Accueil arrow Chroniques Albums arrow HELL OBELISCO "Swamp Wizard Rises" (Italie)

Kaosguards

 

HELL OBELISCO "Swamp Wizard Rises" (Italie)

HELL OBELISCO Swamp Wizard RisesOn peut être originaire d'Italie et ne rêver que d'une chose : brasser la boue des marécages du sud est des États-Unis en prenant le risque de se faire bouffer par les alligators et les moustiques ; en dépit d'une vraisemblance douteuse, l'illustration de pochette rajoute quelques animaux peu sympathiques en montrant un taureau, un éléphant et un squale, tous en mode furibard.

C'est en tout cas le trip choisi par ce quartette de Bologne.

N'allez pas chercher de l'innovation ou de la fioriture dans les neuf compositions de ce premier album ! Ici, tout, absolument tout est orienté vers l'efficacité, l'épaisseur et la rugosité. Les titres sont compacts, leur durée s'étageant entre trois et cinq minutes. Sans surprise, les guitares débitent à la chaîne des riffs compressés, au rendu râpeux et hostile. Lesquels riffs sont posés sur des lignes de basse grondantes à souhait, le batteur ponctuant fort sèchement les débats, tout en créant un volume de jeu touffu. Pour tout dire, le schéma rythmique de HELL OBELISCO est susceptible de ravir les fans de Sludge classique mais aussi les nostalgiques de PANTERA et les défoncés au Stoner le plus carré et épais. Paradoxalement, cette épaisseur et cette rudesse n'empêche pas que s'installe un groove primitif et pachydermique. Quoiqu'assez discrètes dans le mixage et relativement ténues, les interventions de la guitare solo instillent un zeste de parfum bluesy, version méphitique et déglingué.
Très à l'aise dans les mid-tempos, HELL OBELISCO n'hésite pas à charger lourdement ou, au contraire, à ralentir le pas. Dans ce dernier cas de figure, un feeling Doom Metal bien malsain se dégage opportunément.

Complétant ce tableau intransigeant, les vocaux d'Andrea Zanetti demeurent presque continuellement en mode guttural, grondant et agressif, quoiqu'il faille souligner un effort constant pour articuler. A vrai dire, le bonhomme n'aurait aucun mal à s'employer dans un registre Hardcore, tellement on le sent vindicatif !

Vous l'aurez compris, HELL OBELISCO vient de livrer un très solide exercice de style, bien agressif, lourd et massif.

Alain Lavanne

 

Date de sortie: 23/03/2018

Label: Argonauta Records

Style: Sludge Métal

Note: 15/20

Ecoutez ici

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player