Accueil arrow Metal Legends arrow IRON MAIDEN "Iron Maiden" (Royaume-uni)

Kaosguards

 

IRON MAIDEN "Iron Maiden" (Royaume-uni)

ImageNous sommes en 1980 et l'Angleterre est en plein dans le mouvement punk (Sex Pistols, The Clash, The Ramones...) mais quelques années plus tôt, en  1975, une bande de jeunes groupes émergea des bas quartiers  Londoniens et ils allaient changer beaucoup de choses dans l'histoire du métal.

Parmi ces nouvelles formations il y avait Angel Witch, Tyger Of Pan Tang, Praying Mantis, Samson, Diamond Head, Def Leppard et bien sûr Iron Maiden. Ils pratiquaient un nouveau style de musique auquel Geoff Barton, journaliste dans Sounds, donna un nom: la fameuse N.W.O.B.H.M (New Wave Of British Heavy Metal) était née. De 1975 à 1980, les Maiden ont connu beaucoup de changements de musiciens pendant qu'ils écumaient les pubs londoniens (Marquee, Ruskin Arms, Cart & Horses...) et de concert en concert, les fans étaient de plus en plus nombreux.

 Le groupe rencontra un certain Rod Smallwood qui était si impressionné par leur musique qu'il les signa chez E.M.I ce qui lança la carrière de Maiden. A l'époque, le groupe se composait de Steve Harris à la basse, Paul Di'Anno au chant, Dave Murray et Dennis Stratton aux guitares ainsi que Clive Burr à la batterie, c'est sous cette formation que le premier album de Maiden fut enregistré. Iron Maiden atterrit dans les bacs le 14 Avril 1980 et il se classa à la quatrième place des charts anglais.

 Il était composé de 8 titres (9 pour certaines éditions) d'une pure tuerie presque entièrement écrits par Steve Harris. L'album commence par "Prowler" qui est un titre assez court mais qui nous met en appétit et qui nous donne envie d'écouter la suite, il faut aussi rappeler qu'à l'époque de "The Soundhouse Tapes" le morceau passait au Bandwagon (pub londonien) de Neal Kay et que ce dernier publiait un classement hebdomadaire dans Sounds appelé le Heavy Metal Chart dans lequel "Prowler" est resté à la première place pendant trois mois.

 Le morceau suivant est "Sanctuary" qui figure seulement sur certaines éditions de l'album mais qui est un super morceau co-écrit par Di'Anno, Murray et Clive Burr  qui fonctionne très bien en live. Vient ensuite "Remember tomorrow" co-écrit par Di'Anno qui est un titre semi ballade, semi rapide. Ensuite, une hymne du métal fait son apparition, je veux bien sur parler de "Running free" qui est co-écrit par Di'Anno et que la plupart des gens qui ont un jour entendu parler de Maiden connaissent. Cette dernière est suivie par l'excellent "Phantom of the opera" qui est un des premiers titres longs et épiques de Maiden (7.20 quand même). Le titre d'après, "Transylvania", est l'un des rares instrumentaux de Maiden enchaînant directement sur "Strange world" une ballade dans laquelle la voix de Di'Anno est magnifique.

L'avant dernier morceau, "Charlotte the harlot", est un titre très énergique composé par Dave Murray et qui raconte l'histoire d'une prostituée qui se nomme Charlotte et qui selon Adrian Smith habiterait au 22 Avenue des Acacias mais ceci est une autre histoire... L'histoire, par contre, ne dit pas si les deux amis connaissaient la fameuse Charlotte. L'album se termine par l'hymne "Iron maiden" avec le mythique solo de basse de Steve Harris, morceau que le groupe n'a pas cessé d'interpréter sur scène depuis. C'est d'ailleurs pendant ce morceau qu'Eddie, la mascotte du groupe, apparaît sur scène.

L'album a été produit par Will Malone (Black Sabbath, Meat Loaf) et pour les membres du groupe (surtout Steve Harris qui menace d'étrangler le producteur s'il le croise) la production de l'album est très mauvaise. D'après Harris, le producteur était assis sur sa chaise les pieds posés sur son bureau tout en lisant le journal et les Maiden qui étaient tout excités à l'idée d'enregistrer leur premier album lui ont fait aveuglément confiance.

Pourtant, pour beaucoup de fans, le son limite punk de cet album fait tout son charme. Le premier Maiden est donc un album indispensable pour tout fan de métal voir même de punk qui se respecte.

 

Label: EMI Records

Sorti en: 1980

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player