Accueil

Kaosguards

 

WHOREDOM RIFE "NID - Hymner Av Hat" (Norvège)

WHOREDOM RIFE NID - Hymner Av HatOn peut avoir été contemporain de la résurgence du Black Metal en Scandinavie dans les années 90, on peut apprécier les tendances les plus avant-gardistes et évolutionnistes du genre et, pour autant, ne pas se montrer bégueule quand paraît un jeune groupe se revendiquant ostensiblement du True Norwegian Black Metal.

On sait par avance que l'on n'attend pas de ce deuxième album du groupe (après « Dommedagskvad » paru en 2017) une approche novatrice. Par contre, on est en droit de se montrer tout à fait intransigeant quant à la rectitude de l'interprétation, quant aux vibrations  haineuses ou guerrières.

Concernant le son d'ensemble, WHOREDOM RIFE emprunte une voie médiane entre le Raw Black Metal et le Black Metal puissant mais clinique. Les riffs de guitare donnent invariablement dans le bourdonnement en trémolos mais conservent une enveloppe suffisamment distincte pour ne pas verser dans le brouhaha ; qui plus est, les interventions sporadiques de la guitare solo se font sous une forme incisive et bien distincte. Les lignes de basse sont, comme à l'accoutumée, englouties dans le mix, même si elles émergent de temps à autre (notamment sur le furieux « Hyllest »). Même si le son de batterie s'avère un peu confus, il faut reconnaître que, quand il s'agit de blaster et d'une manière générale de produire du volume, le résultat est bel et bien efficace.
Enfin, loin des croassements aigrelets et étranglés, les vocaux se font rauques, écorchés, franchement haineux et vindicatifs, avec une touche de douleur, pour un rendu crédible, percutant et féroce.

Du côté de l'interprétation, WHOREDOM RIFE assure plus que correctement. Au rayon compositions, le groupe ne se contente d'une âpreté misérabiliste mais joue la carte de la puissance et n'hésite pas à propulser de longues plages rapides animées d'un souffle épique convaincant. Afin d'éviter la monotonie qui guette toute rythmique Black Metal basique, changements de tempos, de rythmes et d'ambiances se succèdent, le dispositif atteignant son acmé sur les titres les plus conséquents : « Hyllest », « New Hate Dawns » et « When The Shadows Dwell » (plus de sept minutes chacun) et l'imposant « Ceremonial Incantation » (qui franchit le cap symbolique des dix minutes).

Au total, WHOREDOM RIFE se pose en digne continuateur d'une tradition glorieuse et s'en tire avec les honneurs.

Alain Lavanne




Date de sortie: 30/11/2018

Label: Terratur Possessions (distribution Ván Records)

Style: Black Métal

Note: 15/20

Ecoutez ici

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player