Accueil arrow Interviews arrow DARKNATION le 17/04/2007

Kaosguards

 

DARKNATION le 17/04/2007

ImageInterview réalisée par mail, avec Olive le chanteur.

 

Darknation, groupe originaire de l'Yonne, évolue dans un registre très typé heavy metal français. Sur des territoires déjà défrichés par Killers, le quintet pérennise un genre, qui depuis vingt ans, est indémodable. Voyage dans l'intégrité musicale avec l'interview d'Olive... 

 

 

1) Quelle est la signification de Darknation et présente ton combo?

Salut à tous,
Darknation représente au sens le plus large ce dont le groupe aime le metal hard, heavy, death, black, hardcore etc…
On a tous des goûts variés. De cette musique, Darknation est né en 2003, après moults changements le line up est composé de Alex et Rémi à la guitare, Fabrice à la basse, Propro à la batterie et moi, Olive au chant.


 
2) Avez-vous des influences affirmées qui vous aide à construire le style DARKNATION?

Sur ce premier album, Stef notre 1er guitariste était influencé thrash alors que son frère Rémi était plutôt heavy, ce qui fait que les compos sonnent assez variées. Alex a remplacé Stef et le groupe a pris une dimension plus heavy.


 
3) Si la pochette de "Merci pour le mal" ne me laissait nullement curieux quant à vos textes. Parles nous donc des sujets que vous exploitez ?

Sur "Merci pour le mal" je traite des problèmes de religion depuis des siècles jusqu’à nos jours en critiquant chacune d’entre elles, le rôle des hommes étant prépondérant.


 
4) Votre son conserve un style assez old school.  Où et dans quelles conditions se sont passés les enregistrements/mix ? Le résultat a t'il répondu à vos attentes ?


Alex a enregistré chez moi les parties batteries, basse et guitares en compagnie d'un ami qui s'appelle Emeryc. J'ai été chez lui enregistrer mes parties chant et choeurs, il a fait le mixage et on a fait masteriser le tout à "l'autre studio" par Jean Pierre Bouquet.


 
5) Le public est statique de surprise face à votre zik ? Parvient il à headbanger ou autre ?


Le public répond toujours présent généralement, au dessus de ce super l'accueil qu'on reçoit en concert. Hélas, le seul show où tu nous as vu est certainement le pire qu'on ait fait.


 
6) Revenant sur "Merci pour le mal", comment se sont annoncés les retours à son égard d’ailleurs ? Que vous ont ils apportés ? Tant au niveau de dates qu'éventuellement auprès d'avis de fans...
Et quelles tournures offrent les premiers retours presse ?

On n’a pas eu la chance d'attirer les gros magazines de metal français, seul Crypt O Goth nous a chroniqué et mis 5 sur 6 comme Maiden et Cradle. On a eu des bonnes et des très mauvaises critiques sur le web, ça fait partie du jeu.
Après, j'ai eu la chance de pouvoir compter sur des amis zicos et on a fait des échanges de dates, on a pu jouer à Miramas, Bourg en Bresse, Lisieux, Paris et récemment chez nous à Sens.
Ce que je retiens particulièrement des concerts, ce sont les amitiés qui se sont créées avec Stereoxyde, Messaline, Desillusion, Dornfall, Adx, Killers et le plaisir de voir des anonymes accrocher sur notre zic en live où chaque groupe vit.


 
7) Pourquoi le choix du Français et pour quelle raison y a t-il un titre en Basque en la personne Euskalduna (Da eta haro) ?


Le français est la plus belle langue au monde selon les étrangers mais elle ne fait pas vendre ou peu. Pour avoir interviewer pas mal de groupes, la raison principale de leur choix de l'anglais, c’est pour mieux vendre. Je trouve ça triste mais chacun fait comme il veut.
Pour le titre en basque, c’est la rencontre avec Bruno Dolheguy et Killers, la beauté du pays basque et leur culture qui m'ont fait aimé cette région.

  
 
8) C'est sur le label Brennus que votre choix s'est porté pour la sortie de l'album. Etait-ce parce que Alain (patron du label) vous proposait un pont d’or ou y a t'il là une raison plus réfléchie ?


Je connais Alain depuis 10 ans car à l'époque de la sortie de l'album, il habitait à quelques kilomètres de chez moi. Il a accroché sur notre musique et il est le seul avec qui on voulait sortir notre premier album.
C'est un passionné de rock!! Un vrai!!


 
9) L'album dispose d'un packaging de bonne qualité. Les textes sont là, l'artwork pro, l'impression aussi, et le cd a un aspect est pro. Quant à la promo, je crois ne pas avoir croisé cette dernière un peu partout sur le net...


On a deux Myspace  ou darknation89, on a aussi un blog .
Après, c’est le « bouche à oreille » qui marche encore le mieux.


 
10) Comment se passe sinon la composition au sein du groupe ? Est ce un travail d'équipe ? Une situation adaptée pour l'inspiration ?


Les guitaristes amènent les compos et on peaufine ensemble. Je rajoute les paroles à la fin. C'est assez démocratique.


 
11) Avant de finir, le heavv metal est un courant qui refuse de s'essouffler mais les groupes venant grossir ses rangs sont sincères. Quel est votre regard sur le milieu dans l’état actuel des choses ?


Y a ceux qui vendent et les autres!!
J'espère qu'on donnera leur chance au heavy français comme l'a eu Malédiction avec Saxon. Des groupes comme nous ou Stereoxyde insufflent de la fraîcheur au style encore faut il daigner jeter une oreille positive sur ce que l'on fait.


 
12) La fin se fait sentir. Petite question auparavant.  Qui aura l'honneur d'une reprise dans votre répertoire à l’avenir si vous souhaitez en faire ?


On fait déjà Iron Maiden, Metallica, Trust, Adx, Hammerfall, personnellement j'opterai pour Killers ou Sortilege.


 
13) Voilà la fin est là. En te remerciant de cet échange, si vous aviez aimé rajouter quelque chose, cette place vous est disposée...


French metal is forever !
Merci à toi et tous ceux qui nous ont soutenu dans cette jungle.
Rendez vous en concert!!!

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player