Catégories
Chroniques

SOMNUS THRONE “Somnus Throne” (Etats-Unis)

SOMNUS THRONE est un trio américain qui délivre un premier album plus que roboratif. S’inscrivant de plain pied dans le sillage de formations aux styles aussi massifs de HIGH ON FIRE, SLEEP, ELECTRIC WIZARD, CONAN ou MONOLORD, cette triade se livre à un exercice de style de Stoner Doom. Hormis la brève introduction « Caliphate Obeisance » (consistant en un bourdonnement menaçant), on fait face à un alignement de quatre compositions, dont trois dépassent les dix minutes, tandis que l’ultime « Aetheronaut – Permadose » frôle le quart d’heure. De tels gabarits autorisent un laminage en règle, à base de lignes de basse grondantes et épaisses, de riffs bourdonnants et obsédants, de solos crépitants et bluesy, le tout martelé par une batterie intraitablement lourde, quoique capable d’envoyer des mouvements dynamiques. Le chant ? Mixé en retrait, filtré, presqu’inexpressif, ce qui le rend suggestivement expressif, comprenez-vous : on a en effet l’impression qu’un dépressif profond tente de vous menacer, avec des accès menaçants.

Une telle description laisserait volontiers croire que SOMNUS THRONE se complaît dans un monolithisme unidimensionnel, ce qui serait en partie erroné. En effet, le groupe développe un dimension psychédélique poisseuse, avec ces solos qu’on croirait défoncés, ce chant désincarné et constamment sous effet. Bref, il y a de fortes chances que, chez SOMNUS THRONE, on ne fume pas que des Gitanes ! Cet apport psychédélique permet aux amateurs de SONS OF OTIS et YOB de se sentir potentiellement intéressés.

De même, les fans du Stoner le plus mafflu apprécieront cet art consommé du Groove épais. Par moments, les motifs rythmiques répétés à l’envi, modulés à la marge, évoquent quelque peu les principes mis en place par OM et repris à leur compte par des zélateurs comme ZAUM. Enfin, quelques moments plus mélodiques et tempérés se fraient un chemin ponctuellement, via un chant plus apaisé ou l’introduction douce du colossal et apr ailleurs rugueux « Aetheronaut – Permadose ».

Certes SOMNUS THRONE n’apporte pas d’éléments franchement novateurs en matière de Stoner Doom, mais on ne peut que saluer la maîtrise total d’un répertoire qui, pour être ultra-référencé, n’en demeure pas moins puissant, efficace en diable et parfaitement mis en son.

Alain Lavanne

Date de sortie: 23/10/2020

Label: Burning World Records

Style: Stoner Doom Métal

Note: 15/20

Ecoutez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *