Accueil arrow Chroniques Albums arrow SLAEGT "The Wheel" (Danemark)

Kaosguards

 

SLAEGT "The Wheel" (Danemark)

SLAEGT The WheelFormé au début de la présente décennie, le quatuor danois SLAEGT publie son troisième album, après « Ildsvanger » (2015) et « Domus Mysterium » (2017), et persiste plus que jamais à faire cohabiter les viles manières d'un Black Metal cinglant et les mélodies à l'ancienne telles que la New Wave of British Heavy Metal et le Heavy Metal en général les fixèrent entre 1978 et 1985.

Par voie de conséquence, au sein d'une même composition, l'auditeur se trouve confronté à des accélérations venimeuses typiques du Black Metal et à des plans de guitares harmonisées, voire à des séquences acoustiques. Les solos de guitare imposent en outre leur musicalité tranchante et vibrante, plutôt qu'on ne sait quelle tentative de démonstration technique stérile. Autre signe de la prégnance du Heavy Metal traditionnel, les lignes de basse métalliques demeurent constamment audibles.

Il se produit fréquemment un effet de contraste mais celui-ci demeure relatif et les deux univers s'avèrent, dans ce contexte, plus complémentaires qu'opposés. A ceci, plusieurs raisons. La première  renvoie à la qualité de la production et du mixage qui avantagent la clarté et la puissance, quel que soit le registre abordé. Par ailleurs, quand SLAEGT se laisse aller à ses penchants les plus bilieux, entendez Black Metal, il n'en adopte pas moins une approche relativement maîtrisée, voire policée, du genre. L'élément le plus rugueux et vindicatif demeure le chant, guttural et plutôt grave (pas de coassement ou d'éructations) : d'autant plus qu'il s'exerce dans les deux registres, le Black Metal (avec une expressivité maximale) et le Heavy Metal classique. Dans ce dernier cas de figure, le résultat n'est pas mauvais mais sonne un peu, comme une juxtaposition efficace mais peu originale. De fait, il n'y a que dans le domaine du chant que SLAEGT n'accorde aucune place aux canons du Heavy Metal en la matière.

SLAEGT livre donc un album métissé, à la fois fougueux et sérieux. Pour entrevoir une posture nettement plus personnelle et audacieuse, il faut cependant attendre, « The Wheel », dernière composition de l'album, la plus longue également (7'30 au garrot). La première partie du titre synthétise à merveille vocaux rauques, guitares harmonisées, batterie intensément emballée, avec un rendu à la fois percutant et épique. Par contre, le final mobilise crescendo claviers, cloches et instruments à cordes dans une stratégie d'accumulation intense. Là réside certainement l'axe de progression personnel et original de SLAEGT, sans rien renier de ses sources d'inspiration originelles.

Alain Lavanne



Date de sortie: 05/10/2018

Label: Van Records

Style: Black Heavy Métal

Note: 15/20

Ecoutez ici

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player