Accueil arrow Interviews arrow ELVENSTORM le 19/12/2011

Kaosguards

 

ELVENSTORM le 19/12/2011

ELVENSTORMInterview réalisé par mail avec le groupe.

 

ELVENSTORM sera sans doute vu comme un ovni dans le paysage métal français. En effet les savoyards donnent dans le heavy métal true qui cartonne outre-Rhin mais qui reçoit un écho confidentiel chez nous. Rencontre avec  des "croisés" de la cause du métal originel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 1. Bonjour ELVENSTORM, d'après ce que je sais votre groupe compte dans ses rangs un membre pas inconnu du public (Felix Börner ex-LONEWOLF), comment avez-vous décidé de travailler avec ce musicien pour créer votre formation?

Michael :

Salut, et tout d'abord merci pour ta chronique !!!!

Suite à notre démo, nous cherchions alors un batteur pour compléter notre line up, Félix venait de quitter Lonewolf un an auparavant. 

Il cherchait à rejoindre un groupe de Heavy Métal. Son frère Jens nous a tout simplement mis en relation. 

C’est un gars vraiment génial et un excellent batteur avec une belle puissance de frappe. Son jeu à l’allemande colle parfaitement au style d’Elvenstorm.

2. Comment l'album a-t-il été composé ? Chacun a-t-il apporté sa contribution ?

Laura : 

Michael et moi avons composé ensemble les morceaux de cet album. 

Cela s’est fait assez naturellement : Michael s’est chargé des parties de guitare qui nous servaient  de base ou qui venaient compléter les lignes de chant que je pouvais trouver. 

3. Quel est ton morceau préféré de l'album ?

Michael:

Pour ma part j’aime tous les titres de cet album mais mes deux morceaux préférés sont  « Legions of Steel » et «  Kill the Deceivers ».

Laura: 

Le choix est difficle car chacun des titres a sa petite particularité. 

Je dirai « Stand Thy Fall » avec « Legions of Steel ».

4. La plupart des groupes ont besoin d'au moins trois albums afin de, 1) trouver leur style, et 2) produire leur meilleur travail. ELVENSTORM, quant à lui, a immédiatement proposé de la musique de qualité et trouvé un style propre. Comment expliques-tu ce phénomène ?

Michael: 

C’est difficile à expliquer, tout s’est fait naturellement. Nous avons mis le meilleur de nos influences dans cet album.

Nous avons toujours été influencés par cette vague allemande des années 80/90, je pense notamment a Running Wild, Grave Digger, Helloween mais aussi a Paragon, Wizard ...

Cet album a été fait avec passion et sincérité et je pense que cela se ressent dans notre musique. 

J’espère que les gens prendront autant de plaisir à écouter ce disque que nous au moment de l’enregistrement.

5. Comment vois-tu l'avenir du groupe, en terme de style et d'évolution ? As-tu déjà certaines idées précises, un but à atteindre ? Ou laisses-tu le temps faire son œuvre ?

Laura: 

Actuellement nous travaillons déjà sur des nouveaux titres qui sont dans la lignée des précédents. 

Nous accentuons davantage notre travail  sur les arrangements et les mélodies tout en restant dans un Heavy Metal traditionnel à l’allemande. 

Je pense que la collaboration avec Félix apportera un œil nouveau sur les futurs morceaux du groupe, il suffit d'ecouter les bombes qu'il a composé avec Lonewolf !!! 

En ce qui concerne l’avenir du groupe, nous laissons le temps au temps en espérant que le bouche à oreille nous permettra de nous faire connaitre. 

Nous ne sommes pas du genre à nous reposer sur nos lauriers et nous cherchons toujours à progresser.

6. Le fait d'avoir une chanteuse est-il selon toi un avantage ou un inconvénient dans le monde très macho du métal?

Michael: 

Certes, le monde du métal est macho, mais ce n’est pas un inconvénient. 

Plusieurs chanteuses ont prouvé dans le passé qu’elles étaient largement à la hauteur des plus grands chanteurs. Je pense notamment à Doro Pesch, Leather Leone, Jutta Weinhold, Ann Boleyn... et Laura a énormément de capacités et de motivation pour leur succéder.

Il y a peu de groupes de Heavy Metal à chant feminin en France, à nous de montrer que nous sommes aussi capable que les autres nations de sortir un album de True Heavy Metal sans passer par un chant lyrique symphonique comme il se fait beaucoup dans nos contrées.

7. Comment en es-tu venu à travailler avec ton label Inferno Records?

Laura:

Suite au démarchage de plusieurs labels et après avoir étudié les différentes propositions qui nous ont été faites, nous avons décidé de collaborer avec Inferno Records car son offre était la plus intéressante. 

Michael:

Etant donné la qualité de ses sorties, je pense notamment à Tyranex dont l'album est une pure tuerie et à Spidkilz qui a livré une excellente démo, et au serieux et à la gentillesse de Fabien.

Nous sommes assurés à 110% que cette collaboration sera une réussite et nous sommes vraiment heureux d'avoir signé avec lui.

8. Comme je le précisais dans ma chronique de votre album, le true heavy métal ne trouve pas tellement d'échos en France, tu t'es engagé dans ce style en le sachant très bien je suppose, penses-tu que tout d'un coup le public français sous la houlette d'ELVENSTORM se passionne pour ce genre de musique? 

Michael: 

Effectivement la France n'est pas trés adepte du Heavy Metal Traditionnel, c'est un fait, et je ne pense pas que Elvenstorm y changera quelque chose, mais elle compte dans ses rangs des fans fidèles et loyaux.

Nous évoluons dans ce style par pure passion, pour moi c'est résumé par une phrase de Kai Hansen dans le fabuleux titre "Heavy Metal is the Law": 

"We need it as a liquid in our veins instead of blood!"

Pour moi le heavy c'est cela, une façon d'être, de penser, et ce qui nous a guidé tout au long de l'album. 

Si nous voulions nous faire de l'argent, nous aurions enregistré un album de Neo Black Death Metal Symphonique commercial.

Il y a quand meme pas mal de nouveaux groupes francais qui débarquent avec des albums vraiment excellents, je pense notamment à Hurlement, Resistance, Sanctuaire, ce qui prouve que ce genre a de beaux jours devant lui. De plus les pays autour de nous s'intéressent de plus en plus aux groupes Francais, il suffit de regarder le succès merité de Lonewolf auprés de nos voisins européens.

A nous de nous montrer dignes d'eux et de prouver que le True Heavy Metal n'est pas mort en France !

9. Une des particularités d'ELVENSTORM, c'est que vous avez choisi le chant en anglais. Qu'est-ce qui vous a poussé au départ à opter, puis à continuer à distiller votre musique en aspergeant le public de paroles dans la langue de Shakespeare?

Laura: 

Tout cela s'est fait naturellement, l'Anglais est une langue assez mélodique et est parfait pour un style tel que le nôtre.

L'Anglais est la langue utilisée par nos groupes favoris, c'est aussi pour toucher un maximum de public.

10. Avez-vous prévu de faire une édition spéciale de l'album (avec des reprises, des inédits)?

Laura:

Pour le moment, non. 

Nous aimerions faire un pressage limité en LP pour "Of Rage and War" mais ce n'est pas encore d'actualité.

Après, tout dépendra de l'accueil du public par rapport à l'album.

11. Tout le monde se plaint en France disant que c'est dur de trouver des concerts, vrai ou faux?

Laura: 

Oui, c'est compliqué de trouver des concerts en France.

Déjà sans album, c'est extrêmement difficile de se produire car beaucoup de dates passent par des associations.

De plus, vu la faible fréquentation des salles de concerts et des clubs, je comprends tout à fait que celles-ci soient assez frileuses pour faire venir des groupes.

On espère tout de même faire un maximum de dates en 2012  en France et à l'étranger pour pouvoir promouvoir cet album.

On a déjà quelques plans ... à suivre.

12. Penses-tu que l'industrie musicale est en danger face au téléchargement illégal et à la baisse des ventes de CD ?

Michael:

Ha la fameuse question du téléchargement !!!

Et bien pour te répondre, je pense que pour des groupes comme Metallica, Iron Maiden ... oui, car la perte d'argent se chiffre en millions voir milliards.

Après à notre échelle, il faut tout de même reconnaître que cela aide à nous faire connaître.

Attention, je ne dis pas que c'est bien, je dis juste que cela aide à toucher un certain public.

Comme je le disais, les fans de Heavy metal sont loyaux et fidèles et ils achètent les albums des groupes qu'ils soutiennent.

C'est dans ce style entre autre que sévit le culte du LP !!!! Et cela, aucun mp3 ne saura l'anéantir .

13. Eh bien merci pour cette interview ! As-tu un dernier mot pour tes fans et nos lecteurs et partout ailleurs ?

Michael & Laura

Merci à toi et à Kaosguards pour votre soutien !

Nous  souhaiterions remercier toutes les personnes et les groupes qui nous soutiennent en espérant se voir sur les concerts !!!

Evildead

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player