Accueil

Kaosguards

 

THE STORYTELLER "Sacred Fire" (Suède)

THE STORYTELLER Sacred FireQuand on est suédois et que l'on a une pochette de cet acabit et que l'on fait du heavy métal comment ne pas être comparé à Hammerfall.

Seulement là ou le groupe de Joacim Cans a complètement dévissé au niveau de la qualité THE STORYTELLER est de plus en plus digne d'intérêt à l'occasion de la sortie de son sixième album. Le label Black Lodge Records qui a vu débuter Sabaton où compte dans ses rangs les excellents Twilight Force a encore dénicher un véritable joyau et leur a proposé tout naturellement un contrat discographique.

Pourtant le quintet entre 2006 et 2012 s'est mis en sommeil suite à la décision de son leader L-G Persson. En 2013 sortit "Dark Legacy" qui fut plus une remise en route qu'une oeuvre vraiment majeure. Affutant leurs instruments pour la naissance de "Sacred Fire" ils délivrent un véritable monument du heavy métal comme la légende le raconte. "Serpent Eyes" qui fonce à 2000 à l'heure "ou "Ferryman" succulemment épique sont deux exerices dans lesquels THE STORYTELLER se balade avec une aisance insolente et surtout avec un talent hors du commun.

Ils pourraient sans aucun souci soutenir la comparaison avec les heures fastes d'Helloween ou d'Iron Maiden avec lesquelles ils ont souvent des points de convergence. Et puisque l'on a débuté la chronique avec la comparaison avec Hammerfall gageons que THE STORYTELLER a sorti son "Legacy Of Kings" à l'occasion de l'avènement de "Sacred Fire". Encore trop méconnu en France il  est urgent de rattraper le retard bien trop injustement accumulé aux sein des bandes métalliques hexagonales. Fantastique, est le premier mot qui vient à l'esprit pour qualifier ce cd.

Je conclurais par ce cri du coeur: le roi Hammerfall est mort, vive le roi THE STORYTELLER!

Evildead

 

Date de sortie:

Label: Blak Lodge Records

Style: Heavy Métal

Note: 18/20

Ecoutez ici

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player