Accueil arrow Chroniques Albums arrow THE EVIL "The Evil" (Brésil)

Kaosguards

 

THE EVIL "The Evil" (Brésil)

THE EVIL The EvilOriginaire du Brésil, THE EVIL se compose d'une chanteuse et de trois musiciens et se positionne d'une manière assez particulière dans le domaine du Doom Metal par le truchement de ce premier album sans titre (originellement sorti en 2017 et bénéficiant désormais des attentions d'Osmose).

jDébutons par le tronc commun, à savoir la propension développée par le groupe à privilégier les tempos lents et les rythmiques lourdes, voire écrasantes. On peut également évoquer la présence de deux compositions - « Sacrifice To The Evil One » et « Silver Razor » - aux durées conséquentes, puisque dépassant chacune les dix minutes.
Pour le reste, on trouve des lignes de basse énormes et saturées, très présentes dans le mixage, rappelant les procédés éprouvés de longue date d'un Geezer Butler. Quant aux riffs de guitare, ils sonnent de manière incroyablement rêche et crépitante, comme s'ils s'étaient échappés d'un sinistre marécage Sludge. Le batteur combine une capacité à marquer sèchement le tempo et à développer un volume de jeu typique de la charnière des années 60 et 70.

Si l'on ajoute à tout ceci des ambiances contrastées – oscillant entre écrasement physique et mental et angoisse rampante -, on obtient un résultat extrêmement puissant qui me rappelle parfois le premier album de KRUX. Avec de surcroît une capacité avérée à créer un scénario dramaturgique à l'intérieur de chaque composition, en agençant intelligemment des séquences contrastées. Vous pourrez ainsi passer d'une rythmique particulièrement plombée à une séquence plus tempérée, quoique fort trouble, avant de subir une brusque montée en puissance.

Élément suprême et indispensable à la qualité si particulière de l'ensemble, le chant féminin impose sa profondeur et sa puissance. Si les incursions dans les aigus ne sont pas rares, elles ne s'apparentent jamais à de la mignardise mais bien à une nécessité destinée à troubler la gravité globale. Sans effets superflus, ces lignes de chant créent une incarnation au sein d'un environnement musical particulièrement éprouvant et austère.

THE EVIL réussit à sonner tout à la fois de manière rustre et profonde, à combiner les exigences de l'efficacité lugubre du Doom classique et du supplément d'âme propre au Doom épique.

Alain Lavanne



Date de sortie: 29/06/2018

Label: Osmose Productions

Style: Doom Métal

Note: 17/20

Ecoutez ici

 

 
Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player