Accueil

Kaosguards

 

KOLOSSOR "Crown Of Horns" (Etats-Unis)

KOLOSSOR Crown Of HornsSi vous pensez que le New Jersey est juste un petit état servant en quelque sorte de banlieue résidentielle au nord de New York, vous risquez d'avoir une surprise fatale en arpentant ses forêts et ses reliefs.

Je peux vous assurer que votre promenade pastorale virera au cauchemar si vous croisez les trois membres de KOLOSSOR. Après avoir envoyé en éclaireur un EP trois titres l'année dernière, le trio livre son premier album. Et ça ne plaisante pas !

KOLOSSOR s'inscrit de plain pied dans la mouvance Sludge, déployant fort logiquement les ingrédients incontournables de ce style : riffs âpres et râpeux, lignes de basse métalliques et tendues, vocaux rauques et misanthropiques (un peu plaintifs par moments), ambiances sombres et tortueuses. En l'occurrence, ce n'est pas tant la nature des ingrédients en question qui permet de distinguer KOLOSSOR de la foule de formations basiquement Sludge, mais bien la manière dont ceux-ci sont agencés.

En premier lieu, KOLOSSOR adopte un son très live, sec et dépouillé, évitant ainsi l'écueil devenu trop systématique des rythmiques massives ; le trio ne cherche pas à tout prix à incarner son nom par une posture rythmique hégémonique, quand bien même les riffs proposés demeurent spartiates et inamicaux.

Surtout, KOLOSSOR prend le soin de proposer des schémas rythmiques évolutifs, mouvants, relativement complexes, presque progressifs. Quand bien même les compositions ne sont pas longues (entre trois et six minutes, pas plus), elles se trouvent animées par des changements de rythme et de tempo, avec à la clé une animation rythmique particulièrement intense de la part du batteur Jerry Arsenault (tiens, un patronyme qui fleure bon l'Acadie!). La guitare de Greg Frisenda ne se contente pas d'aligner des riffs rêches, elle glisse des virgules mélodiques, parfois à la limite de la dissonance. La basse au son très métallique de Jay Barringer fait office de trait d'union entre batterie et guitare, avec au final des rythmiques qui combinent complexité et puissance.

A la fois intense et nuancé, dépouillé et complexe, le Sludge de KOLOSSOR rappelle quelque peu l'esprit des débuts orageux de MASTODON, ce qui n'est pas un mince compliment. « Crown Of Horns » constitue donc un début discographique extrêmement intéressant.

Alain Lavanne

 

Date de sortie: 06/04/2018

Label: Sludgelord Records

Style: Sludge Métal

Note: 15/20

Ecoutez ici

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player