Accueil

Kaosguards

 

HERON "A Low Winter's Sun" (Canada)

HERON A Low Winter's SunAttention, le HERON dont il va être question est originaire de Vancouver (Canada) et ne doit par conséquent pas être confondu avec le combo américain homonyme, basé en Caroline du nord.

Après deux Eps auto-produits (« Heron » en 2015 et « Fire Twin » en 2016), nos quatre hérons livrent un premier album également auto-produit pour les formats CD et cassette, en collaboration avec  Sludgelord records. En situant sa musique aux confins du Doom Metal et du Sludge, avec des touches de Black Metal, HERON a clairement fait le choix de l'ambition en refusant de rabâcher les formules déjà pratiquées par les précurseurs des deux genres.

Du Sludge, le groupe a retenu le son crade et crépitant des guitares rythmiques, avec à la clé des riffs massifs et rugueux. Issues du même chaudron, les ambiances s'avèrent franchement glauques et malsaines : je peux vous assurer qu'une écoute au casque en pleine nuit produit un effet paranoïaque palpable !
Histoire d'enfoncer le clou, rien de mieux que la lourdeur et la pesanteur du Doom Metal le plus froid. Le piège de la monotonie monolithique se trouve évité, pour partie grâce au jeu intelligent du batteur, très mobile et intense ; même quand les rythmiques prennent tout leur temps pour concasser ce qui passe à portée, il y a toujours un roulement de toms, des cymbales pour créer du mouvement.
Les vocaux ajoutent bien évidemment leur lot d'agressivité, de folie, de douleur, passant constamment de moments caverneux et graves à des dérapages plus aigus et douloureux, davantage marqués par le Black Metal le plus maladif. Black Metal également sollicité lors de quelques accélérations brutales.

Étonnamment, la douceur et la mélodie peuvent avoir droit de cité, comme cette minute de piano qui introduit le titre le plus court de l'album, « A Gnawing Worry » : seulement, elle est littéralement bousculée, écrasée par un accès de fureur et de brutalité. Aux deux tiers des presque huit minutes du morceau « Uncomfortable Silence », HERON place une plage aux guitares paisibles, toutefois plusieurs fois troublée par des guitares dissonantes et lourdes et par le chant en mode grave. Tout le début des sept minutes que dure « Parallels Of A Knife Fight » est occupé par des accords de guitares assez simples et clairs, avec une montée en puissance très contrastée, faite de hauts et de bas. Assez naturellement, cette tension entre lourdeur, colère et une certaine finesse parfois teinté d'un psychédélisme trouble évoque le Post Hardcore torturé de NEUROSIS.

Avec « A Low Winter's Sun », HERON a posé les bases d'un Sludge Doom rêche et maladif, mais dont les structures et certaines sonorités laissent augurer de développements plus tortueux et plus complexes.

Alain Lavanne



Date de sortie: 13/04/2018

Label: Sludgelord Records

Style: Sludge Doom Métal

Note: 15/20

Ecoutez ici

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player