Accueil arrow Chroniques Albums arrow HELLLIGHT "As We Slowly Fade" (Brésil)

Kaosguards

 

HELLLIGHT "As We Slowly Fade" (Brésil)

HELLLIGHT As We Slowly FadeC'est peu de dire que www.kaosguards.com apprécie ce trio brésilien qui pratique un Doom Death monumental, à la limite du Funeral Doom (ici , ici , ici ).

Sixième album original, « As We Slowly Fade » ne déroge pas à cette tradition d'excellence. Comme d'habitude, l'écoute d'un tel album requiert une disponibilité et une attention totales de la part de l'auditeur. Il faut dire que, hormis une introduction instrumentale relativement brève, les six compositions s'étalent en majesté, leurs durées s'échelonnant entre huit et presque douze minutes ! Certaines formations évoluant dans les sous-genres Doom Death et Funeral Doom affectionnent de tels gabarits mais ne les utilisent finalement que pour démontrer leur lourdeur et leur monolithisme. Or, chez HELLLIGHT, on comprend que ces grands espaces servent certes à installer des ambiances lugubres et dépressives, mais ils permettent surtout de mettre en place de lents développements de mélodies et de rythmiques.

Ne souhaitant pas s'autoparodier, le groupe a pris soin de faire évoluer sa formule. Les tempos sont toujours aussi lents, les riffs aussi laconiques et marmoréens, la guitare solo aussi porteuse de mélodies profondément mélancoliques, de même que les arrangements de claviers (en mode piano, orgue ou nappes de synthé). Cependant, on constate la poursuite du processus d'éclaircissement du rendu sonore, déjà à l'oeuvre sur l'album précédent, avec à la clé une exposition limpide de chaque élément. De même, le chant caverneux demeure mais il cohabite ponctuellement avec du chant clair modulé et dramatique (encore perfectible quand il est poussé dans ses retranchements) ; un chant féminin profond se fait même entendre sur le titre « Ocean », composition par ailleurs transcendée par un solo de guitare lumineux.

« As We Slowly Fade » donne à entendre un groupe arrivé à maturité, en pleine maîtrise de son art et des procédés exprimant au mieux une mélancolie profonde, au pire un désespoir absolu.

Alain Lavanne




Date de sortie: 23/11/2018

Label
: Solitude Productions

Style: Doom Death

Note
: 17/20

Ecoutez ici

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player