Accueil arrow Live Reports arrow VORMELA BLACK FEST le 09/03/2013 au CCO de Villeurbanne

Kaosguards

 

VORMELA BLACK FEST le 09/03/2013 au CCO de Villeurbanne

                                                       Image 

 

En cette belle journée du 9 mars, l’affiche proposée au CCO était pour le moins alléchante. Hmm non, disons les choses honnêtement, cette soirée allait être une véritable tuerie !

 

Premier groupe à entrer en scène, Stortregn. Le groupe suisse assume la difficile mission d’ouvrir le bal, pas évident si tôt. Néanmoins, Stortregn s’en sort avec les honneurs et nous offre des compositions dynamiques et taillées pour la scène. Encore quelques erreurs de jeunesse, mais c’est toutefois très encourageant pour la suite. Une formation à suivre de près.

 

Vient ensuite le tour de Deadalion. Le son est assez brouillon, et la mise en place pas toujours parfaite (batterie notamment), ce qui ne rend pas justice à de belles compositions qui disposent d’un réel potentiel scénique. Un chanteur bassiste sympa toutefois qui nous fera passer un agréable moment, mais sans plus.

 

Peu de temps après, Otargos investit la scène. Et là, autant le dire tout de suite, ce fut une pure tuerie ! Des compositions monstrueuses, un niveau technique irréprochable, un charisme évident, Otargos a tout d’un grand groupe. Les français nous ferons même l’honneur de nous présenter un set à 70% composé de nouveaux titres inédits, qui ne nous laissent penser qu’à une chose : vivement le nouvel album ! Franchement une prestation exceptionnelle…

 

Les italiens d’handful of Hate continuent la soirée dans la violence et la mauvaise humeur. Je ne connaissais pas vraiment cette formation auparavant, et elle ne me laissera pas un souvenir impérissable. Le son est certes meilleur que pour les groupes précédents, la mise en place est très carrée mais heu…ben mais c’est tout. Des compositions sans âme et assez rébarbatives, tout du moins au regard de l’excellente prestation d’Otargos.

 

Cirith Gorgor vient ensuite nous mettre le feu avec son black virulent et froid. D’un black assez typé scandinave à ses débuts, la musique du groupe a évolué vers quelque chose de beaucoup plus personnel. Les titres issus du dernier opus, « Der Untergang... / Победа !!! » sont excellents, et la mise en place et l’interprétation sont sans faille. Certes Cirith Gorgor n’est pas le groupe le plus original du monde, mais leur prestation ce soir là fut vraiment d’une grande qualité.

 

Avec Forgotten Tomb, on attaque le gros morceau de la soirée. J’avoue que, même si j’adore ce groupe, j’avais quelques hésitations quant à la cohérence d’une prestation black/doom au milieu d’une pure furie black. Et bien les italiens ont balayé ce questionnement dès les premiers accords de guitare…Pendant plus d’une heure, Forgotten Tomb va distiller son black dépressif mais tellement personnel et investi, qui va ravir le public au plus haut point. Un chanteur très communicatif, charismatique, et visiblement très heureux d’être avec nous. Des titres de toutes les époques, notamment des premiers albums, qui se révèleront mortels sur scène. Une prestation dantesque, vraiment inoubliable.

 

Pour clore cette magnifique affiche, quoi de mieux qu’un bon Anaal Nathrakh ? La majorité des personnes présentes ce soir étaient je pense venues pour les anglais. Et que dire de leur prestation ? Que c’est certainement le meilleur concert que je n’ai jamais eu l’occasion de voir de ma vie ? Oui, indubitablement…Le chanteur est sympathique au possible, mais diablement possédé pendant les morceaux ; les guitares envoient des vitesses prodigieuses et le batteur est tout simplement impérial. En écoutant les albums on se demande comment un être humain peut enchaîner des titres d’une telle violence et d’une telle rapidité ! Et pourtant ce fut le cas durant tout le set, avec une précision remarquable et une dextérité qui ne l’est pas moins. Rajoutons à cela un judicieux choix de titres, alternant anciennes et nouvelles compos, un son à la hauteur du show et l’on obtient le meilleur concert de ces dernières années ! Anaal Nathrakh est un grand groupe, c’est certain. Les compositions délivrées sont d’une qualité inégalable et leur prestation live, le côté si humain et accessible des membres furent si incroyables, que l’on en redemande d’urgence…A revoir très très vite.

 

Encore merci à l’organisation de DREAM FACTORY MUSIC INC pour cette soirée magnifique et cette affiche de rêve.


 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player