Accueil arrow Interviews arrow MCGALLIGOG le 21/12/2010

Kaosguards

 

MCGALLIGOG le 21/12/2010

MCGALLIGOGInterview réalisée par mail avec le groupe.

Ce groupe irlandais n'a pas inventé la poudre mais se débrouille drôlement bien dans son style enlevé. Occasion nous est donnée de découvrir le métal de ce pays à travers les membres du groupe MCGALLIGOG...

 

 

 

 

 

 

1- Peu de monde connaît votre groupe en France, présentez-vous...

Hello à tous, nous sommes Mcgalligog. une formation Mélodique, folk / thrash Powerdeath ... Metal! Notre batteur est Daragh Kenny, le bassiste Darren Tully, une section rythmique bien drue. Ensuite, il y a Ollie Deegan à la guitare et aux choeurs, Matt O'Brien à la guitare et enfin Phil Deegan au chant.

2- Quel est le point de départ lorsque vous écrivez?

Ollie: Je dirais que cela commence à la maison pour moi. D'habitude, je suis inspiré par d'autres groupes et je commence à enregistrer un riff qui je pense pourrait convenir. Puis je l'amène à la salle de répétition et le travail se poursuit. C'est la même chose pour les autres gars aussi. Matt et moi avons écrit la majorité des chansons à ce jour mais les autres commencent à faire preuve de créativité aussi.

Matt: Habituellement, nous commencons avec un concept, une idée de base pour la chanson ainsi que quelques lignes de musique pour accomoder. Ensuite, nous développons au fur et à mesure des couches de son de sorte qu'au moment où la chanson est terminée tout le monde ait ajouté sa propre patte. Habituellement, les paroles sont ajoutées en dernier, mais souvent, elles sont réfléchies dès le début en rapport avec le concept.

3- Comment cela se passe en studio? Connaissez-vous des moments plus difficiles que d'autres pour poser tout cela?

Ollie: Il ya eu des moments où nous avons écrit des chansons qui prennent un peu plus de temps à terminer. Habituellement, nous gardons les choses qui sonnent bien en studio, mais cela demande du travail. Il y a de nombreux remaniements pour coller au style de jeu que nous souhaitons et qui fassent l'unamité pour tous les membres du groupe. C'est formidable de voir un titre prendre forme comme cela.

Phil: Je ne le crois pas, certaines chansons sont évincées, donc si moi ou les autres gars pensons que quelque chose fonctionne mieux, nous changeaons notre fusil d'épaule et modifions en profondeur le titre.

4- Combien de temps à durer le processus de studio pour enregistrer votre cd?

Ollie: Nous avons passé huit jours d'enregistrement et fait  un mixage de base sur des enregistrements de Komodo. Après que les chansons aient été écrites, nous avons pris un certain temps pour mettre au point les morceaux et ajouter ou enlever des choses. Aussi, en essayant de se rappeler comment les chansons avaient été jouées à la base car nous sommes souvent ivres!!! Le mixage et le mastering ont pris quelques semaines de plus. Au total, je pense que cela a duré quatre semaines au total.


5- Vous êtes originaire d'Irlande. Est-ce ce pays qui pour l'instant vous accueille le mieux?

Ollie: Je le pense. Nous avons joué hors d'Irlande quelques fois et d'autres pays commencent à s'intéresser à nous. Même si nous avons joué sur un festival à Limerick, qui était extraordinaire, le retour que nous avons reçu à dépasser tout ce que nous avions connu jusqu'à présent.

Daragh: Oui. Nous avons cependant des poches de fans à travers le monde ce qui est étonnant, mais nous n'avons pas encore démarché les pays qui nous entourent mais c'est quelque chose que nous espérons faire l'année prochaine! Je dirais que la plupart de nos fans sont dans la capitale, Dublin.

Phil: Je pense que oui, nous n'avons pas assez quitté le pays pour le savoir vraiment, mais nous avons eu de bons retours de l'étranger concernant l'EP.

6- Comment voyez-vous la scène Irlandaise?

Matt: La scène métal irlandaise est étonnamment diversifiée et bien développée si on estime qu'elle peut encore être considérée comme "underground". Nous sommes souvent surpris par le talent de beaucoup de groupes ici, nous jouons grâce aux efforts des organisateurs et des fans qui maintiennent la scène vivante.

Darren: En un mot - Underground. C'est une honte parce que le métal est très prisé en Irlande, mais beaucoup n'ont pas la moindre idée sur la qualité des groupes en Irlande car le music buisness choisit d'ignorer notre pays, ce qui  fait que la majorité de nos talents du cru de la scène Metal irlandaise passe inaperçue. Depuis trois décennies, l'industrie de la musique ici est gérée par des idiots qui priviligient le concours de l'Eurovision chaque année. Ils ont l'arrogance d'imposer la musique qui se vendra le mieux sans prendre en compte les goûts des autres, ce qui explique pourquoi les groupes de qualité restent dans l'ombre.

7- Y a t-il des groupes que vous connaissez dans votre pays et que vous souhaitez voir éclater?

Matt: La liste est longue. Vile Regression est un groupe avec qui nous jouons régulièrement et en terme d'originalité, ils font vraiment tout leur possible. Dead Label et Cracher Bones sont deux groupes de plus dont les prestations méritent d'être vues par un plus large public mais de façon réaliste, il serait plus facile de nommer les groupes que nous ne voudrions pas voir sortir. Trop souvent, il semble que la scène métal en Irlande est un petit étang entièrement peuplé de gros poissons et que la radio ne fait que les passer en boucle.

Daragh: Bien sûr! Nous sommes bons amis avec beaucoup de groupes très talentueux. C'est une honte la plupart d'entre eux ne sont pas aussi populaires que cela car ils sont peu médiatisés. Vile Regression et Cracher Bones sont des compagnons de route avec lesquels nous avons partagés plusieurs fois la scène.

8- Avez-vous des conseils pour les groupes qui veulent sortir du moule local?

Ollie: Prenez des risques. C'est la seule façon. Vous devez bien réfléchir à tous les concerts qui se présentent à vous. Si vous faites une promotion correcte, vous pouvez alors espérer avoir tous les shows que vous souhaitez.. En fait, il faut faire la musique que l'on aime. Si ça vous plait, alors d'autres apprécieront probablement..

Darren: Réseau, Réseau, Réseau! La raison pour laquelle nous sommes arrivés où nous en sommes est de se faire des amis. Les contacts, plus vous vous en faites et plus il est facile pour vous d'obtenir des concerts.


9- Avec quels groupes reveriez-vous de tourner? 

Tous: ENSIFERUM!!

Ollie: Amon Amarth

Daragh: Evile

Darren: Maiden et Priest


10- Quelle musique écoutez-vous?

Ollie: J'ai commencé en tant que fan de thrash metal, puis est venu le death metal et le black metal. J'ai découvert du métal plus lourd par la suite et j'ai vraiment apprécié. J'ai écouté tous les styles de métal au moins une fois. J'aime la musique classique. J'aime aussi un peu le Folk. Et toutes les musiques qui contiennent le mot "Core" dedans.


11- Des projets , un enregistrement?

Ollie: Nous espérons travailler sur un nouvel album l'année prochaine à un moment donné. Nous allons organiser une tournée en Angleterre en 2011 également. Nous devons simplement convenir de dates qui ne soient pas en contradiction avec le travail. Le Wacken Metal Battle offre une porte d'entrée aux groupes irlandais cette année. Nous allons simplement nous maintenir prêts et continuer d'écrire.

Darren: Nous avons réfléchi au thème sur lequel va porter notre second Ep ou premier album. "Illusions of madness" avait pour thème sous-jacent la conformité oppressante causée par les médias et la société en général. L'Ep se termine avec "Lunacy" qui présente une personne qui se retire dans son propre monde de folie pour échapper à tout cela. L'une des idées qui a surgi sur le thème des illusions et de la folie. Nous explorons ce qui arriverait si les gens rejetaient les médias et se rebellaient contre la norme. Voilà en gros le scénario apocalyptique. Car le groupe et sa musique ont changé depuis les débuts que nous nous connaissons, et il y a quelques titres qui n'ont jamais été enregistrés, donc nous pensons pouvoir sortir un jour un EP qui revisiterait nos débuts au travers de ses chansons. 

12- Les dernières choses que vous aimeriez dire aux lecteurs... 

Ollie: Merci à tous ceux qui ont pris le temps d'écouter notre musique. Cela signifie beaucoup pour nous. Si vous avez aimé, et bien tant mieux. Si vous n'avez pas aimé, tant pis!! En outre, toute personne qui n'a pas entendu notre Ep peut le télécharger à partir http://mcgalligog.bandcamp.com ou www.mcgalligog.com

Darren: Pour ceux qui veulent monter un groupe de métal, ne vous conformez à un genre particulier. Vous pouvez expérimenter et intégrer plusieurs influences dans vos chansons ce qui fera que votre musique s'ancrera dans les têtes.

Matt: Ne pourrait-on pas régulièrement continuer à orthographier notre groupe avec un grand "G" plutôt qu'un petit, car ça semblerait moins ridicule!!

Evildead

 

ENGLISH VERSION

 

 

1. Few in France you know I think you could introduce the band?

Hello all, we are Mcgalligog.  Melodic, folk/thrash Powerdeath... Metal! Our Drummer is Daragh Kenny, Bassist is Darren Tully, a nice tight rhythm section. Then there is Ollie Deegan on Guitars and Backing vocals, Matt O’Brien on Guitars and Finally Phil Deegan on Vocals.


2. Where does the writing start most of the time?

Ollie: I would say it starts at home for myself. I usually get inspired by other bands and begin recording a riff which I think is similar in style, but no one else seems to see it. Then I bring it to the rehearsal room and work continues there. It’s the same for the other guys also. Matt and I have written the majority of the songs so far but the other guys are starting to get creative too.

Matt: Usually we'd start of with a concept, a core idea for the song and maybe a few musical lines to go with it. Then we'd expand on that adding parts and layers so that by the time the song is completed everyone has added their own accents to it. Usually the lyrics are finished last but often they are developing conceptually from the very beginning.


3. What about in the studio? Do you have a tough time writing parts around each other?

Ollie: There have been times when we have written songs that take a bit more time to finish properly. Usually we would have something on the spot which sounds good, but is not quite there yet. There have been many reworks to accommodate playing style for all members of the band. It’s great to see an idea change when passed around.

Phil: I don't think so, some songs are a bit lose, so if I or the other lads think something will work better for them a different way, it gets changed, as long as it fits.

 

4. How long did the studio process take for "Delusions of Madness"?

Ollie: We spent 8 days recording and doing a basic mix in Komodo recordings. Since we had the songs written for a while we just needed to finalize parts and add or remove things. Also, trying to remember how song is played while still being drunk the next day is quite difficult. Mixing and Mastering took a few more weeks. Altogether I think it was 4 weeks in total.

 

5.  You guys started off in the Ireland metal scene. Is the hometown crowd here still your biggest crowd?

Ollie: I think it is. We have played around Ireland a few times now and other places are starting to take interest. Although we’ve just played an all day festival in Limerick which was amazing, the response down there was very different to anything we have seen before.

Daragh: It is. We have pockets of fans around the world which is amazing but we haven't yet preformed overseas that’s something we hopefully be doing next year! I’d say most of our fan base is in the capital, Dublin.

Phil: I think so, we haven't left the country to know really, but we've had a good amount of enthusiasm abroad from the EP.

 

6. Coming from the Ireland metal scene, what type of scene would you describe it as?

Matt: The Irish metal scene is surprisingly diverse and well developed considering that it could still be considered "underground". We're frequently taken aback by the sheer talent of a lot of bands we play with as well as with the efforts of the organisers and fans that keep the scene alive and vibrant.

Darren: In one word - Underground. It is a shame because metal has a big following in Ireland but many don’t have any idea about Irish Metal Bands because the music establishment chooses to ignore that fact and the majority of our home grown talent is in the Irish Metal scene so it goes unnoticed. The music establishment is three decades out of touch it's run by the idiots who produce the acts Ireland enters into the euro vision song contest every year. I think the fact that they have the arrogance to select the music that they know will sell without taking into account the musical taste of the continent (the people voting in the competition) explains why they cant see the wealth of untapped talent under their own noses.

 

7. Are there any bands you’ve seen from your country that you want to see break out?

Matt: A few too many to list perhaps. Vile Regression are a band we play with regularly and in terms of originality they put a lot bigger acts to shame. Dead Label and Spitting Bones' are two more bands whose live shows deserve to be seen by the wider audience but realistically it would be easier to name the bands we wouldn't like to see break out. Too often it seems that the Irish metal scene is a small pond populated entirely by big fish and that the amount of radio time afforded to it is shockingly small.

Daragh: Yea loads! We’re all good friends with a lot of extremely talented bands. It’s a shame most of them aren't as popular abroad as they are here. Vile aggression and Spittin’ bones are good mates of ours we have played with plenty of times.

 

8. Do you have any advice for bands wanting to break out of the local mold?

Ollie: Take chances. It’s the only way.  Any gig that comes your way, think carefully about it. If you advertise yourself correctly you can hope to accept every gig you get. Write music that you actually like. If you like, others probably will.

Darren: Network network network! The reason we got where we are is by making friends. The more contacts you make the easier it is for you to get gigs and to get support acts to play at your own gigs.

 

9. Now for some kind of random questions. If you could tour with any band for your dream tour, who would it be?

All: ENSIFERUM!!

Ollie: Amon Amarth

Daragh: Evile

Darren: Maiden and Priest

 

10. What kind of music, other than metal, do you listen to?

Ollie: I started off as a thrash metal head, Moved swiftly on to Death metal and Black metal. I discovered heavy metal along the way which I really really like. I’ll listen to any metal style at least once. I like classical music. I enjoy Folk also Quite a bit. Anything but music with the word “core” in it.

 

11. Projects, future recordings?

Ollie: We’re hoping to get cracking on a new album next year at some point. We’re going to organise a UK tour next year also. We just have to get dates that don’t conflict with work. The Wacken Metal Battle is offering an Irish entry slot this year, we’re entered in that. We’re just going to keep gigging and writing as much as we can.

Darren: We have been thinking about what theme to base our second ep or first album around. Delusions of Madness had an undercurrent theme of oppression conformity caused by media trends and society in general ending with Lunacy which depicts a person withdrawing into his own world of madness to escape from it all one of the ideas that has cropped up is expanding on the theme of Delusions of madness only exploring what would happen if people rejected the media and openly rebelled against the norm, in an over exaggerated apocalyptic scenario   Because the band and our music has changed since we first got together there are a few of the early songs which may never get recorded or released so one thing we were thinking about for much further down the line is an EP revisiting the early days featuring those songs


12. Any last things you’d like to say to the readers on...

Ollie: Thanks to everyone who has taken the time to listen to our music. It means a lot. If you liked it, well fair play. If you didn’t, ah well. Also, anyone who hasn’t heard our Ep it can be downloaded from http://mcgalligog.bandcamp.com or www.mcgalligog.com .

Darren: For anyone who is thinking of or is starting a metal band, don’t feel that you must conform to one genre of metal; You can experiment and incorporate themes from all of your favourite genres into your songs it makes for some really exciting music that will turn a few heads.

Matt: Could we for Christ sake start capitalizing the first ‘G’ in McGalligog!?! It looks ridiculous with that small ‘g’, no-one is going to understand it

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player