Accueil arrow Chroniques Albums arrow ESOTERIC "The Pernicious Enigma" (Royaume-Uni)

Kaosguards

 

ESOTERIC "The Pernicious Enigma" (Royaume-Uni)

ESOTERIC The Pernicious EnigmaLes débuts discographiques de ce monument précurseur du Funeral Doom qu'est la formation britannique ESOTERIC continuent à être inhumés et proposés dans des versions remixées et remasterisées par le vocaliste Greg Chandler en personne.

S'agissant du second album du groupe, initialement publié en 1997, il traduisait déjà à l'époque de nets progrès du point de vue de la mise en son par rapport à la première démo « Esoteric Emotions – The Death Of Ignorance » (1993) et au premier album « Epistemological Despondency » (1994). Bien que le son de la batterie demeure sec et celui des riffs âpre, les différents éléments constitutifs du Funeral Doom de ESOTERIC se trouvaient exposés avec davantage de clarté. Un progrès encore mieux mis en évidence par cette version revisitée, dans le respect des paramètres originaux.

Du coup, on profite mieux des contrastes offerts par les arrangements de claviers et électroniques (dans la tradition du Space Rock), par les mélodies de guitare, mélancoliques ou tordues. Loin de se cantonner aux rythmiques massives et aux tempos inexorablement lents comme certains intégristes du Funeral Doom, le groupe se permet de varier avec modération son propos principal en organisant des charges primitives. Pour être juste, il faut louer la capacité des parties de batterie à complexifier relativement les rythmes, ne reculant pas devant quelques contretemps. Même les vocaux se prêtent à des variations bienvenues, oscillant entre un registre caverneux et peu articulé et des intonations nettement plus vénéneuses et aigres.

La combinaison de cette amélioration dans l'architecture sonore et d'un spectre musical plus varié crée une dynamique salutaire au sein de compositions aux formats massifs : songez que, hormis pour le bref « At War With The Race » (moins de trois minutes), les huit autres titres s'étagent entre onze et dix-huit minutes !!! Pas de monotonie donc, mais au contraire une volonté nette de dépasser les paramètres du Doom, qu'il soit Funeral ou pas. « The Pernicious Enigma » affichent clairement ses déviances Space Rock et psychédélisme paranoïaque, prouvant que ces éléments exogènes se marient pour le meilleur avec les canons habituels du Funeral Doom.
Aujourd'hui encore, cet album demeure énorme et fascinant.

Alain Lavanne




Date de sortie
: 24/08/2018

Label: Aesthetic Death

Style: Funeral Doom Métal

Note: 17/20

Ecoutez ici

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player