Accueil arrow Chroniques Albums arrow DICTATOR "Dysangelist" (Chypre)

Kaosguards

 

DICTATOR "Dysangelist" (Chypre)

DICTATOR DysangelistCe qu'il y a de bien quand on fonde un projet en solo, c'est qu'on peut être son propre dictateur, sans avoir à tenir compte ou à repousser les idées et les envies de quelconques partenaires.

Rien de plus vrai concernant le projet DICTATOR, logiquement animé par le Chypriote Dictator. Son existence débutant en 2005, le projet accouche en 2005 d'un EP quatre titres, « Fog of Death », puis en 2008 d'un premier et unique album, « Dysangelist », qui connut une diffusion fort restreinte. Raison pour laquelle Aesthetic Death s'emploie une décennie plus tard à redonner vie à cette œuvre, via une édition en format double vinyle.

A priori, l'identité musicale de DICTATOR relève du champ du Funeral Doom Metal : tempos invariablement lents, rythmiques monolithiques, quatre compositions longues (entre quinze et vingt minutes), arrangements de claviers brumeux ou grandioses  qui injectent un contraste de bon aloi dans ce contexte de désolation totale... Ces codes de base du Funeral Doom s'avèrent bien maîtrisés et intelligemment mis en œuvre. On note toutefois une propension notable à la mise en place de plans de guitare aux mélodies mélancoliques : procédé classique, me direz-vous, mais qui contribue à aérer l'ensemble.

Aération bienvenue car DICTATOR se fit fort de diversifier son champ d'inspiration. Tout d'abord en proposant des vocaux plus proches d'un registre Black Metal que des grondements caverneux issus du Death Metal. Ensuite, en sus des arrangements de claviers, le champ sonore se trouve sciemment brouillé par des bruitages et des sonorités relevant du Dark Ambient, ce qui contribue à approfondir les ambiances et à complexifier le propos de DICTATOR.

Aujourd'hui encore, l'écoute de « Dysangelist » relève du sacerdoce mais, pour peu que l'on accepte de se soumettre à ses canons extrêmes, on se trouve tout à la fois laminé par tant de morbidité et transcendé par ces inserts lumineux, si trouble et vaine soit cette lumière.

Alain Lavanne




Date de sortie: 07/01/2019

Label: Aesthetic Death

Style: Funeral Doom Métal

Note: 17/20

Ecoutez ici

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player