Accueil arrow Interviews arrow SJUK le 26/01/2012

Kaosguards

 

SJUK le 26/01/2012

SJUKInterview réalisée par mail avec Sjuk.

 

Aux confins du folk et du pagan existe depuis peu une entité qui se lance dans la bataille d'un genre plus qu'en vogue. Embarquons pour un monde qui fait la part belle à nos origines que nous devrions tous connaître...

 

 

 

 

 

 

1- Salut ! Originalité oblige, est ce que tu peux présenter le groupe, pour ceux qui ne connaissent pas encore SJUK ?

SJUK est un projet studio que j'ai fondé en 2007. La musique de SJUK peut se décrire comme un mélange d'influences Death, Black et folk, où les guitares et les voix gutturales côtoient les instruments folkloriques.

La première démo du groupe est disponible sur notre site internet depuis 2009 et plus récemment, nous avons mis à disposition l'EP.


2- "Time Has Come" vient tout juste de sortir. Comment vous sentez vous ? Avez-vous eu des retours du public ? Des chroniques...

On a eu pas mal de retour de la part du « public » et dans l'ensemble on est agréablement surpris par l'ensemble des commentaires qui sont pour l'immense majorité positifs, ce qui est plutôt plaisant !

On a également eu plusieurs chroniques sur différents webzines, et dans l'ensemble les retours sont également positifs donc c'est encore plus plaisant !

En tout cas ça nous encourage à continuer et ça nous motive à pondre un album !


3- Pourquoi ce nom de groupe, SJUK ?

« SJUK » est un mot suédois qui signifie « malade » en français. J'ai choisi ce nom pour des raisons qui me sont propres.


4- Comment définirais-tu votre musique ? On sent qu'on a à faire ici à un metal pagan assez classique. Quelles sont vos influences ?

SJUK pratique une musique où les instruments traditionnels se mêlent à un métal tantôt Death, tantôt Black.

Bien que musicalement parlant je ne pense pas leur ressembler, je dirai que des groupes comme ARKONA ou MANEGARM influencent largement ma musique.

Après, j'aime également énormément des groupes acoustiques comme OMNIA, STILLE VOLK ou LURTE qui forcément m'influencent. On retrouve cette influence sur des morceaux comme « Time Has Come... » ou « Freyja ».


5- L'alchimie de SJUK fonctionne plutôt bien. Comment vous êtes vous rencontrés ?

En 2009, j'ai intégré NAAMAH ce qui m'a permis de rencontrer des musiciens et compositeurs de talents qui ont apportés leurs touches à la musique de SJUK et qui m'ont surtout énormément aidé dans l'enregistrement de l'EP.

Mais je ne considère pas pour autant Sjuk comme un groupe, mais bel et bien comme mon projet solo. Parmi les musiciens qui ont participé à l'enregistrement, aucun ne se considèrent comme membre de SJUK. Ce projet n'est nullement leur priorité et c'est normal. Je ne peux pas te garantir que les musiciens qui ont participé à l'EP seront les mêmes que sur l'album.


6- Comment s'est passé l'enregistrement de cet EP ? Où est-ce que cela a été fait ? Combien de temps ça a pris ?

La première partie de l'enregistrement s'est faite en décembre 2010 sur environ une semaine l'un des guitaristes de NAAMAH avec l'aide de l'ensemble du groupe. L'enregistrement de 5 chansons a pris un peu plus d'une semaine.

La deuxième partie de l'enregistrement s'est faite pendant l'été 2011 chez Weddir (MOONREICH) toujours avec l'aide des musiciens de NAAMAH. On a enregistré le morceau acoustique sur une après-midi.


7- Est-ce que toutes les compositions étaient déjà terminées avant de rentrer en studio ou est ce que vous vous êtes laissés une marge de manœuvre pour improviser quelques trucs ?

Le squelette des compositions était théoriquement terminé à l'exception des solos qui ont été composés/improvisés pendant l'enregistrement.

La batterie a été largement réarrangée au cours des enregistrements suivant le « feeling » du batteur. Idem pour les guitares finalement. Sur le moment, tu trouves qu'une certaine rythmique sonne mieux alors tu n'hésites pas à la changer !


8- Tu es totalement satisfait de "Time As Come" ou tu changerais quelques petits trucs avec du recul ? Lesquels ? Pourquoi ? Sans langue de bois, quels sont selon toi les points forts mais aussi les points faibles de cet album ?

Bien évidemment je ne suis pas entièrement satisfait de l'EP, mais bon, quand je vois l'évolution entre la démo et cet EP, je me dis qu'il y a quand même eu un grand pas en avant !

Mon objectif pour la prochaine production est de m'approcher d'un son plus professionnel, plus lourd et plus puissant !


9- Le disque est sorti en autoproduction. Est-ce que vous êtes à la recherche d'un label ? Si oui, avez-vous eu des pistes ? Lesquelles ? Si non, pourquoi ?

A la base nous devions sortir notre démo en tant que Split chez Ogre Records. La sortie a traîné parce qu'au milieu du processus j'ai changé d'avis afin de proposer un contenu neuf pour ce Split. Je trouvais dommage de ressortir des sons disponibles gratuitement sur internet. Finalement cette production n'a jamais vu le jour car Ogre Records a décidé de fermer, ce qui nous a laissé sans label.

Suite à cet épisode, j'ai composé la chanson « Time Has Come... » afin de l'ajouter à la set-list et ainsi transformer le Split en EP. Là on a démarché pas mal de petits labels et on a eu une proposition de « tape » par Werewolf Promotions. La « tape » était prévue pour fin Août/début Septembre, mais pour des raisons économiques, la sortie a été annulée. On a bien eu une proposition d'un label français, mais c'était pour une sortie sur les plate-formes de téléchargements et ça ne m'intéressait pas.

Finalement, presque un an après les premiers enregistrements, j'ai décidé de proposer l'EP en téléchargement gratuit afin de «passer à autre chose» et me concentrer sur l'album.


10- Quels sont les sujets de vos textes ? Y'a-t-il un concept dans "Time As Come" ?

Nos textes mettent en scènes différents personnages qui sont généralement attachés à leurs traditions, leurs ancêtres, leurs valeurs et qui sont prêts à tout pour les défendre.

Le concept de « Time Has Come... » est la préparation de la première bataille à savoir notre  premier album. Toute préparation a une base commune, c'est pourquoi le contenu de cet EP n'est pas exclusif. Certaines chansons proviennent de la démo, d'autres sont des adaptations d'airs traditionnels. Bref, c'est une préparation à l'album qui lui proposera un contenu 100% exclusif.


11- Vous avez fait le choix du chant anglais et vous vous en sortez à merveille. Est-ce que le chant français est totalement exclu dans SJUK ?

J'ai choisi l'anglais car c'est la langue qui m'est venue naturellement en écrivant les paroles. J'avoue ne pas y avoir réfléchi plus que ça.

Le chant en français n'est pas exclu, d'ailleurs dans « The Beginning », on peut entendre au début une phrase prononcée en Allemand, en Italien et en Français. Si j'estime que le Français convient à une chanson, je n'hésiterai pas à l'utiliser !


12- Qu'attends tu de SJUK à court et long terme ?

La sortie de l'album sur un label ! Je travaille actuellement sur l'album et j'espère vraiment pouvoir le sortir au format physique via un label.


13- Un message pour les lecteurs de KAOSGUARDS ?

Avant toute chose, je voudrais te remercier pour le soutien et ce dès la première démo ! Merci d'avoir pris le temps de chroniquer nos productions et de nous avoir proposé cette interview !

Pour les lecteurs de KAOSGUARDS, je vous invite à télécharger notre EP gratuitement sur notre site internet et de vous faire un avis sur notre musique : http://www.sjukmusik.fr/

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player