Accueil arrow Interviews arrow IN ARKADIA le 06/03/2007

Kaosguards

 

IN ARKADIA le 06/03/2007

ImageSi l’envie vous prend de  découvrir vraiment un groupe qui vaut le coup, alors pas de doute IN ARKADIA est pour vous !! Rarement j’ai entendu un groupe aussi en place et faisant preuve de tant de talent dès leur premier album (Release the shadow). Cet opus a fait parlé de lui dans l’UG mais pas assez à mon goût, c’est pourquoi je vous propose de lire cette interview avec Théo (guitare rythmique et vocaux) pour réparer ce crime de lèse majesté…

1) Salut Théo, In Arkadia évolue dans un death mélodique influencé metal nordique…


Salut, bah pas specialement non, c’est le son qui influence ton opinion je pense. Nos influences sont diverses et variées ça va effectivement du nord avec Children of Bodom mais aussi de Iced earth pour le coté très thrash des rythmiques assez violentes question grattes. Tu peux ajouter à ça du Hendrix … du Randy Rhoads (pour Seb et ces solos …) du RATM du Black aussi  enfin franchement je l’ai toujours dis In Arkadia c’est un gros mélange de plein de styles musicaux. Mais effectivement notre son a une couleur très nordique surment à cause du mastering au Finnvox Studio.

 

2) Là où j’ai été surpris, c’est de voir à quel point votre son est en place. Comment a-t-il été élaboré ?


Tout d’abord merci pour notre son !!  C’est pas compliqué, on a enregistré la batterie à l’AME studio par l’excellent Christian Chenet ici à Lyon, ensuite on a enregistré dans mon home studio tout le reste (grattes, basses, voix, synthé) j’ai fais un mix et c’est Mika Jussila du Finnvox Studio qui a fait de la magie avec le mastering. Avec un peu d’intelligence, je pense que c’est à la porté de chaque groupe. N’étant pas des professionnels nous ne sommes pas partis bille en tête pour avoir un son précis, nous avons fait le choix d’avoir un son, assez neutre finalement, dans lequel nous entenderions tous les instruments et toutes les parties. Voilà chose faite le résultat est à la hauteur de nos éspérences et les gens l’apprécient.

 

3)  Dans quelles conditions a été tournée la vidéo de « Delirium Tremens » ?


C’est une jeune prod lyonnaise très talentueuse du nom de FK Prod qui s’est chargée du tournage. C’est simple ces types ne sont pas des métalleux et justement c’est bien ce que je voulais. Je les ai rencontré et je leur ai parlé du projet et du budget. Ils m’ont dit Ok. Nous ne voulions pas un de ces innombrables clips kitchs de métalleux avec plein d’hémoglobine ou une histoire de maniaque tuant ses victimes. Nous avons demandé que le groupe soit filmé et ils ont fait le reste. Le jour du tournage c’etait vraiment sympa, il y avait environ une quinzaine de personnes qui grouillaient autour de nous, des cadreurs, deux caméras des lights partout, une maquilleuse, bref ils se sont vraiment bien occupés de nous et c’était très agréable. Le tournage a duré environ 15 heures d’affilés. Bon on a du faire une des choses les plus difficiles qu’il m’est été donné de faire en musique… je m’explique, pour faire certains effets il fallait que nous jouions la chanson a 50% de sa vitesse initiale, je sais pas si tu vois ce que c’est que de marcher au ralenti … bah là jouer et pire !! chanter au ralenti c’est un cauchemard. Mais ça s’est relativement bien déroulé.
Ensuite le réalisateur a fait le montage et les effets spéciaux. Et voilà le résultat. Je remercie Benjamin et son équipe encore une fois au passage.

 

4) Parle nous du destin de « Release  the Shadows » ?
Quel destin ? on est en plein dans le présent avec Release ! Il s’est vendu en total autonomie à plus de 400 exemplaires, pour de l’underground c’est quasiment un exploit si tu considères le peu d’apparition live d’In Arkadia. J’ai beaucoup de retour très positif sur l’album. Les critiques l’ont très bien acceuilli également. On est assez fier de notre premier bébé.

 

5) Vos apparitions live se font rare malgré un produit excellent. Eprouvez-vous des difficultés à tourner ?


Ah ! ah !! la question !! et oui visiblement personne ne veut de nous malgrè un produit de qualité. C’est simple on a pas assez tourné donc les tourneurs ne se risquent pas et forcément comme les tourneurs ne se risquent pas .. bah on tourne pas !! C’est con mais c’est vraiment ça. Pourtant les gens qui ont eu l’occasion de voir In Arkadia en live peuvent témoigner de notre professionnalisme.
A noter quand même que notre prochaine date sera au fameux « Underground metal festival n°5 » de Millery le 07 avril, aux cotés de Keeper Of Hate, Daedalion, Obnoxious, Blackness, Receuil morbide, Kronos et Leng Tch’e, une date sympa à mon goût. 
Disons que nous ne multiplions pas les dates par exemples sur la région Lyonnaise car ça sert à rien de saouler les gens trente fois .. sinon on pourrait facilement avoir trente concerts à notre actif. Nous cherchons à aller un peu plus loin et ça prend plus de temps pour la mise en place. Nous sommes patients.

 


6) Vers quelles directions vont tendre vos prochains morceaux ?


Alors d’ores et déjà tu peux en écouter deux sur notre myspace (www.myspace.com/inarkadiaband). La compositiondu deuxième album est déjà terminée. Nous avons produit une nouvelle démo pour s’attaquer aux label. La direction des morceaux … heu … la même qu’avant : Toujours plus gros, toujours plus vite, toujours plus puissant et mélodique, et plus moderne voilà.

 

7)  Vous avez masterisé au Finnvox. Comment avez-vous décroché ce plan ?


Oula, j’ai du lutter pendant 1 an avant d’obtenir ce privilège, contre vents et marrés j’ai même du faire un pèlerinage en Finlande à pieds et autostop, sucer la queue de W et … bref j’ai envoyé un simple mail à Mika Jussila, il m’a dit ok, et voilà.

 


8) Quelles vont être vos ambitions pour votre prochain album ?


Un son encore plus énorme ce qui est déjà le cas de notre démo. Une production par un label concret car mes finances commencent à sérieusement souffrir. Une distribution internationnale. Je vais pas le cacher, on compte pas rester un groupe underground de Lyon, on ira au plus loin qu’on nous offre d’aller.

 

9) Faire ce style de musique suppose des sacrifices…


Non pourquoi ? A part celui de ne pas gagner un rond .. mais perso je m’en fous sinon j’aurais choisi la pop musique. Aucun sacrifice à l’horizon.

 

10) La sortie de votre premier disque a été une surprise car le nom de In Arkadia n’avait pas beaucoup circulé auparavant…


Bah oui on voulait arriver bien gros et débarquer avec nos grosses godasses et faire un peu de bruit en prouvant qu’en UG y’a du gros son et du potentiel. Beaucoup de groupes de notre entourage ont suivi le mouvement et ont sorti des albums d’excellentes qualités. Maintenant en France dans le métal, à  peu près tout le monde a entendu au moins une fois parler d’In Arkadia et le mois prochain ce sera encore plus concret grâce à Metallian (si tous ce passe bien cette fois là … Delirium tremens sera sur le sampler)

 

11) Vous arrivez sur une scène française où il n’y a pas grand monde dans le même créneau musical que vous. Cela vous motive ou vous effraie ?


Nous sommes motivés. Ca cultive notre différence et les gens apprécient un peu de « nouveau » d’un point de vue Frenchie du terme.


  
12) Penses-tu qu’il existe un problème de mentalité chez les groupes Français ?


Tu veux parler de la guerre permanente qu’il y’a entre les groupes Français, du fait qu’ils préfèrent se tirer dans le dos que de s’entraider pour faire monter la scène Française au sommet ? t’as dis problème ?

 

13) On remarque une nouvelle génération de groupes français après plusieurs années de «vaches maigres ». Pensez-vous en faire partie ?


Alors il faut tout remettre dans le contexte je pense … je ne sais pas à quel groupe tu fais allusion, mais genre Gojira, Dagoba, Destinity, Eths etc etc … pour moi ça ne fait pas parti de la nouvelle génération de groupe sachant que ça fait 10 ans qu’ils éxistent … N’en reste que c’est d’excellents groupes et heureusement qu’ils sont là pour faire du bruit et faire bouger la France car elle est vraiment inerte.
 Disons que In Arkadia arrive à point pour donner un coup de fraîcheur dans notre style au niveau français.

 

14) J’ai vu que vous aviez sur votre site internet des fans club aux USA et en Suisse, pour un jeune groupe comme vous, comment êtes-vous parvenus à vous répandre là-bas ?


A force de discuter sur les forums, je sais que les gars qui ont monté ça sont tous des gratteux passionnés et ils ont beaucoup aimé notre jeu guitaristique. Par contre je ne pense pas qu’In Arkadia soit répandu là bas … un fan club peut être une seule personne… je sais pas combien y’en a qui adhère mais voilà je ne me fais pas de fausses idées à ce propos. Quoiqu’il en soit en terme de vente je dois bien avouer que nous avons vendu pas mal d’albums en Suisse et aux Etats Unis, au Canada aussi, et en Allemagne surtout, à noter un cas isolé en Italie.

 


15) Quels sont vos projets pour les mois à venir ?  


On espère trouver une bonne proposition pour l’album n°2 (Dystopia) en terme de production et distribution, trouver des concerts partout en France serait pas mal voir plus loin pour nous y’a aucun problème on se déplace n’importe où.

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player