Accueil arrow Metal Legends arrow BENIGHTED "Identisick" (France)

Kaosguards

 

BENIGHTED "Identisick" (France)

BENIGHTED  IdentisickSi on regarde le metal en France, qu’on met de côté Gojira, Eths ou encore Dagoba et qu’on va fouiller un peu du côté de Saint Etienne (ça ne vous dit rien j’imagine), qu’est-ce qu’on trouve ? Un groupe de brutal death nommé Benighted, les représentants metal de notre ville (oui « notre », je viens bien de ce trou paumé). Et on peut dire que dans ce rôle, Benighted n’y va pas de main morte, surtout avec cet album « Identisick », un de leur opus les plus aboutis.

 

La première patate (c’est comme ça que l’on peut nommer les morceaux) nous envoie une bonne pêche dans la gueule juteuse en riffs techniques et en voix grind, death ou hardcore. Le travail énorme est ressenti dès les premiers morceaux. Chaque membre du groupe assure sa part du contrat sans plus, ni moins. Un contrat qui demande de livrer des parties de guitares techniques mais pas trop non plus et quelques solos mais pas trop death mélodique quand même, des voix diverses et variées (que l’on peut trouver dans du metal extrême je précise), une batterie bien rapide mais qui n’abuse pas trop de la double pédale et une basse qui donne un corps au tout et surtout un son metal bien plus agréable. Le son d’ailleurs, est bien meilleur pas rapport aux précédents opus. Je sais bien que Benighted est un groupe stéphanois, mais ce n’est pas pour ça qu’on a un son de merde, quand même !

A part que l’album est bien travaillé, que les paroles ne changent pas de ce qu’on peut trouver en brutal death et que le son est convenable, je ne sais pas vraiment quoi ajouter : en effet, comme je le dis, Benighted a rempli son marché sans sortir non plus l’album du siècle. Dans « Identisick », à part quelques parties hardcore et mélodique, on ne trouve rien de bien original. On est juste content de savoir qu’un groupe français (et surtout stéphanois) est capable de nous sortir une galette comme ça qui égale les plus grands dans ce style si spécial.

En gros, je conseille à tout fan de metal extrême et en particulier de grind ou de death metal d’écouter cet album qui, il faut le dire, te donne une grosse tarte dans ta gueule de métalleux pendant que tu l’écoutes.

Fetus

 

Label: Adipocere Records

Sorti en: 2006

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player