RORCAL “Silence” (Suisse)

Il y a certainement un humour suisse qui m’échappe totalement. Notamment celui qui consiste à intituler « Silence » un objet aussi brutal, lourd, agressif que ce

Lire plus»
INVULTATON2023
Chroniques

INVULTATION “Feral Legion” (Etats-Unis)

Après deux albums, hélas trop confidentiellement exposés (« Wolfstrap » en 2020 et « Unconquerable Death » en 2021), INVULTATION obtient aujourd’hui un net surcroît d’exposition (underground, mais tout

Lire plus»