Accueil arrow Interviews arrow INHUMATE le 18/03/2007

Kaosguards

 

INHUMATE le 18/03/2007

ImageInterview réalisée par mail avec Fred Anton le bassiste du groupe

 

Inhumate est un groupe qui n'a jamais eu besoin des grands médias pour se faire une place dans le coeur des fans. Depuis 17 ans (putain, déjà!) ils représentent la quintessence de l'UG français en matière de death/grind. Quatre "full-lenght", plusieurs splits albums, et un concert (qui fut une totale réussite, le Soul Grinding Festival en février 2007) plus tard, voici que sort  un DVD "At war with...INHUMATE" qui va prouver si besoin en  est que ce combo est vraiment un incontournable sur la scène nationale.

 

 

1. Pour commencer question ultra classique, présentes-nous ton groupe et parle nous un peu de votre musique…

 INHUMATE est un groupe dont les origines remontent à fin 1990. Durant toutes ces années on a sorti 2 demos « Abstract Suffering » (1993), « Grind your Soul » (1995), 4 albums « Internal Life » (1996), « Ex-Pulsion » (1997), « Growth » (2000), « Life » (2004) et un DVD « At war with INHUMATE «  (2007). En parallèle on a joué dans pas mal de pays d’Europe (Allemagne, Belgique, Pologne, Hollande, Rép. Tchèque, Suisse, etc…). J’aurais encore beaucoup de choses à dire, mais je terminerai par ce détail, qui en fait n’en est pas un : nous sommes auto produits depuis le début, non par dépit mais par choix, comme quoi tout est possible, et même faire sa petite carrière underground tout seul ;-)

2. Pour nos lecteurs qui ne sont pas forcément au fait de la langue de Shakespeare de quoi traitent vos textes ?

Nous sommes un groupe positif (contrairement à la plupart de nos collègues J), donc ne cherchez pas chez nous de paroles basées sur le gore, les tripes, le sang, la mort, le satanisme ou je ne sais quoi. Christophe essaie de faire des paroles reflétant des aspects de la vie, mais tous les aspects et non pas seulement le coté sombre, obscur, triste, malsain, etc… que beaucoup trop de groupes explorent. La vie ce n’est pas que du malheur, sinon autant se suicider, la vie c’est aussi des choses qui inquiètent, qui font réfléchir ou qui font du bien (le sexe, c’est pas cool ca ?). Donc voilà, il essaie de proposer des thématiques différentes des clichés habituels.

3. Justement en parlant des lyrics tu penses que le français ne collerait pas pour composer ? 

Bien sûr on va me rétorquer qu’on ne comprends rien à l’écoute et ce n’est pas faux, mais on s’en fout, la voix est là pour accompagner l’ensemble rythmique et pas pour faire passer un message, donc si on ne les comprends pas c’est pas gênant, maintenant on peut toujours les lire, elles sont dans les livrets de nos albums. Et là je me rends compte que tu n’en a pas car nous avons, sur chacun de nos albums (hormis « Internal Life ») au moins un titre en français, preuve, s’il cela était nécessaire, que nous ne nous limitons pas à l’anglais. Il y a même quelques mots d’allemand sur un titre de « Growth », he, he…

4. Immédiatement ce qui m’a frappé (aie !) en regardant votre nouveau dvd c’est d’abord la qualité de la production et du nombre de caméras utilisées ainsi que les influences très bien digérées de la scène  Américaine. Vous réclamez vous de cette mouvance ou êtes-vous plus influences Européennes ?

Pour la qualité de la production nous remercions TDK PROD (capture d’image et montage) et DOWN TOWN STUDIO (prise de son et mixage), ça c’est 100% leur boulot, nous n’y sommes pour rien !!! Maintenant niveau de la musique, je ne sais pas… Influences américaines si tu le dis, personnellement je ne les sens pas… Nous nous sentons proches de rien du tout, on fait les choses comme on les sent et ensuite faut que ça grind. A la limite je te dirais qu’on est tous assez fans de la scène Tchèque, ça oui, mais de là à en faire une influence, je ne sais pas.

5. Quelle définition donnerais-tu d’une bonne chanson de INHUMATE ?

 De l’énergie et pas de fioritures, faut aller à l’essentiel et ne pas s’embarrasser de trucs qui ne servent à rien : passages mélodiques (généralement sans voix), solo, etc…

6. Avez-vous déjà eu des retours (positifs ou négatifs) depuis la sortie du dvd ?

 Oui, on a déjà quelques chroniques, elles sont visibles sur notre forum chez Ecclipse  et le lien vers celles-ci se trouve aussi sur notre site Inhumate rubrique « discography », onglet « dvd ». Pour le moment, je dois avouer qu’elles sont toutes bonnes, voire carrément excellentes, ça fait vraiment plaisir !

7. En France il y a un frémissement (voir bien plus) au niveau qualitatif des productions sur les groupes UG. Nous rattrapons petit à petit le reste du monde. Le ressentez vous à votre niveau ?

 Ca fait quand même assez longtemps que j’ai l’impression que nous avons une scène underground qui possède un potentiel certain. En disant ça je pense entre autres à des groupes comme BYATIS ou 7th NEMESIS (quoiqu’ils semblent renaître de leurs cendres) qui n’ont malheureusement jamais eu la considération médiatique qu’ils auraient du avoir. Cela fait quand meme quelques temps que nous avons de bons groupes, mais le problème est à mon avis triple : d’une les relais institutionnels (mag et gros webzines) ne leurs accordent qu’une place de second niveau (pas tous bien sûr, mais bon, on se comprend…) et de deux ces groupes ont du mal à gérer leur propre promotion. Je conçois que c’est pénible et pas forcément très agréable de se tuer les yeux devant un écran d’ordinateur, mais c’est malheureusement un passage nécessaire. Et la dernière raison est que les groupes français ont souvent du mal avec l’anglais (cf ta question 2), du coup ça devient un handicap certain pour faire de la promo à l’étranger, et c’est bien dommage car certains pays comme l’Allemagne sont relativement plus ouverts que la France pour ce type de musique. Heureusement Internet et là et il aide quand même à combler ces manques que je trouve assez franco-français… La fameuse exception culturelle française peut être ?

8. Après avoir fait la promotion du dvd avez-vous prévu de rentrer en studio pour « enfanter » un album entier, car votre dernier cd date de 2004. Avez-vous en quelque sorte axé tout vos efforts ces dernière années sur "At war with INHUMATE" ?

En fait nous avons été poursuivis par la poisse depuis 2005. On a perdu 2 fois notre local de répète, et dans le coin de Strasbourg c’est pas facile de trouver des locaux corrects à un prix abordable, donc voila déjà les premiers événements qui nous ont fait prendre du retard, ensuite l’événement majeur a été le départ de notre guitariste David (il officiait depuis le début (1990) et était quand le compositeur…). Donc il nous a encore fallu du temps pour trouver son remplaçant, lui apprendre la playlist et maintenant on est en cours de rodage pour effectivement commencer à bosser les nouveaux titres pour le prochain album… Donc on essaie de mener de front les concerts (parce que les albums c’est gentil, mais les concerts sont quand même le but d’un musicien) et le travail pour le 5ème album. « At war with INHUMATE » n’étant « qu’un » DVD, on ne peut pas dire qu’il nous ait mobilisé autant que pour un album… Nous on a fait le concert et ensuite ce sont TDK PROD & DOWN TOWN STUDIO qui ont fait le gros du boulot, nous n’étions que des contrôleurs de leur travail.

9. Avec quels groupes rêveriez-vous de partager la scène (Français ou étrangers) ?

Je crois que nous avons joué avec tous les groupes avec lesquels on aurait voulu jouer. A la limite en groupe encore actifs il resterait NAPALM DEATH et BRUTAL TRUTH (bien que ces derniers se soient reformés, et dans tous les cas c’est du réchauffé, c’est pas pareil qu’une formation d’origine…).

10. Je suppose que pour une formation de votre acabit le live revêt une importance primordiale….

Oui, comme je l’ai dit au-dessus, le live c’est le but d’un groupe. Pour moi le metal est une musique de scène et pas de salon. Je trouve complètement débile le fait de faire de la musique (je limite bien au métal, soyons d’accord) sans vouloir faire de scène… Le metal est une musique énergique et vivante et se morfondre sur les misères du monde sur son canapé en sifflant une bière et en écoutant du black dépressif je trouve ça complètement contradictoire… Que les goths apprécient la musique uniquement pour l’aspect auditif why not, mais le metal il y a aussi du visuel, de la sueur, de la vie !!! Et je ne limite pas à notre genre, IRON MAIDEN, par exemple, est aussi un groupe qui se révèle sur scène !!!

11. J'ai vu que vous aviez plusieurs dates à l'étranger de prévues:Suisse, Allemagne en Juin, République Tchèque en Juillet. Le soleil brillerait-il plus hors de nos frontières, et ce dernier pays (ou les autres de l'ancien bloc de l'Est) te semble t-il intéressant pour que ton groupe puisse s'y développer?

Il est vrai que nous jouons plus à l’étranger qu’en France… Bon, j’y vois deux raisons, qui ont la valeur qu’elles ont, je suis prêt à discuter avec ceux qui n’accepteraient pas la seconde J. La première c’est que ça coûte deux fois plus cher à l’organisateur pour qu’on joue à  500 kilomètres de chez nous en France qu’en Allemagne par exemple, et cela à cause de ces *** de péages… La deuxième c’est qu’en France les organisateurs de concerts sont scotchés aux sorties d’albums, ce qui veut dire que nous, n’ayant aucune actualité discographie récente, on ne nous propose pas de jouer sur des festivals (je ne citerai personne ;-). Et bizarrement, à l’inverse, on est programmé au SUFFERING LIFE FEST en Allemagne aux côté de, modestement, KRISIUN, AVULSED, TANKARD, ROTTEN SOUND… La France a encore un problème par rapport à la scène underground, mais c’est pas grave, avec le temps les choses se décanteront, j’en suis certain.

12. Pour un groupe UG comme je te l'ai fait remarquer tout à l'heure vous avez sur le dvd de belles images et il suffit de regarder votre site Internet pour constater que vous attachez une grande importance au graphisme. Cela veut dire que vous vous cassez vraiment le cul pour que tout soit le plus professionnel possible et que les fans en aient pour leur argent...

Oui, effectivement, ça c’est un paramètre auquel on tient : la qualité. On essaie de faire les choses le mieux possible pour bien faire comprendre à ceux qui ne veulent pas encore l’admettre, que « underground » ne rime pas forcément avec « cheap », « merdique », « amateur », etc… Pour chaque album on a essayer de faire les choses un peu mieux que pour le précédent, pour « Life » ça donne donc un digipack avec livret 16 pages tout couleur et plus de 30 minutes de musique sur le CD. Le CD comporte aussi une partie multimédia avec infos, videos, etc… Et tout ça pour 11 euros + frais de port.

13. Le mot de la fin…. Que peut-on souhaiter à ton groupe ?

Merci à l’équipe de KAOSGUARDS pour cette interview ! Et comme d’habitude mon dernier va aux lecteurs : n’hésitez pas à venir faire un tour sur notre site Inhumate , à jeter un œil sur notre distro (la liste est chopable sur le site), elle permet à INHUMATE de continuer à vivre en autoproduction, et pour la moindre question écrivez-nous, tout mail, toute lettre aura une réponse ! Que nous souhaiter maintenant ? Ben de jouer encore 15 ans !!!

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player