Accueil arrow Interviews arrow EIDON le 15/03/2011

Kaosguards

 

EIDON le 15/03/2011

EIDON

Interview réalisée par mail avec Thibault, le guitariste.

1. Pouvez vous nous présenter un peu le groupe ?

Nous sommes un groupe de Metal symphonique Tourangeau formé en 2008 et composé d'une chanteuse Gabrielle, d’une claviériste Cécile, de deux guitaristes Thibaut au lead et Sébastien à la rythmique, d’un bassiste Geoffrey et d’un batteur Damien.

Nous venons de sortir un premier EP de 5 titres « Fantasia » et souhaitons nous diffuser, nous faire connaître sur internet, à la radio, et bien sûr en défendant notre musique sur scène!

2.  Pourquoi avoir choisi «Eidon» comme nom de groupe, et que signifie ce nom ?

Nous voulions un nom simple, facile à retenir, qui nous plaise à tous, mais surtout qui ait une vraie signification.
« Eidon » signifie «il a vu» en grec ancien. Il s’agit d’une sorte de métaphore dans le sens où le mot « voir » ici dépasse son sens premier, et signifie plutôt « percevoir ». C’est une façon pour nous de dire que nous ne faisons pas que de la musique, nous essayons de toucher les gens de plusieurs façons, à travers la musique, les paroles, le design, les concerts, afin qu’ils perçoivent réellement l’essence de notre musique…


3. Le groupe est très récent, puisque formé en 2008. Comment se fait-il que vous ayez déjà un cd après aussi peu de temps ?

En réalité le noyau du groupe remonte avant 2008:

Au lycée, j'ai rencontré Sébastien à qui j'apprenais à jouer de la guitare. Rapidement nous avons commencé à jouer ensemble avec un chanteur clarinettiste. Nous avons trouvé un bassiste (Geoffrey), puis nous avons cherché un batteur (Damien) et avons évolué quelques années avec cette formation dans un style pop rock assez mal défini.
Fin 2007 notre chanteur est parti, nous avons alors procédé à des auditions et avons intégré une première chanteuse et rapidement après notre claviériste (Cécile) en 2008.

Dès que notre line up a pris sa forme définitive le groupe a choisi de s’orienter vers le métal sympho’, et nous nous sommes attelés à la composition des premiers morceaux (ceux figurant sur l’EP).
En Avril 2009, nous avons changé de chanteuse pour intégrer Gabrielle.
Après nos premiers concerts (notamment à la fête de la musique), nous avons eu une demande croissante d’un support audio de la part du public. Du coup nous avons rapidement décidé d’enregistrer un premier EP pour répondre à cette demande mais également pour nous diffuser via internet, les radios, etc…

4. Comment se passe la composition ? Est-ce un effort collectif ou celui d'une seule personne ?

En général nous partons de quelques lignes mélodiques de claviers composées essentiellement par Damien et Thibaut, mais aussi par Cécile (comme l'arpège principal d'Angel Inspiration ou le couplet de Cender) auxquelles nous rajoutons les guitares, la basse et la batterie avec Sébastien et Geoffrey. Nous développons chaque plan, composant les différentes parties et organisant le morceau pour obtenir la structure finale. Nous étoffons ensuite l'ensemble avec les idées de chaque membre du groupe sur sa propre partition avec soli, arrangements, break, etc....
Pour finir nous composons la ligne de voix sur l'ensemble du morceau, décidons d'un titre reflétant l'esprit/l'essence de la musique. Sur cette base, Cécile écrit les paroles qu'elle cale ensuite avec Gabrielle sur la ligne mélodique.

5. Qui écrit les textes, et quels sont les thèmes abordés ?

Une fois la ligne mélodique de la voix écrite, Cécile intervient pour écrire les paroles. Les thèmes correspondent bien sûr aux titres donnés précédemment aux morceaux. De manière générale, (Tendre Indifférence exceptée car écrite par notre première chanteuse), l'idée de frontière et du caractère ambiguë qui accompagne ce concept est centrale : l'écriture appuie sur l'opposition et la complémentarité de la lumière et de l'obscurité, de la vie et la mort, du rêve et de la réalité, du corps et de l'âme... Si ces sujets dépendent de l'écriture de Cécile, ils nous semblent rendre aussi compte de l'atmosphère onirique créée par la musique. Le contenu des textes laisse une large place à l'imagination et à l'interprétation de chacun, et cela sert l'idée que chacun voit les images et les frontières où il veut.

6. Très souvent dans les groupes de musique, c'est le ou la vocaliste qui s'occupe de l'écriture des textes. Gabrielle, pourquoi n'écris tu pas des textes, et n'est-ce pas difficile de chanter les paroles d'une autre personne ?

Non, ce n’est pas difficile de chanter ce qu’écrit Cécile, c’est très beau et très poétique (ça chante tout seul) ; Cécile a un réel talent d’écriture et elle le fait très vite, et comme elle écrit le texte sur la mélodie, il colle très bien, ou bien je l’arrange à ma façon, c’est pour cela pour l’instant que je laisse Cécile le faire, car je ne suis jamais déçue. Eventuellement si je veux changer une idée ou quelques phrases, j’en ai également la possibilité, c’est vraiment un travail d’équipe !

7. Parlons un peu de ce premier cd ! Comment s'est passé l'enregistrement, et en êtes-vous totalement satisfaits ?

Alors, l'enregistrement s'est plutôt bien passé même s'il a été épique et surtout très long.
En effet nous avons tout fait nous-mêmes et par conséquent, expérimenté plusieurs choses. Heureusement pour nous, Geoffrey (basse) qui a le plus d'expérience dans ce domaine a dirigé et supervisé l'ensemble de l'enregistrement. Il s'est déroulé de septembre 2009 à janvier 2010. Nous avons spécifiquement acheté des micros de batterie, essayé plusieurs configurations différentes pour l'enregistrement des guitares afin d'obtenir le meilleur son possible. L'enregistrement des claviers en revanche a été assez rapide, mais avec un gros travail de recherche de son et de production derrière.
Quant à la voix, c’est la partie de l'EP qui a été enregistrée en studio car nous n'avions pas le matériel nécessaire pour obtenir un son correct.

C'était une expérience très enrichissante. Elle nous a beaucoup apporté en terme de rigueur et de cohésion de jeu mais également en terme  d'image et de projet musical global : il a fallu travailler la musique, les compositions, mais aussi le design de la pochette, des polices, du titre, etc... bref trouver une cohésion artistique sur l'ensemble du projet.
Quant à notre avis sur le cd :
A sa sortie nous étions plutôt satisfaits du résultat pour un premier EP enregistré par nos propres moyens.
Avec le recul et les retours, nous sommes convaincus d'avoir déjà beaucoup progressé depuis et que, par conséquent, le cd ne reflète ni notre niveau actuel, ni la qualité des nouveaux morceaux qui ont gagné en personnalité et en originalité!
Mais nous restons fiers du travail accompli et du temps passé sur ce premier EP qui n'est qu'une petite porte d'entrée sur notre univers et destiné avant tout à nous diffuser.

8. Pourquoi l'avoir appelé « Fantasia » ?

Nous voulions un titre accrocheur et facile à retenir (à l’instar du nom du groupe) qui reflète notre univers. « Fantasia » s’est donc imposé à nous comme une évidence.
Ce titre porte en lui ce côté un peu rêveur et fantastique, mais aussi un côté puissant, efficace, en restant assez simple.

9. « Fantasia » comporte 5 titres, mais vous en jouez plus en live. Combien de titres avez  vous composé en tout, et pourquoi n'en avoir proposé que 5 sur votre démo ?

Nous avons actuellement une quinzaine de morceaux composés (au total), et nous en jouons une dizaine en live (les autres étant en cours de travail).

Nous n’avons proposé que 5 morceaux sur notre cd pour plusieurs raisons :
La première, comme tu l’as souligné c’est que nous avons débuté l’enregistrement à peine un an après la formation du groupe alors que nous venions de changer de chanteuse, par conséquent nous avons préféré mettre uniquement les morceaux les mieux maitrisés plutôt que de rajouter des titres de moins bonne qualité. En somme nous voulions privilégier la qualité sur la quantité.
La seconde c’est que nous voulions un cd facile à diffuser, avec un prix attractif. Ainsi, avec 5 titres pour 5 euros, les personnes ayant aimé la musique ne sont pas rebutés par le prix et achètent volontiers le cd après un concert.
De plus, ayant tout fait par nos propres moyens, nous avons préféré nous concentrer uniquement sur 5 morceaux que nous avons travaillés en détail plutôt que de nous disperser sur des titres plus nombreux.
Enfin, pour des raisons d’agenda, nous souhaitions vivement sortir le cd avant une série de concerts qui ont lieu entre mars et juin 2010 afin de nous diffuser le plus possible auprès du public !

10. Comment avez vous choisi les chansons qui allaient apparaitre sur « Fantasia » ?

Cela a été très facile : ce sont les premiers morceaux composés par la groupe. En outre, ils forment à nos yeux un ensemble logique, cohérent et équilibré, avec des tempos, des sons et des structures différentes mais qui tous ensemble forment un tout.

11. Votre démo est donc sortie depuis 11 mois. Quels sont les retours pour le moment ?

Nous avons eu beaucoup de retours positifs sur ce premier EP. Ce dont nous avons été agréablement surpris, étant tout à fait conscients des points améliorables. Les principales critiques portent sur la production (ce qui s’explique par le fait que nous avons tout fait nous-mêmes) et l’originalité, en nous reprochant des influences trop présentes, certes, mais assumées dans la mesure où ces groupes (Nightwish, Visions of Atlantis, Epica…) sont de véritables références pour nous !

Nous sommes tout à fait conscients de ces points à améliorer et avons d’ores et déjà commencé à travailler dessus, notamment sur toutes nos nouvelles compos. Ce sont des remarques que nous considérons avec beaucoup d’attention car elles nous permettent de progresser, de nous améliorer, en donnant chaque fois, sur chaque morceau le meilleur de nous-mêmes.


12. Parlons d'avenir !! Quels sont les projets ? Un album, des concerts ...?

Nous sommes extrêmement motivés et avons beaucoup d'espérances et de désirs, certains en cours, d'autres en projet :

Tout d'abord nous souhaitons diffuser notre musique au maximum, via ce premier EP, à la radio et sur internet entre autres choses. Faire en sorte que les gens parlent de nous, sachent qui nous sommes.
Ensuite, nous souhaitons faire le plus de concerts possible en nous éloignant un peu de Tours (Chinon, Blois, Orléans, Le Mans, Poitiers, Paris) et pourquoi pas de grosses premières parties si jamais on en a la chance.
Enfin nous travaillons actuellement sur la composition de notre premier album, et même si rien n'est encore fixé pour le moment, en terme de date et d'enregistrement, nous avons déjà plusieurs morceaux composés, et d'autres en cours de travail.
En tout cas, tout le groupe est motivé!

13. D'un point de vue plus général, quelles sont vos influences en matière de musique ?

Principalement (et ce ne sera une surprise pour personne) Nightwish, Visions of Atlantis, Epica et Within Temptation au niveau métal symphonique. Nous écoutons tous également du Hard Rock avec Scorpions, du Rock avec par exemple Muse, de la musique classique.

Mais également, et c'est à notre avis ce qui apporte une petite touche d’originalité, chacun apporte ses propres influences dans des styles complètement différents :
Thibaut écoute des groupes comme Nightwish, Epica (le dernier album est terrible) , Visions of Atlantis  , Within Temptation mais aussi, Sonata Arctica (dernier album d'enfer) , Eluveitie, Rhapsody, le tout mâtiné de Firewind, Yngwie Malmsteen et Patrick Rondat pour le côté guitare soliste.
Pour Sébastien, c’est plutôt Nightwish, Within Temptation, un peu de Rhapsody, Pain, Muse, Scorpions, As de Trèfle , Volo.
Geoffrey écoute du Rock en général (Artic Monkeys, Jet, Muse, Blur, The international Noise Conspiracy, The smashing pumpkins) à des styles plus soft (Archives, Radiohead, Sigur Ros, God Speed You, Jack The Ripper, Arcade Fire, Air, Royksopp, M) en passant par du metal (Metallica, Kiemsa, Nightwish, Epica)  
Chez Damien c’est  Muse,  Queen, ACDC, Chopin, Beethoven, The Police, Yann Tiersen, et  Nightwish, Epica.
Cécile écoute du Tiersen/Noir Désir/Saez/Debout sur le Zinc/ La Rue Kétanou/-M-/Placebo .
Quant à Gabrielle, on peut citer Mozart : les Noces de Figaro, Puccini : Tosca, Madame Butterfly, Verdi : la Traviat, ABBA, Tarja
C'est aussi ce qui nous permet d'enrichir notre musique !

14.  Merci pour vos réponses ! Un dernier mot pour les lecteurs de Kaosguards ?

Un grand merci à toi Vega pour la chronique et l’interview, aux lecteurs de Kaosguards et à toutes les personnes qui nous soutiennent et croient en nous:

A nos fans de la première heure : Victor, Nathalie, Julie, Elodie, David, Adrien, Diane, Alex...et tous ceux qui viennent régulièrement nous voir en concerts!
A nos parents, pour la salle de répète, le matériel, les transports, les films et le soutien qu'ils nous apportent!
A Corentin, Roman et aux Caverneux pour leurs conseils avisés, leur enthousiasme et leur soutien sans faille!
A notre illustrateur Rodolf pour le design de l'EP qu'on adore!!


La chronique de « Fantasia » est disponible ici.

Retrouvez Eidon sur myspace.

Vega

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player