Accueil arrow Live Reports arrow ANATHEMA + CloverSeeds + Peter Carlsen le 21/02/2011 au Ninkasi Kao (Lyon)

Kaosguards

 

ANATHEMA + CloverSeeds + Peter Carlsen le 21/02/2011 au Ninkasi Kao (Lyon)

C’est par un froid lundi soir de février, que la tournée « We are Here Because We are Here », présentant le nouvel album des Anglais dépressifs d’Anathema fait une escale dans la capitale des Gaules. Le groupe n’est pas venu seul et a apporté dans ses bagages deux premières parties fortement différentes.

Petter Carlsen a l’honneur d’ouvrir les hostilités devant une salle qui commence à se remplir confortablement. Ce dernier est introduit par Jamie comme étant un de ses amis, donc les amis de mes amis sont…
Passé le stade des présentations, Petter Carlsen, seul avec sa guitare, va nous distiller une musique très émotive pendant la bonne vingtaine de minutes qui lui sont accordées. Ses compositions sont intéressantes et ne manquent pas d’inspiration et d’originalité. Un bon moment passé avec un norvégien talentueux.

Les nationaux de l’étape, CloverSeeds, sont également bien présents en terme de chauffeur de salle et font même plus que leur travail. Les Clermontois délivrent une musique en totale adéquation avec la soirée, du bon rock intelligent avec un chant musclé mais maîtrisé, des compositions progressives mais qui ont tendance à se vouloir  plus planantes par moments un peu comme pourrait le faire des groupes comme « Oceansize » voir « Porcupine Tree ». Les influences sont parfaitement digérées et donnent au groupe un son bien à lui.

Anathema a décidé de faire plaisir à ses fans, ce soir et se lance dans un concert marathon de 2h30 avec l’interprétation intégrale du dernier album « Hindsight » pour une heure de pureté musicale. Cette démarche est assez contradictoire car elle permet de présenter l’album aux fans les plus anciens qui n’auraient pas pu  jeter une oreille dessus. Cependant, la nouvelle orientation musicale du combo est légèrement différente par rapport à son apogée d’ « Alternative 4 » à « Are You There ? ». Elle touche plus un public Rock et non Metal comme ils l’étaient à leurs débuts et c’est là le problème car une heure de musique Pop Rock plus ou moins acoustique risque de fatiguer les oreilles plus aguerries des quelques Metalleux présents ce soir dans cette salle bien remplie.

Voici la Set-List avec « Thin Air, Summernight Horizon, Dreaming Light, Everything , Angels Walk Among Us, Presence, A Simple Mistake, Get Off, Get Out, Universal, Hindsight, Deep, Pressure, Release, One Last Goodbye, Judgement, Temporary Peace, Flying, Are You There?, Parisienne Moonlight, A Natural Disaster, Closer, Shroud of False, Fragile Dreams ».
En ce qui concerne la suite du show, rien à redire avec un best of, reprenant les grands moments discographiques des anglais. Pour le plus grand bonheur du public et surtout des rares chevelus installés au fond qui rongeaient leur frein depuis le début de soirée. Ils vont en avoir pour leur argent car les 13 titres joués par les trois frères Cavannagh sont ceux qui représentent le mieux le côté dépressif  et le mal être des membres du groupe qui sont devenus simplement tristes après 20 ans de carrière.

Un concert intéressant dans le fond mais pas dans la forme. Etait-il nécessaire de « se taper » Hindsight en entier car malgré son côté pop rock triste et le fait qu’il soit de très bonne facture, rien n’obligeait Anathema à ne pas mélanger sa set list pour garder l’attention de tout le monde comme ils avaient su le faire lors de leur dernier passage sur Lyon.

LEGION

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player