Accueil arrow Live Reports arrow ELECTRIC WIZARD + God Damn + Sofy Major le 13/03/11 à l'Epicerie Moderne (Feyzin)

Kaosguards

 

ELECTRIC WIZARD + God Damn + Sofy Major le 13/03/11 à l'Epicerie Moderne (Feyzin)

Quoi de mieux que la ville industrielle de Feyzin (banlieue de Lyon), comme lieu de concert pour ELECTRIC WIZARD? En ce dimanche 13 mars, le ciel est gris, les cheminées de la célèbre raffinerie crachent leurs fumées sombres et amères, et la mélancolie enrobe l’atmosphère… Vous avez compris…Mesdames et messieurs, bienvenue pour une soirée Dooooooom !!!

Dans une salle clairsemée, GOD DAMN ouvre les hostilités. Alors les Lyonnais ont beau assurer un set aux compos dignes des Pantera et autres Down, on se demande pourquoi ils sont là ?? Loin du thème de la soirée, on est en plein désert, au volant d’un truck avec la teille de whisky à la main, à la recherche de la prochaine station essence. Leur metal Sudiste est efficace malgré tout et le public les acclame comme il se doit.

Puis, c’est au tour des trois Clermontois de SOFY MAJOR d’envahir la scène. Et là, on passe aux choses sérieuses. Le son est brutal, froid avec une touche industrielle et surtout très dense ! La lourdeur du son est accentuée par la basse du chanteur, qui claque et cisaille les esprits.

                                                                   Image

Le chant, hurlé et puissant, accentue ce metal lourd. Comment définir leur style ? Il y a des bases hardcore, assurément, teintées de noise névrotique… Et l’ambiance lumineuse est très minimaliste, un peu de rouge, quelques stroboscopes, ou tout simplement rien du tout !!

                                                                  Image

Je suis scotché. SOFY MAJOR vous plaque à un mur de son, et enlève le moindre centimètre de sourire que vous auriez eu le malheur d’avoir à l’entrée de la salle. Bluffant. Un groupe à retenir et à surveiller de près !
SetList :
1. Stoom Stoom Stoom
2. Cobra Blanc
3. Dopecult
4. Endive
5. Outil
6. Non rien
7. DoomsDayer
8. Meurtre à Lezoux
9. Reproached and Scattered

Enfin, ELECTRIC WIZARD arrive sur scène et là, j’en ai vu des concerts, mais Doom à ce point, faut chercher loin !! Les compos qui vont s’enchaîner envoient des riffs profonds au tempos lents et le chant crié, mi-aigu, mi-plaintif du chanteur accentue l’ambiance funeste de leur musique. Pendant plus d’une heure, les morceaux vont s’enchaîner sur un tempo similaire, pachydermique et psychédélique. Le public est hypnotisé…ou…halluciné ??

                                                                  Image


Hé oui, impossible de dissocier ELECTRIC WIZARD du monde de la drogue, et l’écran derrière la scène nous le rappellera tout au long de leur set : des spirales et des multitudes de couleurs tournent non stop, et nous envoient tourbillonner dans la démence dépressive.
Les lights resteront globalement dans le bleu, et leur présence scénique, on ne peut plus statique.

                                                                  Image

Un carton rouge quand même. Dès les premiers morceaux, une corde de la guitare du chanteur casse. Et là, il va quitter la scène pendant pas moins de 10mn !! Pendant ce temps, les trois autres musiciens, vont maladroitement occuper la salle à base de gros riffs et larsens décousus, avec une batterie qui tape dans tous les sens pour compléter. On les sent déboussolé et pas du tout dans l’impro. Ce manque d’originalité m’a surpris et déçu, assurément.
Quoi qu’il en soit, un concert d’ELECTRIC WIZARD, est une expérience à vivre ! Quand je ressors du concert, je suis tout engourdi, comme de retour après un long coma, avec les riffs de guitare et les cris du chanteur agonisant dans ma tête… Doom forever !!

Set-List
1. The Chosen Few
2. Scorpions curse
3. The nightchild
4. Return Trip
5. Satanic Rites of Drugula
6. Black Mass
7. Witchcult Today
8. Dopethrone

Merci à My Reference Events pour l’accred…

The Count

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player