Accueil

Kaosguards

 

EIBON "II" (France)

EIBON IIVoici donc le successeur de « Entering Darkness » (paru en 2010). Loin de s'assagir, le combo français semble même radicaliser son approche.

Exemple le plus évident de cet extrémisme : ce second opus ne comporte que deux titres, longs d'une vingtaine de minutes chacun. Le grand public ayant plié les gaules fissa, nous demeurons entre gens de bon goût, prêts à être basculés dans le grand laminoir.

Car c'est bien ce à quoi s'apparente le plus la musique de EIBON : un laminoir, destiné à écraser et étaler le métal le plus dur. En l'occurence, le Metal le plus dur est fourni par une section rythmique impitoyable : une batterie qui martèle avec la sécheresse d'un pilon, une basse énorme qui aligne des motifs lancinants et hypnotiques. Tour à tour guttural et grinçant, le chant demeure de toute façon totalement halluciné, témoin d'une démence parvenue à un stade ultime. Bien que pourvoyeuse de riffs telluriques, les guitares adoptent également une tactique de destruction différente : usant de motifs dissonants, elles griffent, elles grincent, elles crissent.

Le résultat d'ensemble est titanesque, écrasant, nihiliste. Totalement impuissant à réagir, l'auditeur se sent suffoquer, submergé par un sentiment de claustrophobie paniquant. D'autant plus que l'on sent bien que EIBON ne pratique pas le bruit pour le bruit mais instrumentalise le bruit au service de structures monstrueuses, animées de reptations archaïques, néanmoins très organisées et déterminées.

Même les plages atmosphériques ont la beauté sépulcrale d'un champ de ruines, c'est dire. Plaçant ses pas dans ceux de formations aussi poétiques et intenses que NEUROSIS, RAMESSES, TEETH OF LIONS RULE THE DIVINE, EIBON s'élève en majesté, acteur impérial d'une parousie blasphématoire.

Avant de demander un internement psychiatrique d'office, je me prosterne devant EIBON, devenu synonyme d'anéantissement : mon âme vous appartient, messieurs.

Alain Lavanne

 

Date de sortie: 20/04/2013

Label: Throatruiner Records

StyleDoom Sludge

Ecoutez sur myspace 


 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player