Accueil

Kaosguards

 

DOWNFALL OF GAIA "Ethic Of Radical Finitude" (Allemagne)

DOWNFALL OF GAIA Ethic Of Radical FinitudeMine de rien, « Ethic Of Radical Finitude » constitue d'ores et déjà le cinquième album du quartette allemand DOWNFALL OF GAIA qui a par ailleurs franchi le cap de la décennie d'existence.

Et, si le groupe a été rapidement identifié comme faisant partie de la mouvance Post Black Metal, on éprouve un contentement presque masochiste à constater que DOWNFALL O F GAIA alimente encore et toujours la machine à fureur et à haine millimétrée constitutive d'un genre aussi existentiel que le Black Metal.

C'est pourquoi DOWNFALL OF GAIA ne s'abstient d'aucune sorte quant à l'utilisation massive de riffs en trémolos, de double grosse caisse et de blast beats, de vocaux venimeux et haineux. Du coup, la filiation avec le Black Metal demeure profondément ancrée, voire majoritaire. On relève positivement cette faculté à se lancer dans de longues accélérations frénétiques, au gré de compositions majoritairement longues ; dans ces moments-là, le travail du batteur Michael Kadnar atteint une intensité d'autant plus époustouflante qu'elle ne sacrifie en rien la précision létale. Les vocaux possédés, sortes d'aboiements furieux tout à fait maîtrisés, ajoutent à ce rendu sauvagement épique.

Outre cette efficacité brutalement jouissive, DOWNFALL OF GAIA se plaît à créer des contrastes et à créer des atmosphères plus apaisées, empruntes d'une mélancolie poignante. Guitares cristallines, claviers, piano, voix féminine : l'attirail ne suscite pas forcément la surprise mais l'essentiel est ailleurs, à savoir dans la qualité palpable des ambiances ainsi construites.
L'articulation entre les deux facettes du répertoire de DOWNFALL OF GAIA se caractérise par une brusquerie assumée, le groupe refusant souvent les transitions progressives afin de créer des chocs et des césures nettes.
La production puissante et le mixage net garantissent par ailleurs la cohésion de l'ensemble et « Ethic Of Radical Finitude » constitue au final une œuvre pour le moins solide, percutante, sans pour autant être dénuée de subtilité.

Vidéo de « We Pursue The Serpent Of Time » ici .

Alain Lavanne

 

Date de sortie: 08/02/2019

Label
: Metal Blade

Style: Black Métal

Note: 16/20

Ecoutez ici

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player