Catégories
Chroniques

COLDCELL “The Greater Evil” (Suisse)

Merci à COLD CELL d’avoir placé en ouverture de leur quatrième album (après « Generation Abomination » en 2013, « Lowlife » en 2015 et « Those » en 2017) le morceau « Scapegoat Season ». Je m’explique : quand il est question de Black Metal, on s’attend forcément à se faire agresser de la pire des manières.

Cependant, ayant la faiblesse de penser que les contrastes francs ne peuvent que renforcer l’impact des parties les plus dévastatrices, comment ne pas succomber à la finesse de cette longue introduction au chant délicat, presque parlé, sous-tendu par une orchestration d’abord presque subliminale, avant de se faire mélodique mais inquiétante. Certes, au bout d’un moment, l’agression se produit inévitablement, mais on est là pour ça : pour les blast beats, pour les guitares bourdonnantes, pour les vocaux gutturaux oscillant entre touches caverneuses, aigreurs haineuses et dérapages maladifs.

Les durées assez conséquentes retenues sur l’album – entre cinq et sept minutes – permettent de cultiver ces contrastes, avec des breaks plus mélodiques, ou plus lents, ou plus lourds. Dès ce premier titre, on savoure cette maîtrise consumée des contrastes, des alternances, le tout parfaitement servi par une production non clinique et par un mixage effrayant de clarté et écrasant de puissance.

En soi, aucun ingrédient ne peut se prétendre original, mais une chose est certaine, la recette d’ensemble dénote une personnalité affirmée et relevée ! Car, loin de baisser de régime sur les six autres compositions, COLD CELL alterne avec maestria le givre mélodique et le brutal glacial, avec ce qu’il faut de dérapages dissonants et de vocaux maladifs pour que le malaise s’installe ostensiblement au côté de l’objectif – ô combien atteint ! – d’efficience performative.

Quand bien même l’auditeur ne peut que se laisser submerger par l’intensité de l’agression, il ne peut manquer de relever la qualité non anecdotique des arrangements, lesquels confèrent à l’ensemble un relief tout particulier. Loin de la vaine crasse Raw ou True, COLD CELL impose sa maestria et sa subtilité, sa froide brutalité fondamentale et sa nuance malaisante, son efficacité brute et son souffle épique.

Performance, quand tu nous tiens…

Alain Lavanne

Date de sortie: 23/04/2021

Label: Les Acteurs de l’Ombre productions

Style: Black Métal

Note: 18/20

Ecoutez ici

Une réponse sur « COLDCELL “The Greater Evil” (Suisse) »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *