Accueil arrow Metal Legends arrow IMMOLATION "Majesty And Decay" (Etats-Unis)

Kaosguards

 

IMMOLATION "Majesty And Decay" (Etats-Unis)

IMMOLATION Majesty And DecayTout fan de death qui se respecte attend avec impatience chaque nouvel album d’IMMOLATION. Ces pionniers du Death New-Yorkais ont toujours aligné des albums exemplaires, emprunts de noirceurs lourdes, brutales et exaltantes. La sortie en 2010 de « Majesty and Decay » a donc été un moment de bonheur extrême, car l’album est comme toujours un véritable bijou !

Bon, OK, seuls deux défauts à mes yeux, une introduction d’album et un interlude complètement inutile, où le guitariste-compositeur-fondateur Robert Vigna tente des effets d’ambiance (comme pour Unholy Cult) qui pour moi n’apportent rien à l’album. Et, entre nous, à moins que l’intro n’amène vraiment la 1ère  chanson dans une montée en puissance (comme dans le dernier Lost Soul), à quoi bon une intro instrumentale dans un album de death ??

Heureusement, l’arrivée du 1er titre « The Purge » démarre tel un coup de batte reçu en pleine tronche. Violence, rapidité, brutalité suivi de gros riffs bien lourds comme eux seuls ont le secret. Le second titre « A Token of Malice » est carrément « tubesque » avec ces riffs entêtants qui vous gravent le cerveau à coup de burin. Magnifique.
Et que dire de la chanson titre « Majesty and Decay », véritable hymne pachydermique, avec un riff génial, entêtant et répétitif.

Véritablement, avec cet album, le mot « pachydermique » n’a jamais autant correspondu à la définition d’Immolation et des chansons comme « Divine Code », « In Human Form », ou « Glorious Epoch » avec son intro doomesque, nous le démontrent amplement. Et que les fans se rassurent, les solos languissants de Robert Vigna et la voix rugueuse et terreuse de Ross Dolan n’ont jamais été autant excellents.

Alors, n’hésitez pas un instant et foncez acheter le dernier Immolation !!

The Count

 

Label: Nuclear Blast

Sorti en: 2010

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player