Accueil arrow Chroniques Albums arrow BREAKDUST "Baleful World" (France)

Kaosguards

 

BREAKDUST "Baleful World" (France)

BREAKDUST Baleful WorldBREAKDUST est une formation bordelaise qui a enregistré sa première démo en 2003, et après quelques compilations et un passage par 666 production pour son premier album, présenta l'an dernier son second opus sous l'égide du label breton Finisterian Dead End.

Après dix ans de travail, il n'est pas étonnant que "Baleful World" démontre une maturité dans la composition et dans la production qui se ressent dès les premières notes. Après une intro mélodique où se ressent l'influence de Michael Amott, on emboîte directement sur un groove sévère et gras dans la lignée de CHIMAIRA et de LAMB OF GOD. Vous l'aurez compris, du très gros son, impitoyable et parfaitement maîtrisé. Mais ça ne s'arrête pas là, et on va de surprise en surprise à mesure que passent les morceaux, alternant tantôt entre un blast death old school et sans fioritures, tantôt un groove prenant et destructeur, mêlant souvent les deux dans un même morceau, avec des intros et interludes mélodiques oscillant entre les grandes heures de Gothenburg et les prouesses de la six-cordes des sieurs Dimebag Darrell et Robb Flynn. BREAKDUST parvient à mêler toutes ces influences diverses, européennes et américaines, sans tomber dans la cacophonie, et livre avec "Baleful World" un death/groove à la fois puissant et étonnamment riche.

Parmi les titres à retenir, citons "Make Me a Living Man", qui surprend par son intro où des voix féminines donnent la réplique à la guitare avant de s'aventurer dans une progression mélodique ARCH ENEMY-esque intense. Citons également "Mother Will Kill Us All", véritable leçon de groove de huit minutes qui mettra vos oreilles à rude épreuve, ainsi que "Lost in My Dream", instrumental de huit minutes aux accents prog rock qui joue sur les variations de rythmiques et sur un jeu soliste complexe.

En définitive, une très bonne découverte faite un peu sur le tard, mais comme dit le proverbe, mieux vaut tard que jamais !

BrocasHelm

 

Date de sortie: 20/10/2013

Label: Finisterian Dead End

Style: Death/Groove mélodique

Découvrez sur le site du label ici

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player