Accueil arrow Chroniques Albums arrow MORTIIS "The Song of A Long Forgotten Ghost" (Norvège)

Kaosguards

 

MORTIIS "The Song of A Long Forgotten Ghost" (Norvège)

MORTIIS The Song of A Long Forgotten GhostEn participant aux débuts de EMPEROR, Mortiis devint de fait un personnage majeur du renouveau du Black Metal en Norvège au début de la décennie 90.

Pourtant, il décida très vite de suivre une voie qui lui était propre, basée exclusivement sur des synthétiseurs. A l'instar de ses homologues Varg Vikernes au sein de BURZUM et Satyr (SATYRICON) par le truchement du projet WONGRAVEN, MORTIIS installa ce qu'il est convenu d'appeler le Dungeon Synth, sorte de Dark Ambient synthétique à tendance simili-médiévale, bande-son idéale de toute littérature Fantasy. Les quatre premiers albums de MORTIIS appartiennent indubitablement à cette veine mais, au tout début, il y eut une première démo, enregistrée en 1993 : « The Song Of A Long Forgotten Ghost ».

Soit un seul titre éponyme, d'une durée excédant les cinquante minutes, exclusivement basé sur des synthés et des percussions. Le principe est simple et se trouve répété ad nauseam : prenez une mélodie simple (d'inspiration vaguement médiévale ou Renaissance) synthé, jouez-là jusqu'à ce qu'elle s'imprime dans le cerveau de l'auditeur, modifiez-là légèrement en jouant sur d'infimes variations de notes ou de tonalités. N'oubliez jamais de placer à l'arrière-plan des percussions basiques, au rendu martial. En somme, rien de tel pour s'imaginer des hordes d'orques dévastant la Terre du Milieu !

Sans être techniquement complexe, l'affaire n'en est pas moins ardue à appréhender dans son entièreté. Ainsi, un même thème peut se trouver développé durant plus d'un quart d'heure avant de céder la place à un autre. Ce principe de réitération, de par sa simplicité même, n'en devient que plus entêtant, pour ne pas dire hypnotique. Certes, nous ne sommes pas confrontés à des schémas aussi complexes que ceux de la musique répétitive (ne songez surtout pas aux grandes heures de Terry Riley !) mais, en 1993, Mortiis songeait sûrement à transposer dans sa musique personnelle ce qu'il avait contribué à appliquer au Metal : revenir à l'os, faire fi de toute démonstration technique, n'user d'arrangements que de manière parcimonieuse, privilégier l'atmosphère générale plutôt que le souci du détail. En ce sens, « The Song of A Long Forgotten Ghost » et les quatre albums qui suivirent (jusqu'à « Stargate » inclus donc, même si celui-ci dénotait une ample volonté de diversification) remplirent amplement leur ouvrage. Si l'univers de Tolkien a trouvé des hérauts métalliques plus constants et complexes (n'est-ce pas SUMMONING ?), il n'en demeure pas moins que ce premier enregistrement continue à exhaler, un quart de siècle plus tard, un parfum d'authenticité et de volonté individuelle qui charme encore mes oreilles.
Le tout avec un remastering respectueux et une nouvelle pochette... je dis ça, je dis rien.

Alain Lavanne



Date de sortie: 07/12/2018

Label: Funeral Industries (CD & LP) / Omnipresence Productions (digital)

Style: Dark Ambient

Note: 17/20

Ecoutez ici

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player