Accueil arrow Interviews arrow NOMANS LAND le 20/04/2015

Kaosguards

 

NOMANS LAND le 20/04/2015

NOMANS LANDInterview réalisée par mail avec Ainar (batterie).

Viking. A l'énoncé de ce mot un tas d'images viennent peuplées nos esprits. NOMANS LAND en a fait son credo pour délivrer un pagan épique issu de la superbe Saint Petersbourg. Après avoir sorti quatre albums les Russes ont eus des avatars avant de trouver un nouveau label. Massacre Records les on accueillis dans leur giron. Un nouveau départ se profile pour ce groupe attractif. 

 

 

 

 

1- Bonjour Alexey, je suis heureux de faire cette interview car j’écoute NOMANS LAND depuis longtemps, et j’espère que cette interview aidera à mieux faire connaître ton groupe en France…

Bonjour à tous les lecteurs ! D’abord, je voudrais te remercier pour ton intérêt pour notre groupe et pour nous présenter aux lecteurs de Kaosguards.


2- Pour commencer, j’ai entendu que vous aviez perdu votre label, en avez-vous trouvé un autre ?

Oui c’est cela. Nous avions l’impression que nous ne pouvions plus exister sous le format que « Einheit » a créé pour nous. Notre collaboration a été longue et fructueuse, mais chaque groupe veut aller de l’avant et faire progresser sa musique. Du coup c’était difficile de dire au revoir, car on était devenus de bons amis pendant tout ce temps, mais c’était une étape que nous devions franchir. On a signé avec « Massacre Records » maintenant, et on est impatients de voir s’agrandir notre armée de fans. On verra bien ...

3- Comment un groupe russe en vient à faire du Pagan Metal ? Même si vous êtes proches de la Scandinavie, la Russie n’est pas la première chose qui vient à l’esprit quand on dit « Pagan » ?

Oui, c’est vrai !
Je pense que le metal doit vivre dans ton cœur et dans le cœur de chacun. Les gens écoutent beaucoup de musique, des styles différents, et tout, et tout le monde cherche à trouver sa propre musique. C’est quand ça te vient du fond du cœur que tu te rends compte que c’est ça, ta musique. Peut-être que c’était juste le moment pour nous de dire quelque chose aux gens, et à nous-mêmes. Je pense que c’est la principale raison pour laquelle on s’est mis au Pagan. A ce moment-là, on était totalement concentrés sur la mythologie scandinave. Et le côté romantique de cette époque a eu une forte influence sur nous. Je ne vois pas comment l’expliquer avec des mots. Si tu nous demandes à quelle époque et sur quelle partie de la Terre on voudrait être, on te répondra sans aucun doute : la Scandinavie à l’époque des Vikings. A cette époque il n’y avait pas de Russes, et la Russie en tant qu’Etat n’existait pas, nos ancêtres vivaient avec les Vikings, qui parcouraient nos terres. En général c’était des Vikings suédois qui passaient souvent l’hiver à Gardariki (c’est comme ça qu’ils appelaient nos terres). On les appelait les « Russ ». A partir de ce moment-là, partout dans le monde on commençait à appeler notre terre – Russland. Beaucoup d’entre eux ne sont jamais rentrés chez eux, ils sont restés et se sont mêlés aux tribus indigènes. Peut-être qu’aujourd’hui une partie de ce sang coule encore dans nos veines. J’espère que ça peut expliquer notre amour pour ces traditions, cette époque, et pourquoi nous avons choisi ce style de musique.

4- Quelles sont vos inspirations pour les textes ?

L’inspiration nous vient des vents de la Scandinavie. Comme je disais, le côté romantique de cette époque nous a beaucoup influencés. Bien sûr, notre principale source d’inspiration est la nature nordique. Nos textes sont la quintessence de tout ce qui nous attire dans les traditions Vikings et dans la mythologie scandinave.

5- Quel est le pays dont le public vous soutient le plus, d’après toi ?

L’Allemagne. On a joué la plupart de nos concerts dans ce pays. On a aussi joué dans des pays comme l’Autriche, les Pays-Bas, la Suisse, la Finlande, la République Tchèque… Nous n’avons jamais joué en France, mais on espère visiter votre pays et y jouer. Je pense que notre dernier album « Last Crusade » nous y aidera

6- Est-ce que c’est facile de faire du metal en Russie ?

Sérieusement, les Russes ont pu découvrir énormément de choses au début des années 90 ! T’imagines ? On a découvert plein de choses sur la musique, les instruments, les plus grands guitaristes, les plus grands groupes… On ne vit dans la « nouvelle Russie » que depuis 20 ans et construire une scène metal russe ne sera pas un processus rapide. Cependant, si on voit que dans les autres pays ils parlent de groupes russes on espère qu’ils en parleront encore plus dans un avenir proche. Il y a aussi le fait que la politique ne nous aide pas beaucoup à partager la musique russe avec le monde. Les labels européens et américains ne veulent pas signer un groupe russe, la Russie les inquiète… Par exemple, tu prends un jeune groupe de metal en Europe, tu peux prévoir leur progression. Ils enregistrent une démo, puis ils l’envoient à des labels et finissent par obtenir un contrat avec l’un d’eux. C’est la pratique normale dans le monde entier. Mais tu prends un jeune groupe de metal russe et tu ne peux rien prévoir parce que les labels russes sont petits et n’ont pas les moyens (ou l’envie) de promouvoir leurs groupes, ils se contentent de sortir des CD. Et tu sais que sans soutien, un groupe commence à mourir. Cela peut expliquer pourquoi il n’y a pas beaucoup de groupes de metal connus dans notre grand pays. Mais maintenant il y a beaucoup de nouveaux jeunes groupes de metal en Russie, et il y en a de plus en plus chaque année !

7- Vous avez un nouvel album, « Last Crusade » qui est enregistré et prêt à sortir, d’après toi qu’est-ce qui le différencie du reste de votre discographie ?

Je ne sais pas quoi dire ! Peut-être que « Last Crusade » représente un pas de plus en avant. Bien sûr, notre musique change d’album en album. Après la sortie d’un album il nous faut du temps pour analyser le travail qu’on a fait. Pour voir ce qui n’était pas assez bien et pour chercher d’autres manières de résoudre ces erreurs. On essaye au mieux et on porte une attention maximale à la qualité des prochaines compos pour rendre l’album suivant meilleur que le précédent. On ne cherche pas à suivre la voie de garder un son « original » d’album en album. Pourquoi faire ? C’est un cul-de-sac. Je pense personnellement qu’un groupe peut avoir un son différent, si vous pouvez jouer certains passages de manière originale, trouver des solutions originales… On se concentre juste sur l’aspect stylistique du groupe que nous avons trouvé durant notre carrière. Et bien sûr nous l’incluons dans tous nos albums. Nous avons notre propre « atmosphère Nomans Land » parce que nous savons où nous tourner pour trouver l’une ou l’autre solution. Nous ne voulons pas être un groupe « synthétique ». Nous essayons d’être sincères avec nous-mêmes ! Nous voulons créer quelque chose de nouveau, trouver des voies différentes dans notre musique, tout ça.

8- Comment fonctionne l’organisation de concerts en Russie ?

Comme partout. Tu veux peut-être parler de la fréquentation des concerts. Elle est pas bonne en ce moment. Il y a pas beaucoup de gens qui se rendent aux concerts locaux. Bien sûr ça dépend de la popularité de l’artiste. Malheureusement (dans ce cas) tout le monde a internet où tu peux écouter la musique et regarder la vidéo. Beaucoup de gens ont trop la flemme pour se rendre au concert.

9- Dirais-tu que le Pagan n’est que de la musique, ou un mode de vie ?

Je pense que chaque membre du groupe aura une réponse différente. Au début, pour moi c’était un beau conte de fées et maintenant c’est toujours un beau conte de fées mais les réalités de la vie ont tout remis en place et la musique est bien sûr plus importante pour moi que la religion ou les croyances. Je dirais que ma foi est dans l’expression en musique par la musique.

10- Que penses-tu de l’abondance de nouveaux groupes de Pagan ces dernières années ?

Il y a beaucoup de nouveaux groupes de pagan, mais pas partout. Il y a plusieurs raisons, comme l’influence d’une mode dans le metal grâce à des groupes établis depuis longtemps on émergents. Quoique bien sûr tu as raison, si on regarde en général, il y a de plus en plus de groupes de pagan metal. Mais maintenant je vois ça comme l’émergence du punk rock en son temps : pour certains c’est pour le fun, pour d’autres c’est un projet sérieux. Peut-être que tout est cyclique et que les styles de musique changent d’eux-mêmes. Dans tous les cas, c’est une forme de protestation, pour s’imposer comme différent du reste du monde.

11- Quand nous verrons-vous jouer en France ?

Bientôt j’espère. Et comme je disais notre nouvel album « Last Crusade » nous y aidera peut-être.

12- Quel est le but rêvé du groupe ?

De jouer la musique qu’on aime et de donner notre énergie à nos fans par notre musique. Et de tourner partout dans le monde.

13- Merci pour cette interview qui je l’espère intéressera un maximum de nos lecteurs. Veux-tu donner le mot de la fin ?

Merci énormément de vous intéresser à notre travail, ça nous rapproche encore plus de notre public. Restez Vikings et que les Dieux Nordiques soient avec vous. A bientôt à nos concerts.

 

English VersionImage

1- Hello Alexey, I’m glad we can do this interview since I've been into NOMANS LAND for a long time, I hope this interview will help make your band better known in France…

Hello to all the readers! At first, I would like to thank you for the interest to our band and introducing us to the Metallian readers.


2- First, I've heard you've lost your previous label, have you found another one?

Yes it is. We had the impression that we could no longer exist in a format that “Einheit” created for us. We had a long and fruitful cooperation, but every band has a desire to go ahead and take its music further. Therefore, it was a pity to say good bye because during that time we became good friends, but we had to take this step. Now we have signed contract with “Massacre-records” and look forward to a major addition to our army of fans. Will see ...

3- How does a Russian band come to playing Pagan Metal? Even if you are close to Scandinavia, Russia is not the first thing that comes to people's minds when they say "Pagan»?

Yeah, you are right!
I think metal music must live inside of your heart and everyone’s one. People listen to a lot of music; different styles etc. and everyone try to find his own music. Once it comes from the depth of your heart and you realize that it is your music. May be it was the very time when we wanted to say something to people and ourselves. I think it was the main reason to start playing Pagan. At that moment all of our thoughts were completely in Scandinavian mythology. Actually the romantic of those times made a strong influence on us. I don’t know how to explain it by words. If you ask us in which epoch and in which part of the earth we would like to appear, no doubt, our answer is: Scandinavia, Viking epoch. In times when there were not Russians and Russia as a state our ancestors lived together with Vikings, who travelled through our lands. In general they were Swedish Vikings that very often stayed for the winter in Gardariki (so they called our lands). They were named “Russ”. From these times all around began to called our land – Russland. Many of them had never turned to their native lands, they stayed here and mixed their blood with local tribes. May be now the part of this kind of blood is running in our veins. I hope it can explain all our love to these traditions, this epoch and why this music style has been chosen.

4- What are your lyrical inspirations ?

The inspiration reaches us with winds from Scandinavia. As I’ve already said the romantic of these times makes a strong influence on us. Of course, the main source of our inspiration is the Northern nature. Our lyrics is the quintessence of all stuff that attracts us to the traditions of the Vikings and Scandinavian mythology.

5- What country do you think has the most supportive audience for you?

It is Germany. Most of the gigs were played in this country. Also we played in countries like Austria, Netherlands, Switzerland, Finland, Czech etc. We have never played in France but we hope to visit your country and play there. I believe our new album “Last Crusade” will help us with it

6- Is it easy to do metal in Russia?

To be serious Russian people got possibilities to discover many things at the beginning of 1990! Can you imagine this? We found out many things about music, instruments, greatest guitarists, greatest bands etc. It’s just 20 years that we are living in “new Russia” and it is not so fast process to build Russian metal stage. However, if we see foreign people start talking about Russian bands we hope they’ll talk about it more often than now in the nearest future. Also the politic is not good ally to spread Russian music around the world. European and US music labels do not want to sign Russian bands, they have concerns about Russians… For example, if you take young metal band from Europe, you know about their future steps. They record a demo then send it out to the labels and then get a contract with one of them. This is normal practice in the whole world. Then you take a Russian young metal band and you have nothing to predict because Russian labels are small and have no any possibilities (or will) to promote their bands, just release CD’s, nothing more. You know that without any support the band begins to die. This can explain the situation there is no so many popular metal bands in our big country. But now there are lots of new young metal bands in Russia and their quantity is growing up every year!


7- You have a new album, «Last Crusade» which is recorded and ready for release, what do you think sets it apart from the rest of your discography?

I don’t know what to say! May be «Last Crusade» is one more step to go forward. Of course, our music is changing from album to album. After album release we need some time to analyze the work that we’ve done. To realize what was not good enough and look for other ways to solve those slips. We try to do our best and pay max attention to the quality of our next compositions and make our next album better than previous one. We are not trying to go the way with keeping “original” sound from album to album. What is the reason? This is the dead way. I personally think that band can have different sound, if you can play some moments originally, find original solutions etc. We just focus on the band’s stylistic things that were found during our music career. Moreover, of course we include it into all of our albums. We have our own “Nomans Land atmosphere” because we know where to turn to find one or another solution. We do not want to be a “synthetic” band. We try to be sincere with ourselves!   We are interested in creating something new, finding different ways in our music and so on.

8- How does the metal concert organization work in Russia?

It works like everywhere. Maybe you want to ask about the attendance of concerts by the public. It’s not good now. There is not so many people visiting local concerts. Of course this is due to how popular the artist. Unfortunately (in this case) everyone has internet and you can listen to the music and watch the video there. And many of them are too lazy to go to the show.

9- Would you say Pagan is simply music, or a way of life?

I think each member of our group has a different answer. At first, for me it was a beautiful fairytale and now it is still a beautiful fairytale but the realities of life put everything in its place and the music of course is more important to me than religion or belief. I would say that my faith is expression in music by music.

10- What do you think of the abundance of new Pagan bands in the last few years?

Not everywhere, there are many new pagan bands. There are several reasons, the influence of some fashion in metal gang because of long-standing and emerging groups. Though of course you're right, if you look in general, there are more and more the pagan metal bands. But now I look at it as the emergence of punk rock in its time)) From one side it’s a fun, from the other is a serious promise. Probably all is cyclical and let style of music change. In any case, it is a protest and attempt to say about itself as a different, not such as the rest of the world.

11- When will we see you perform live in France ?

I hope very soon. And as I’ve said before because of the “Last Crusade” new album.

12- What is the dream goal of the band ?

To play music that we love and give our fans our energy through our music. And touring a lot around the world.

13- Thank you for this interview which I hope will interest a maximum of our readers. Would you like to say a final word ?

I want to tell you huge thank for being so attentive to our work, it makes us even closer to our listeners. Stay Vikings and let the Northern Gods keep an eye on you. See you at our concerts.

 

 

 

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player