Accueil

Kaosguards

 

MANSION "First Death Of The Lutheran" (Finlande)

MANSION First Death Of The LutheranIl n'est pas désagréable de se trouver bousculé, à court de références faciles à identifier, en panne de repères évidents, surtout dans le vaste domaine intensément codifié du Metal.

D'ailleurs, si pour décrire le style musical pratiqué par cette formation, j'ai utilisé une référence au Doom, c'est bien davantage pour décrire une ambiance, une posture, qu'une filiation stylistique à proprement. Par quelque bout que l'on prenne ce groupe et cet album, on est obligé d'emprunter des chemins de traverse, et c'est heureux.

Débutons les présentations. MANSION est une formation finlandaise qui a vu le jour à Turku au début des années 2010. Hormis trois Eps, deux singles et un split en compagnie de CARDINAL WYRM, le groupe n'avait pas produit d'album avant ce jour.
Le concept global autour du groupe tourne autour du Kartanoisme, secte ascétique chrétienne qui apparut dans les années 1920. MANSION transpose ce bagage mystique en ambiances angoissantes, en motifs mélodiques et rythmiques rampants et hypnotiques qui se déroulent au fil de compositions relativement conséquentes (entre sept et plus de douze minutes).

Musicalement parlant, la lenteur générale des tempos ainsi que la lourdeur austère de certaines rythmiques justifient l'allusion à l'univers du Doom Metal. Pour autant, ce qui frappe, c'est la dimension Ambient et psychédélique créée par les innombrables arrangements sous-jacents : bruitages, samples, voix doublées, claviers, instruments à vent (saxophone, trompette) et à cordes (vielle à roue, violon) produisent un grouillement sonore permanent riche et fascinant.
Le chant principal est l'affaire d'une chanteuse, Alma, dont le timbre blanc et profond, les intonations, tantôt spectrales tantôt inquiétantes, suscitent une fascination addictive ; elle est rejointe ponctuellement par la voix de son collègue masculin Osmo. Sur le titre The Eternal, on savoure le registre grave de Sami Hynninen, plus connu sous le pseudonyme de Albert Witchfinder au sein de REVEREND BIZARRE .

Au final, la stratégie incantatoire, qu'elle se fasse sévère ou plus éthérée, produit une merveilleuse sujétion chez l'auditeur réceptif et l'écoute de « First Death Of The Lutheran » ne constitue pas, loin s'en faut, un simple moment récréatif mais bien une expérience profonde. Histoire de combiner le son et l'image, soumettez-vous à la vidéo du titre « Wretched Hope » : <a href="http://www.youtube.com/watch?v=2soJfuhAMxo" target="_blank">cliquez ici</a> : bon trip !

Alain Lavanne



Date de sortie: 07/12/2018

Label: I Hate Records

Style: Doom psychédélique

Note: 18/20

Ecoutez ici

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player