Catégories
Chroniques

ESOTERIC “Metamorphogenesis” (Royaume-Uni)

La parution originelle de « Metamorphogenesis », troisième album des Anglais d’ESOTERIC, remonte à 1999 mais se voit offrir une seconde vie grâce à une réédition remixée et remasterisée sur support vinyle, vingt et un ans plus tard. C’est, l’occasion de souligner derechef l’importance de cette formation qui, dès ses débuts, a non seulement contribué à poser les bases du Funeral Doom mais les a quasiment dans le même mouvement, dépassées et transcendées. En effet, là où trop de groupes se revendiquant de ce sous-genre se contentaient de pousser à leur paroxysme les paramètres du Doom Death, en ralentissant le tempo et en injectant des touches gothiques via des arrangements de claviers et des des guitares solo pleureuses. Or, fondamentalement, le style développé par ESOTERIC comportait des remugles Indus et Black…

… que l’on retrouve parfaitement intégrés sur ce troisième album, riche de seulement trois compositions, affichant des durées entre onze et dix sept minutes. Du lourd, de l’imposant, donc. Sur des tempos lents mais copieusement animés par le jeu puissant et mobile du batteur. Au niveau rythmique, les guitares alternent sans coup férir les riffs basiques et les tournures plus tordues et dissonantes. Quant au chant, s’ils relève majoritairement d’un registre guttural et grave, il affiche très fréquemment une propension à l’aigreur haineuse qui dénote une notable influence Black Metal et se traduit par une redoutable variation dans les intentions vocales, avec à la clé une dramaturgie redoutable.

Au final, chaque élément constitutif du son ESOTERIC émerge raisonnablement du mixage et concourt à ériger une sculpture, certes massive, mais riche en détails, quitte à ce que ce soin maniaque traduise une propension maladive à tordre les mélodies, à striduler les arrangements. On demeure impressionné par cette capacité à exposer de manière claire et dynamique des éléments aussi rudimentaires et massifs. De même qu’on renouvelle l’hommage à cette volonté forcenée, quoique non ostentatoire, d’exposer une démarche personnelle, plutôt qu’une formule.

Impressionnant au moment de sa sortie, « Metamorphogenesis » demeure un album dérangeant, inquiétant, somme toute magistral et ce deux décennies après sa parution. La marque des grands…

Alain Lavanne

Date de sortie: 26/06/2020

Label: Eibon Records

Style: Funeral Doom Métal

Note: 18/20

Ecoutez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *