Catégories
Chroniques

VOID ROT “Descending Pillars” (Etats-Unis)

En 2018, l’EP de six titres « Consumed By Oblivion » m’avait mis une belle claque, de par son art de revivifier le Doom Death originel. Le quartette originaire du Minnesota confirme haut la main avec ce premier album fort en gueule. Tout en refusant une approche passéiste – en témoigne la puissance du son -, VOID ROT alimente son inspiration aux meilleures sources Doom et Death des années 80. Il faut entendre ces riffs crasseux, cette basse grondante et cette batterie lourde, autant d’élément qui semblent s’échapper des ateliers respectifs de GRAVE, INCANTATION ou de BOLT THROWER. Inutile de préciser que, quand tout ce dangereux attirail se met en branle en mode mid-tempo, c’est un véritable rouleau compresseur qui arase le paysage ! Quand le groupe se permet de franches accélérations (sur « Upheaval » par exemple), ça poutre sévèrement, je vous prie de le croire. Sur les passages plus lents, on atteint une lourdeur et une densité proprement inquiétantes.

Idem pour les vocaux caverneux, à l’articulation plutôt indistincte. Peu importe car, de toute façon, ils sont mixés plutôt en retrait et semblent avoir pour usage premier d’incarner une expression démente et menaçante.

Les composantes les plus ravageuses d’un certain Death Metal originel opèrent à plein leur œuvre de destruction. Cependant, là ne réside l’intérêt de VOID ROT qui prend soin de développer une dimension Doom maximaliste. Pas de tentations épiques ni de fioritures gothiques : non, juste des tempos lents (fort habilement animés par le batteur), des riffs aplatissants agrémentés de motifs aux mélodies mélancoliques. Certes, la formule est établie de longue date et somme toute très classique. Mais elle est ici agencée de manière tout à fait harmonieuse avec l’univers Death évoqué ci-avant.

Autre atout majeur du groupe sur cet album, sa capacité à proposer de véritables compositions, non linéaires, ponctuées de breaks, de changements de tempos et d’ambiances. D’ailleurs, « Descending Pillars » s’ouvre sur l’imposant titre éponyme qui, du haut de 8’30, fait figure de démonstration programmatique. Grâce à cette relative complexité structurelle, VOID ROT évite largement le côté bourrin et répétitif et maintient au contraire un dynamique dramatique constante.

Un premier album puissant pour un groupe fort prometteur.

Alain Lavanne

Date de sortie: 03/09/2020

Label: Sentient Ruin Laboratories / Everlasting Spew records

Style: Doom Death Metal

Note: 18/20

Ecoutez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *