Accueil arrow Interviews arrow THE LIGHTBRINGER le 31/01/2011

Kaosguards

 

THE LIGHTBRINGER le 31/01/2011

THE LIGHTBRINGER Interview réalisée par mail avec Simon Vaillancourt (Guitares- Batterie).

De l'autre côté de l'Atlantique sévit aussi une scène Black Métal symphonique active. Le Canada a toujours été un terreau (de part sa filiation avec l'Europe sans doute) de formations prônant l'art noir sous toutes ses formes. Et si l'avenir était du côté de la "belle province"?

 

1. Peux-tu te présenter toi ainsi que le groupe ?

Nous sommes un groupe québécois (canadien), je (Simon) compose principalement la musique, à la guitare et à la batterie, ainsi que les paroles. Mon frère (Olivier) s'est chargé de la basse, de la voix “power” et aussi de quelques passages plus techniques à la guitare. C'est également lui qui s'est chargé de l'enregistrement, du mixage et du mastering ayant fait des études dans ce domaine. Marc-André, un ami d'enfance à mon frère et moi, s'est mérité le poste de chanteur black. Amélie, la conjointe de mon frère, crée les atmosphères au clavier. La dernière et non la moindre, Cylia, une amie à Amélie que je ne connaissais pas mais qui s'est avérée être la candidate idéale pour faire les voix féminines. Je tiens à préciser que les arrangements sur l'album ont été faits avec la contribution de chacun des membres du groupe.


2. Quelles sont les principales influences du groupe ? Décris-nous la musique de The Lightbringer...

Je suis très nostalgique de groupes comme Edge of Sanity, Dawn, Dismal Euphony, Septic Flesh (surtout leur première période), Dimmu Borgir (Stormblast), Algaion, Therion, Dark Tranquillity, Cemetary, Alcest, les groupes cultes power; Helloween, Gamma Ray, Blind Guardian...j'en passe...

Avec The Lightbringer, je veux que ce soit très axé sur la mélodie, que ce soit atmosphérique, très intense, lumineux ou tragique, la mélodie demeure le fil conducteur. Quand on se laisse guider par elle, la mélodie nous fait voyager, elle nous raconte des histoires avec son langage, ses vibrations éveillent en nous divers sentiments et c'est différent pour chacun. J'essaie de toujours rester réceptif à cette énergie dans la construction des morceaux et des paroles, il doit toujours y avoir une certaine logique émotive dans la progression du voyage et ce n'est pas toujours nécessairement moi qui pilote, il faut savoir se laisser emporter. Quand je réussis à bien retransmettre cette énergie (quelques fois cela nécessite beaucoup d'arrangements d'autres fois ça demeure très épuré), alors le charme opère réellement et à ce moment je sais que j'ai fait une bonne chanson.

3. Est-ce difficile d’avoir un line-up stable ? Est-ce important ?

Pour l'instant ça ne l'est pas car nous ne pratiquons jamais (ou très rarement) ensemble puisque nous ne faisons pas de spectacle. Les seuls moments où nous nous sommes rencontrés musicalement parlant c'était pour pratiquer et enregistrer les parties de chacun individuellement et beaucoup de temps a été consacré à cette étape. Cependant, il est évident que j'aimerais énormément continuer l'aventure avec ces mêmes personnes et je suis persuadé que c'est également leur désir, alors oui c'est important d'avoir un line-up stable et c'est ce que l'on souhaite.

4. J'ai été frappé par l'alliance entre complexité et efficacité sur votre disque. Quelle est votre recette pour obtenir ce compromis sans tomber dans les dérives du genre?

Je n'ai pas noté les ingrédients de cette recette encore et le jour où je le ferai et bien je crois que la magie disparaitra. Je crois que la meilleure recette est tout simplement de ne pas me poser la question!! Je fais la musique que j'ai le goût d'entendre et je suis bien heureux de voir que d'autres personnes sont sensibles à ces mêmes schémas musicaux qui m'animent.

5. Continuons de parler de "Quintessence of Dawn". Est-ce un concept album ? Si oui raconte nous le (ou les ) thème(s) abordé(s).

Oui c'est un concept album, je trouvais important de le construire ainsi car c'était une façon de m'investir corps et âme, je ne voulais pas seulement écrire une “tite chanson pour le fun”, je voulais me dévouer totalement à ce projet, je voulais que cet album ait une durée de vie dans le temps, pas comme un burger Mcdo que l'on digère en 15 secondes, c'est bon mais on l'oublie vite!!

Quintessence of Dawn raconte l'histoire d'un individu qui un jour prend conscience de la sévérité de l'univers dans lequel il régresse, son âme l'ayant presque quitté. Voyant ses frères dans le même état, il décide que ce monde changera. Les diverses analogies symboliseront une tumultueuse quête intérieure pour retrouver sa nature profonde et la signification de sa vie (The Septentrional Tower), pour qui et pour quoi il dédiera son combat (Garden of Forsaken Souls), la confrontation ultime avec ses peurs et ses démons (Confront the Great Abyssal Flames), émerger à la surface et témoigner des beautés et des atrocités du monde extérieur (Guardian of the Celestial Spheres), après avoir franchi la porte, au coeur de la création et seul avec soi-même, trouver cette lumière qui sommeille en lui et qui le guide (Constellation of the Gate of Gods), et finalement faire jaillir cette lumière et illuminer son être, éclairer la voie qui les mènera tous vers un monde meilleur (Light Bringer – Quintessence of Dawn).

6. La pochette de celui-ci est superbe, qui en est l'auteur ?

J'ai pris le soin d'illustrer chaque pièce de l'album (dont la pochette), donc le livret est rempli de mes peintures. Encore une fois je tenais à offrir un produit intéressant, complet et qui stimule l'imagination du spectateur. Je crois aussi que ça témoigne de mon dévouement envers ce projet qui m'est cher et qu'il y ajoute de la crédibilité. Je sais que je ne suis pas le meilleur musicien ou parolier ou peintre mais j'aime tellement agencer ces éléments pour en faire un tout...j'adore composer en fin de compte!!!

7. Au jour d'aujourd'hui, es-tu complètement satisfait de cet album ?

Oui bien sûr! Nous avons beaucoup appris avec ce premier disque, nous nous sommes tellement souvent remis en question, effacer tout ce que l'on avait, recommencer, changer de méthode....AAAARRGGHHHH!!!! Ce fut très éprouvant par moments car nous étions inexpérimentés.

De toute façon il ne faut pas viser la perfection car nous allons toujours être déçus mais cependant, nous sommes conscients que nous avons parcouru un grand bout de chemin durant cette expérience et que ce chemin et bien nous n'aurons pas à le refaire pour le prochain album....et ça, c'est beaucoup gagné!!!

8. Quand on joue dans un groupe canadien, comment fait-on pour se distinguer des autres? Car tout le monde sait que la scène canadienne est riche...

Oui c'est vrai et c'est probablement dû à l'immensité du territoire ainsi qu'à la diversité des cultures, aux immigrants qui débarquent de plus en plus. Peut-être aussi à cause de notre courte histoire et du fait que l'on va puiser partout autour de nous. Mais pour se démarquer je crois qu'il faut être créatif, avoir l'esprit ouvert mais surtout être honnête avec soi-même. Quand on va chercher les choses au fond de soi, on gagne en valeur et je crois que je préfère cette option plutôt que de me distinguer des autres.

9. Au fait, que pensez vous de la scène métal canadienne? Amis ou ennemis?

De plus en plus de groupes talentueux émergent et les groupes établis demeurent des piliers dans le genre, notre scène métal va de mieux en mieux au niveau de la reconnaissance internationale. Pour ce qui est du “amis ou ennemis” je te dirais que je suis très mal placé pour te répondre parce que je ne fais que très rarement de spectacles et je suis un peu déconnecté de la réalité de cette dynamique. Je peux te confirmer cependant qu'il y a un respect mutuel entre les musiciens que je côtoie, de toute façon nous n'avons pas d'autre choix que de se serrer les coudes dans ce domaine underground qu'est le métal.


10. Avez vous une solution contre le problème de la sous-médiatisation du métal? Comment suivre l'exemple de la Finlande, où le métal est plus que présent sur les ondes radios et télés?

Ici, tous les postes de télé, de radio, toutes les télécommunications sont gouvernés par la même business et c'est beaucoup plus payant pour eux de jouer du Lady gaga..... Peut-être que si le président de cette compagnie “blastait” dans un groupe de grindcore alors il y aurait du changement!!! C'est un monopole ou tout est bien ficelé, je crois que ça peut prendre du temps encore. Il faut grandir là ou ils n'ont pas leur emprise et c'est dans les radios et télés communautaires et indépendantes qu'il faut miser. Il y a un public c'est certain et dès qu'il verront l'argent potentiel qui dort en nous et bien peut-être, ils nous diffuseront...je ne crois pas que ces gens là soient des passionnés!!!

11. Que peut on attendre dans le futur? Une carrière toute tracée?

C'est encore tout nouveau et j'ai bien hâte de voir ou tout cela va nous mener, une chose est sûre c'est qu'il nous reste encore beaucoup de travail à faire pour s'implanter dans le domaine et acquérir le respect d'un potentiel auditoire. Nous aimerions également être distribués sur votre continent qui compte beaucoup d'adeptes métalleux. Pour l'instant on se concentre sur le court terme mais je suis certain que notre ambition et nos efforts finiront par payer. Il est évident que chaque groupe est à la quête d'une certaine reconnaissance, je ne connais pas encore le chemin pour m'y rendre mais c'est sûr que je trouverai!!!

12. Avez-vous déjà des idées pour le prochain album?

Oh oui!! Je bouillonne d'idées! Je suis en pleine effervescence! Si tout va pour le mieux et que j'atteins le but que je me suis fixé, je crois que le prochain album sera vraiment un incontournable dans notre discographie, qu'il définira clairement notre identité et qui j'espère nous fera une place à l'intérieur de cette scène très prolifique. Je suis très confiant pour la suite.

13. Le mot de la fin pour les futurs fans et les lecteurs de KAOSGUARDS?

Je vous incite premièrement à vous procurer l'album sur notre site! Ensuite prendre une heure de votre vie et vous plonger dans cet univers où coexistent les ténèbres et la lumière, l'infernal et le céleste, le tragique et l'espoir, retournez au plus profond de votre être au-delà de vos démons et de vos peurs, seul avec vous-même dans le néant glacial et la noirceur, retrouvez cette lueur qui brille en vous et portez la très haut dans le ciel, jusqu'au firmament et ainsi vous serez de ceux qui porteront le flambeau The Lightbringer.

Un énorme merci à vous tous, l'aventure ne fait que commencer et je l'espère sincèrement!

Evildead

 

 

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player