Accueil arrow Interviews arrow DOH organisation de concert le 13/01/2013

Kaosguards

 

DOH organisation de concert le 13/01/2013

DOH ASSOInterview réalisée par mail avec Charlène (présidente) et Vinciane (secrétaire).

DOH est une association qui a vu le jour du côté de Saint Etienne. Pas une évidence absolue au départ car cette ville est toujours restée dans l'ombre de Lyon qui polarise tous les concerts métal de la région. Le défi a cependant été relevé par cette équipe de passionnés qui par le biais de sa présidente et de sa sécrétaire livre ses vérités...

 

1- Bonjour à vous, peux-tu présenter rapidement ta structure?

Charlène : Bonjour tout d'abord merci d'accorder un peu d'attention à notre asso. L'association Dream Of Heaven ( DOH l'Asso pour les intimes ^^) est une toute petite structure familiale, une asso de type loi 1901. J'assure la présidence (en gros je signe en bas de la paperasse) et les contacts qui nécessitent une bonne maitrise de l'anglais, Vinciane (ma sœur) s'occupe du plus gros du travail: relation avec les groupes, communication, gestion des dates de concert, des news sur le net, création des flyers et affiches... Officiellement elle occupe le poste de secrétaire. Notre mère Dominique s'occupe aussi du secrétariat et c'est la responsable en chef du catering (jusqu'à présent tous les groupes se sont régalés apparemment!) Il y a aussi Joëlle qui est la comptable de l'asso et l'assistante de Dominique en cuisine. Ensuite tout autour, nous avons plusieurs bénévoles qui s'activent tels des fourmis sur les évènements, on les retrouve au bar (pas en train de picoler, quoi que...), à la billetterie, aux vestiaires, en coulisses (c'est très important d'apporter les bouteilles d'eau et les serviettes aux artistes ^^) Voilà à peu près à quoi ressemble notre asso.

2- Vous évoluez  dans la région de Saint Etienne, cette ville est proche de Lyon, la concurence doit être féroce entre ces deux villes vu leur proximité?

Charlène : Effectivement DOH l'Asso travaille principalement sur St Etienne et ses environs mais je ne pense pas qu'on puisse parler de concurrence avec Lyon. Il semble juste difficile parfois de déplacer le public Lyonnais alors que toute la région Rhône-Alpes n'hésite pas à aller à Lyon pour voir un bon concert. Mais il y a quand même quelques fidèles qui se bougent sur St Etienne et affrontent les bouchons de Givors pour nous soutenir ;) En tout cas comme le métal est une grande famille on se fiche pas mal de là où viennent les gens, ce qui nous intéresse c'est de passer de bons moments ensemble autour du métal.

3- Vos concerts ont lieu essentiellemnt au Fil, racontes-nous comment est né votre partenariat?

Vinciane : Nous travaillions surtout avec les salles/bar/concert de Saint-Etienne, qui se démènent comme des folles pour faire progresser la diversité culturelle de la ville. Je pense notamment au Thunderbird Lounge qui reçoit toute l’année de nombreux concerts Metal, à L’Assommoir ou au Larsen. Toutes les villes n’ont pas autant de chance que Saint-Etienne, nous avons de bons lieux d’accueil. Quant au FIL, on l’avait contacté plusieurs fois pour étudier différents projets, mais notre partenariat avec eux s’est fait via leur programmateur Thierry. Le FIL a à cœur de travailler avec des associations de la région et continuer d’avancer dans leur diversité culturelle et musicale, le Metal devait donc faire parti plus intégrante de leur programmation. Nous avons proposés plusieurs noms et Amon Amarth est très vite arrivé dans les possibilités.


4- Quels sont les critères que vous retenez pour sélectionner vos affiches (vos goûts personnels, l'actualité des groupes ou bien d'autres choses...)?

Charlène : Pour nos affiches nous essayons de programmer des groupes variés, de styles différents pour satisfaire le plus de monde possible. Il y a des styles que nous apprécions plus que d'autres mais en général nos goûts personnels passent en second plan. Si un groupe sympa passe en tournée et que ça pourrait cadrer dans notre programmation alors on fait d'une pierre deux coups.

5- Peux-tu expliquer au quidam les différentes étapes de l'organisation d'un concert?

Vinciane : Alors… Les différentes étapes… un joyeux bordel ! En gros… Les groupes,  les managers ou les boites de prod nous contacte, on voit avec eux quelle salle pourrait  correspondre, les dates envisagées... Puis on tente de gérer au mieux les disponibilités de tout le monde (asso, salle, groupe). On s’envoie des « centaines » de mails pour régler les infos techniques (matoss, get in…), on s’occupe de la paperasse administrative (véritable casse-tête) et puis… c’est de la com à gogo ! La meilleure partie étant l’accueil des groupes le jour J.


6- Vous avez un statut associatif ou professionnel? 

Charlène : Nous ne sommes pas pro, juste une asso passionnée et motivée.

7- L'incertitude de ne pas savoir si ton concert va faire du monde doit être une source de stress permanent?

Charlène : Chaque fois qu'on organise un event on peut dire que c'est une source d'excitation et de stress, on a toujours l'angoisse de décevoir les gens . Si le peu d'argent qu'il y a dans la caisse part en fumée, et bien ça craint... Le pire c'est pour les concerts en semaine ou le dimanche soir (parfois on n’a pas le choix) là on se dit "oh bordel on va se retrouver avec trois pelés et un tondu!" Quand les billets se vendent lentement, c'est clair qu'on ne fait pas les malins ! Mais bon c'est le jeu ma pauvre Lucette !

8- Quelle a été pour vous la plus grande difficulté ?

Charlène : Je crois que trouver une salle reste toujours un défi, il y a tellement de paramètres à prendre en compte. la date, la taille de la salle, l'affluence espérée, le matos dispo ... Au tout début de l'asso, on a tapé à toutes les portes pour essayer de trouver une salle, dès qu'on prononçait le mot "métal", on se prenait les portes dans la gueule. C'est bien connu le métal c'est violent, les gens sont bizarres, dangereux, incontrôlables !!! Enfin bref, ce n'était pas gagné. Heureusement le métalleux est têtu et ne lâche jamais l'affaire ! Donc à force on a trouvé des solutions.

9- Que propose l’association comme conditions aux groupes qui jouent sur l’une de vos dates ?

Vinciane : Tout dépend de ce que demande le groupe. On leur assure un accueil chaleureux, des bénévoles sympas… On fait notre possible pour satisfaire les besoins de tous. Mais une chose est sure c’est que  si c’est l’asso qui cuisine, les membres des groupes mangeront bien !


10- Lorsque vous préparez une date, par quoi commencez vous ?

Charlène : D'interminables palabres dans la cuisine !!! Chacun donne son avis et moi je rajoute toujours "ça va couter combien?" ^^

Vinciane : L’essentiel est dit…après c’est surtout voir les dispo des salles.

11- Quel bilan tires-tu de ces quelques années passées au service du métal?

Charlène : Toutes ces années !!! Notre asso va fêter ses 4 ans je crois, donc on est encore jeunes. Mais on a déjà pas mal appris et on a fait des rencontres sympa. Tout le monde n'a pas la chance de connaitre les motifs des caleçons de certains artistes (Joan Hegg est très mignon en caleçon ^^ ) et c'est plutôt sympa de faire l'apéro avec Alexi Laiho !! Plus sérieusement chaque concert, quelque soit sa taille, nous a laissé de bons souvenirs et donné l'envie d'aller encore plus loin dans nos projets. Iron Maiden au stade Geoffroy Guichard dans quelques années !!! On peut toujours rêver !
Une chose est sure à force de bosser pour et avec des métalleux, on peut dire officiellement qu'on est contents de faire partie de cette famille et de botter les fesses aux préjugés et mythes entourant le métal. Comme dirait Joelle notre comptable pas métalleuse du tout "même si leur musique est un peu violente, ils sont sympas ces jeunes, très polis et prévenants avec des mamies comme nous, c'est toujours un plaisir de travailler dans ces conditions".

12- Je n'ai pas vu d'événements majeurs que vous organisez prochainement, as-tu des scoops à nous révéler quant au futur?

Charlène : En ce moment on est en pleins palabres dans la cuisine, il se pourrait bien que quelque chose de sympa se concrétise mais comme nous sommes superstitieux nous ne vendrons pas la mèche ^^

13- Le mot de la fin ?

Charlène : Le mot de la fin? voyons ... un trait d'humour serait le bienvenu (pour le coefficient sympathie ^^) mais bon je vais faire dans la sobriété (si, si après les fêtes c'est possible !) nous souhaitons une année totalement métal à tous les métalleux qui liront cette interview (ils avaient sans doute 5 mn à perdre ^^) et espérons qu'ils seront nombreux à venir déconner avec nous dans la grise mais sympathique région de Saint Etienne, qu'ils soient de Lyon, de Paris, de Marseille ou de Navarre !!!

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player