Accueil arrow Metal Legends arrow OPETH "Orchid" (Suède)

Kaosguards

 

OPETH "Orchid" (Suède)

ImageUn premier album déjà culte pour un groupe qui ne cessera de monter dans les hautes sphères des groupes de metal pour finalement devenir, aujourd'hui, un des leader incontesté du death progressif et une influence certaine pour beaucoup de groupes actuels...

Cet album marque le début d'une carrière musicale plus que prometteuse, une production déjà fort impressionnante pour une première galette à cette époque, une musicalité complexe et presque onirique, des influences aussi diverses qu'insoupçonnés, Akerfelt nous annonce dès les premières notes de cet album qu'il est à l'aube d'un projet charismatique et inspiré désirant conquérir le monde entier...
Ambitieux dites-vous? Peut-être...Mais avec un album comme celui-ci dans les mains, l'ambition est permise, et l'enjeu est de taille...

Le disque nous présente donc 5 chef-d'oeuvre musicaux d'une dizaine de minutes chacun, coupés par deux transitions très appréciables, histoire de laisser votre cerveau se remettre d'une grande découverte... « Orchid », c'est une puissance impressionnante, mené par une rage sans nom presque palpable tant dans la voix de Mikael Akerfeldt que dans la brutalité musicale dont fait preuve le groupe...Brutalité, oui, mais pas de la brutalité gratuite comme saurait nous le servir n'importe quel groupe de death...La brutalité, chez Opeth, c'est une brutalité technique, d'où ressort plus que jamais le côté progressif des compositions... quelque chose de très accessible en somme...

Mais « Orchid », c'est aussi des parties calmes à l'acoustique d'une efficacité surprenante, qui ne nous laissent qu'apprécier d'une manière plus savoureuse les parties qui s'ensuivent...

Car « Orchid », c'est avant tout cette dualité entre ce côté agité et ce côté plus doux, « Orchid », c'est avant tout des transitions, aussi fluides qu'inaperçues à en rendre dingue tous musiciens, faisant passer l'auditeur d'un univers à un autre, puis à un troisième, en un temps record, alternant ainsi toutes les facettes musicales dont est capable le groupe...
Ainsi, dans un morceau d'une dizaine de minutes, les thèmes se succèdent, se suivent, se répètent, se mélangent... un concentré musical bourré de feeling comme jamais, plus riche en émotions et en ambiances que certaines oeuvres discographiques complètes...

Et quand enfin on espère que le groupe nous laisse un peu de répit, on repart dans un délire musical aussi technique que complet, autant rythmique que mélodique...
Du feeling? En veux-tu en voilà, Opeth est au feeling ce que Yoda est à la force...
Une maîtrise incontestée de leurs instruments, un sens de la mélodie et du rythme très aiguë, une synchronisation et une entente entre les instruments impressionnantes...
Des guitares rythmique puissantes et entraînantes, des leads omniprésents, efficaces, presque épiques par moment, des mélodies qui vous collent à la peau et qui ne vous lâchent plus...
Une batterie brutale aux influences parfois très jazzy, sachant joué autant sur le jeu de cymbale que sur le jeu grosse caisse/caisse claire à vous en faire frémir, une basse très présente et appréciable comme rarement dans le metal...

Des prophètes, c'est ce à quoi Opeth pourrait être assimiler, les prophètes d'une nouvel air dans le monde du metal, le death progressif dans toute sa splendeur, ouvert, mélodique, puissant, technique, diversifié, prenant, passionné, tant d'adjectifs pour tenter de décrire l'indescriptible, une seule solution pour ceux qui ne connaissent pas (encore) cet album... se le procurer, et supporter un des groupes les plus intéressant de la scène metal actuelle!

 

Label: Candlelight Records

Sorti en: 1995

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player