Accueil

Kaosguards

 

CONSECRATION "Fragilium" (Grande-Bretagne)

CONSECRATION FragiliumLa formation britannique CONSECRATION a d'ores et déjà un premier album, baptisé « Ephemerality », publié en 2014, ainsi qu'une copieuse compilation auto-produite en 2018 (« Remembrance », chroniqué par nos soins ici .

Ces deux parutions révélaient un Doom Death classique et austère. Le constat se prolonge avec la parution de ce second album, « Fragilium », hébergé chez l'excellente maison russe Solitude productions. On peut même affirmer que CONSECRATION radicalise quelque peu sa démarche, notamment en ce qui concerne les formats des compositions. Certes, le groupe a toujours proposé des compositions imposantes mais, dans le cas présent, il n'y a que des durées longues, s'étageant entre sept et presque treize minutes !

La question ne devrait jamais de louer ou, à l'inverse, de critiquer le principe des durées costaudes mais bien d'évaluer ce qu'en font les groupes. Or, le titre introductif de cet album, « In Darkened Slumber » consiste pour l'essentiel en 7'26 de notes de guitares mélodiques, mélancoliques, désolées, s'égrenant laconiquement sans réelle progression, ni en termes de dramaturgie ou de structure. On retrouve le principe en introduction de plusieurs autres morceaux par la suite, mais, fort heureusement, des parties plus lourdes, plus rythmées, viennent prendre la relève. Hormis ce départ relevant un peu trop simplement du procédé, le répertoire de CONSECRATION se veut majoritairement lent, avec des rythmiques écrasantes, des riffs un peu crades et grésillants, une batterie très sèche, et quelques arrangements plus mélodiques histoire de faire bonne figure. Sans s'avérer fondamentalement progressives, les compositions déroulent pesamment des progressions, comportant quelques ruptures bienvenues.

Mais l'élément qui fait le spectacle sur l'album demeure bel et bien les vocaux de Daniel Bollans. Majoritairement caverneux et sinistrement articulés, il leur arrive de se parer de postures aigres et haineuses qui ne dépareraient certainement pas dans un contexte Black Metal. Hormis la question des étiquettes, le résultat vaut pour son côté expressif, foncièrement désolé et malsain.
Rien que pour cela, « Fragilium » vaut qu'on lui accorde une écoute.

Alain Lavanne

 

Date de sortie: 28/06/2019

Label: Solitude Productions

Style: Doom Death Métal

Note: 15/20

Ecoutez ici

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player