Accueil arrow Interviews arrow DUX pour le DARK MEDIEVAL FEST

Kaosguards

 

DUX pour le DARK MEDIEVAL FEST

ImageÇa y est! La région Rhodanienne retrouve son festival du pagan folk qui va nous faire retourner aux temps païens. Après un naufrage du Ragnard Rock qui a fait un tort considérable à ce genre de manifestations, un passionné a décidé de conjurer le sort et c'est désormais un vétéran du black métal qui va venir redonner confiance aux fans. DUX incarne le black et sera présent ce 11 mai 2019. Il était naturel de demander ses impressions au leader du groupe.

 

1- Pour le public qui ne vous connaît pas encore très bien, pouvez-vous nous donner quelques repères? Comment vous êtes-vous rencontrés?

Glaurung Samildana’ch : DUX était à l’origine un «one-man band » qui est devenu un vrai groupe car je voulais faire du live. J’ai enregistré les démos entre 2008 et 2011, puis, avec un autre guitariste pour m’épauler, on a enregistré le 1er album en 2012, peu après le 1er concert. J’avais fait joué Anksudams avec son groupe en 2006 lors d’un concert que j’avais organisé, aussi j’ai pensé à lui pour tenir batterie. Quant à Négatif, nous nous connaissions depuis un certain temps et il a accepté de remplacé l’ancien guitariste qui voulait partir.  C’est le line-up le plus stable, puisqu’il n’a pas bougé depuis fin 2013, c’est le line-up qu’on retrouve sur le 2e album, sur le split Mcd, et qui sera sur le 3e album. Bref : c’est DUX.

2- Comment définissez-vous votre musique et quelles sont vos influences majeures?

Nous jouons du Black Metal. Certains qualifieraient DUX de Black Metal « Old School », pourquoi pas ? Pour nous c’est seulement du Black, tel que nous le jouons depuis le début. Anksudams et moi en jouons depuis 25 ans, et nos références en la matière sont les mêmes : ce qu’on écoutait il y’a 25 ans…
Il y’a quelques groupes et courants qui nous inspirent plus particulièrement, comme la scène du Sud de la France des années 90. On peut vraiment parler de « French touch » à ce niveau-là. C’est ce dont s’inspirent  aussi des groupes plus contemporains comme Sargeist, par exemple : c’est typiquement « French black metal »… marrant pour des Finlandais. On peut aussi citer la scène Autrichienne de l’époque (Summoning, Abigor,…).
On nous traite souvent de punks… ouais, ça se tient aussi.

3- Et vous, y a-t-il un style de musique que vous préférez ?

Anksudams écoute beaucoup de choses très différentes, du jazz au brutal death. Négatif est très axé Black Metal, et pour ma part, ça va du rock des 60’s au heavy metal des 80’s (Iron Maiden en force) ! J’apprécie aussi beaucoup le classique, et les chanteurs comme Brel ou Brassens.

4- Parmi les concerts que vous avez déjà donnés, y en a-t-il un qui vous a particulièrement marqués ?

Il y’en a plusieurs. Celui de 2016 en Suisse. La salle s’est remplie d’un coup, le public chantait les paroles et les mélodies. Il y’avait une super ambiance, et une vraie communication avec le public. Le concert était enregistré, on peut en entendre un titre sur le split DUX / Deadlysins / L’Accusateur (Asgard hass / MTAF Records).
Il y’a aussi Montbéliard en 2017. L’organisation était lamentable, mais on s’est bien marré avec Mika d’Impaled Nazarene, on a picolé comme des trous, Négatif a pété la gueule à un trou-du-cul, j’étais tellement cuit que je parlais italien couramment, Anksudams a jonglé avec du feu…et on s’est fini à l’hôtel avec les potes de Malkebre et Matt de Deadlysins.
Mais le plus « fun » est sans doute celui où on a joué dans une étable, en Lozère, en hiver 2014. On a failli rester bloqué en rase campagne à cause de la neige, des chiens (qu’on pourrait qualifier de sauvages) nous poursuivaient. On est enfin arrivé à l’étable, il a fallu installer une scène de fortune sur la merde de biquette, sous des tonnes de meules de foin, sans chauffage et avec des températures négatives. On a joué quelques reprises en fin de set (Black Sabbath, Mayhem) avec Matt (Deadlysins) complètement bourré au chant. L’étable s’est effondrée quelques jours plus tard, … enfin, le niveau avec les tonnes de foin.

5- Vous participez au DARK MEDIEVAL FEST 2019 en mai prochain. Qu’est-ce que vous espérez ou attendez de cet événement ? Qu’est-ce qui vous ferait plaisir ?

Passer un bon moment, boire du Beaujolais.

6- Est-ce la première fois que vous jouerez dans la région de la Vallée d'Azergues?

Oui.

7- Que vous inspire l'affiche du DARK MEDIEVAL FEST 2019?

Elle est jolie. Le dragon est cool. L’illustrateur est talentueux.

Les groupes ont l’air bien. Je suis assez curieux d’écouter ça.
8- Si tu ne pouvais assister qu'à un seul concert au festival, qui aimerais-tu voir absolument et pourquoi ?
DUX, parce que je n’ai encore jamais pu assister à un de mes concert : je suis toujours sur scène, c’est chiant !

Plus sérieusement, je ne sais pas, il y’en a plusieurs qui m’intéressent.

9- Comment convaincre quelqu’un de venir au fest et de voir votre prestation à l’image des 140 signes de Twitter ?

Par la force !... j’ignore totalement de quoi tu parles.

10- Quels sont vos prochains projets ? Y a-t-il parmi ceux-ci un autre événement ou une sortie d’un CD?

Pas de concert prévu cette année pour l’instant (à part le festival évidemment, et probablement Montreux à l’automne). Nous nous concentrons sur l’enregistrement et la sortie de notre 3e album. Il y’aura probablement une tape live collector qui sortira pour l’été, afin de fêter les 10 ans du groupe.

 

 
Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player