Accueil arrow Metal Legends arrow VITAL REMAINS "Dechristianize" (Etats-Unis)

Kaosguards

 

VITAL REMAINS "Dechristianize" (Etats-Unis)

VITAL REMAINS DechristianizeAprès trois ans d'absence, et d'incertitudes quand à l'avenir du groupe pour raisons diverses, voila qu'en 2003 (ouais ça date, et alors?) une locomotive lancée à pleine vitesse portant le doux nom de " Dechristianize" vient te faire redécouvrir le brutal death made in USA. Une galette d'une heure de brutalité que nous ont pondus les deux compères Dave Suzuki et Tony Lazaro et avec comme chanteur un invité de marque.

L'ogre Glen Benton, le leader de Deicide, l'homme à la croix inversée sur le front, parfois plus connu pour sa tentative de "branding" un peu foirée pour Deicide, mais ceci est une autre histoire. Cette locomotive commence par "O Fortuna", extrait de Carmina Burana, cantate composée par Carl Orff, qui instaure une ambiance et nous prépare à manger de l'antichristianisme comme jamais. Il s'ensuit huit pistes assez longues d'au moins six minutes, dont une d'une longueur presque extravagante pour du brutal (dix minutes!). Mais tout est orchestré d'une main de maître, pour ma part je ne m'en lasse pas. Des blasts rapides et massacreurs, avec une double pédale qui nous ferait presque imaginer une charge de cavaliers de l'enfer, prêt à mettre à sac la lumineuse citée de sieur Jesus Christ.

 De plus on ne peut pas nier que notre ogre se soit retenu, ses vocalises aussi bien death que black sont impressionnantes, on pourrait même croire qu'il a mis plus de coeur à l'ouvrage dans cet album que dans ceux de son propre groupe. Et entre tout ça me direz vous, qu'y-a t'il ? Et bien au milieu de chacun de ces hymnes, les guitaristes nous envoient loin, très loin, avec des mélodies épiques, le genre à faire monter l'adrénaline, frissonner du haut au bas de la colonne, le truc qui te prend par la croupe et te retourne comme une crêpe. Il en aura fallu du temps pour propulser les mecs de Providence sur le devant de la scène, là dans tous les cas, on ne s'inquiète plus pour leur avenir et comme ils disent "In Satan we trust"...

Enki

 

Label: Century Media

Sorti en: 2003

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player