Accueil arrow Live Reports arrow PARADISE LOST + Swallow The Sun le 05/05/2012 au CCO (Villeurbanne)

Kaosguards

 

PARADISE LOST + Swallow The Sun le 05/05/2012 au CCO (Villeurbanne)

Depuis plus d’un mois, la pluie a fait son apparition sur Lyon et elle ne s’arrête quasiment plus, un présage avant la venue de PARADISE LOST? Il fait un véritable temps d’Halifax, ville originaire du quintet anglais, avec véritablement des murs d’eaux pour accueillir et soutenir le groupe, loin de ses bases.

                                                                                Image

La soirée commence étrangement dans le bar du Transclub, aménagé pour la soirée en salle de concert… Au fils des années, l’affluence pour PARADISE LOST s’amenuise et c’est très certainement la dernière fois que l’on voit le groupe en tête d’affiche dans la capitale des Gaules.

Tout cela n’empêche pas les finlandais de SWALLOW THE SUN de débuter leur prestation dans un espace bien garni du coup, pour nous présenter leur nouvel opus, « Emerald Forest And The Blackbird ». Un concentré de mélancolie que le groupe parvient à merveille à retranscrire sur scène, en donnant une impression bien plus positive que sur l’album, légèrement plus mou et surtout presqu’ennuyant.

                                                                                Image

SWALLOW est l’exemple type, du groupe qui a muri, qui est fier de sa musique et veut la partager avec toute la salle malgré une certaine longueur dans les compositions qui ont l’effet de faire fuir certains détracteurs. Mais les principaux fans restent à écouter la magie de ce combo qui officie dans le Doom Death Melodique et qui à tendance à s’améliorer dans tous les domaines depuis le milieu des années 2000.

Après une petite pause, à observer la pluie qui ne cesse de tomber, on se dit que c’est le soir où jamais pour PARADISE LOST qui doit se sentir « à la maison ».

                                                                                      Image

Ils arrivent sur scène et première impression, un son exécrable qui va s’arranger au fil du concert sans jamais, malheureusement, parvenir à des sommets de limpidité. Le set commence avec « Widow » de l’album « Icon » dont il faut connaitre pour reconnaitre.
Le groupe va dérouler, durant son show minimaliste, pas moins de 5 extraits de son nouvel album « Tragic Idol », « Honesty In Death », « In The Well », « Praise Lamented Shade », « Tragic Idol » et « Fear of Impending Hell », disséminés entre les classiques du groupe et d’autres raretés comme « Soul Courageous » de l’album « One Second », jamais joué jusqu’à présent. Ils privilégient les anciens albums comme « Symbol Of Life » ou « One Second », tout cela en gardant à l’esprit que PARADISE LOSTne se produit qu’1h15 en moyenne, ce qui est un peu court aux vus de la qualité de la discographie du groupe.

                                                                                     Image

Il est à noter que le groupe à l’air d’être en pleine forme ce soir avec un Nick toujours aussi peu communicatif et enjoué… à l’inverse des autres membres comme Gregor ou Aaron qui prennent du plaisir à jouer ce soir devant un public très réceptif et constitué pour l’essentiel de fans purs et durs qui soutiendront leur PARADISE LOST jusqu’à la mort même si celui-ci à tendance à s’enfoncer dans l’anonymat malgré de très bons albums…

Une très bonne soirée très british, avec beaucoup d’eau tombée du ciel mais pas dans le gosier !!!

                                                                                    Image


Merci à Base Productions pour l’accréditation et à Caroline Traitler pour les photos.

 

LEGION

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player