Accueil arrow Interviews arrow PARAGON le 20/04/2007

Kaosguards

 

PARAGON le 20/04/2007

ImageInterview réalisée en allemand par mail.

 

Paragon, ses sept lettres résonnent dans le giron du power heavy metal avec une indéfectible fidélité à un style que les Allemands adulent.  Sept albums ont fait perdurer le mythe du heavy metalleux poilus et chevelus, "Forgotten Prophecies", le huitième méfait va venir grossir cette discographie pléthorique.

 

 

1. Mine de rien, Paragon commence à avoir de la bouteille ! Profitons donc de l’occasion pour te demander ton opinion d’aujourd’hui sur chacun de vos anciens disques ?

Paragon a quinze d’existence et sort des CDs depuis 1995. Je n’écoute plus trop le premier Cd « World of Sin », comme le chanteur de l’époque était un peu bizarre, il ne choisissait pas les meilleurs morceaux  à jouer ! Je trouve tous les autres CDs avec le chanteur Andreas Babuschin, plus cool malgré quelques chansons qui ne sont plus au top aujourd’hui ! C’est pourquoi les anciens albums sont bien rangés au fond d’un placard par ordre de parution. Sauf « Stellbound », que je trouve encore sympa !

 

2. Et votre prochain opus, pouvez-vous nous en parler ?

Le prochain album sera un brin plus dur que son prédécesseur avec des chansons plus rapides et un son plus direct. Nous avons précisément fini le mixage et je trouve tous les titres très réussis ! Malgré cela, l’atmosphère est assez semblable. Le style Paragon reste inchangé mais nous avons, avec ce nouvel opus, essayé de nouvelles choses.

 

3. Quels sont les thèmes généralement abordés par Paragon dans ses textes ?

Les textes parlent de « fantasy » avec beaucoup de force et d’actions, comme dans un bon film. La sonorité des mots est importante pour que les auditeurs en tirent une bonne impression, cela reflète la qualité de la musique.

 

4. A l’occasion de la sortie de votre prochain album, vous allez certainement faire une tournée. Avez-vous déjà une idée de qui partagera l’affiche avec vous ?

Pour le moment, nous n’avons pas de tournée de prévue, à l’exception de quelques festivals où nous jouerons des morceaux du prochain album. Je pense que nous ferons des shows en tête d’affiche dans des clubs.

 

5. Votre renommée en France est quasi inexistante. Comment expliquez vous cela ?

Nous sommes allés déjà plusieurs fois en France et avons eu quelques interviews et articles dans la presse….peut-être qu’après nous ne sommes pas dans le même mouvement musical, comme en France, on écoute beaucoup de metal progressif et mélodique.

 

6. Votre line-up s’est stabilisé depuis environ une dizaine d’années. Etes vous en mesure de nous dire que cette alliance est la bonne ?

Je pense vraiment que nous sommes un bon groupe. Christian Gripp à la batterie, a particulièrement apporté une nouvelle impulsion et énergie à Paragon.

 

7. Pensez vous tourner un clip à l’avenir ?

Nous avons tourné un clip sur « Impaler » qui sera bientôt visible, et espérons que nous serons vu sur chaque album.

 

8. Est-ce que le partenariat avec Remedy Records se passe bien ?

Le partenariat avec Remedy se passe très bien comme nous sommes également de Hambourg ; de plus, j’ai de bonnes relations avec le patron Jörn. Naturellement, il s’occupe bien de nous ici et sommes plus disponibles. Mais nous devons être réalistes et personne n’a de l’argent à perdre !

 

9. Vous êtes vous déjà produits sur plusieurs festivals ? Si oui, lesquels et quel en est votre ressenti ?

Les festivals sont toujours une expérience enrichissante. Nous avons déjà joué à Wacken en 2004 devant 8000 personnes sur la grande scène, le Sweden Rock 2004 était aussi génial ainsi que les petits festivals comme le Headbangers Open Air qui était très cool.

 

10. Pensez-vous un jour accompagné une sortie d’album d’un DVD ?

 Oui, il y aura un DVD du Metalbzh Open Air 2005 avec du son de bonne qualité et il contiendra environ 50 minutes de show musical.

 

11. Lors du revival Heavy metal occasionné par Hammerfall, le marché a redécollé pour les formations de  votre style. Le soufflet est il retombé depuis ?

Le marché du heavy metal comme nous faisons, est très limité ; seul Hammerfall parvient à bien vendre et les petits groupes en dessous essaient….les groupes qui se sont fait un nom dans les années 80 sont aussi très présents, par rapport aux groupes relativement nouveaux en Allemagne pour qui il n’est pas très facile de vendre.

 

12. Je vous laisse le mot de la fin pour nos lecteurs…

Restez fidèles et préservez le metal, nous en faisons de suite notre affaire et vous souhaitons de nous voir jouer en 2007 !

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player