Accueil arrow Metal Underground arrow AEON PATRONIST "Mortal Prosternation" (France)

Kaosguards

 

AEON PATRONIST "Mortal Prosternation" (France)

AEON PATRONIST Mortal Prosternation Dans l'imaginaire général, l'île de La Réunion est avant tout une destination touristique où les continentaux se pressent dans des complexes hôteliers, font trempette et combattent la chaleur en consommant sans modération du rhum.

On occulte trop souvent les aspects les plus sauvages et hostiles de l'île : les requins qui rôdent près des côtes, ses volcans (le piton des Neiges, inactif, et celui de la Fournaise, autrement plus menaçant), ses reliefs géologiques tellement abruptes que certaines zones demeurent inaccessibles par voie terrestre... A quoi il faut raisonnablement ajouter AEON PATRONIST.

Constitué de seulement trois membres (Alexandre Thiong-Son à la guitare et aux vocaux, Robin Siestrunck à la basse et Tom Leichnig à la batterie), ce groupe n'en apparaît pas moins comme une entité redoutable de férocité. Leur premier album paru en 2014, « Through The Paths Of Delusion », annonçait déjà la couleur – entre rouge sombre et noir profond – et le trio se propose de confirmer la tendance avec « Mortal Prosternation », un EP de cinq titres (dont une introduction) d'une durée de 26 minutes.

Foncièrement influencé par le Death Metal technique, AEON PATRONIST impressionne par ses rythmiques qui combinent dextérité, vélocité et férocité. On ne sait qui, des trois instrumentistes, produit le plus gros volume de jeu, toujours au service de l'efficacité, jamais dans une perspective de démonstration égotiste. Dans les moments les plus rapides, l'influence Black Metal se fait sentir, avec toutefois des lignes de basse toujours bien audibles. Afin d'aérer quelque peu l'atmosphère générale, les compositions regorgent de contrastes apportés par des breaks plus mélodiques et par des solos de guitare lumineux. Les structures réservent de nombreuses surprises en multipliant les breaks et en ménageant un équilibre parfait entre moments atmosphériques et galopades létales ; le titre le plus conséquent, « l'Ineffable » (7'52), revêt même une dimension progressive.
Variant entre les registres caverneux et plus aigres (et donc entre Death brutal et Black Metal hanté), les vocaux véhiculent par contre systématiquement une bonne dose de brutalité, voire de fiel.

Si la prise de son est parfois un peu brute, voire sourde en ce qui concerne la basse, il n'empêche que cela préserve la nature vindicative de la musique de AEON PATRONIST, le mixage se chargeant d'apporter la clarté et la puissance requises. Avec un potentiel aussi affirmé, il serait peut-être temps qu'un label digne de ce nom s'investisse afin de répandre plus largement ce Black Death captivant.

Alain Lavanne



Date de sortie: 18/10/2018

Style: Blackened Death Métal

Note: 16/20

Ecoutez ici

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player