Accueil arrow Chroniques Albums arrow THE OSIRIS CLUB "The Wine-Dark Sea" (Royaume-Uni)

Kaosguards

 

THE OSIRIS CLUB "The Wine-Dark Sea" (Royaume-Uni)

THE OSIRIS CLUB The Wine-Dark SeaEn 2014, la sortie de "Blazing World", premier album de ce groupe britannique, avait constitué une excellente surprise (relire ici ).

Loin de décevoir, son successeur "The Wine-Dark Sea" le surclasse de la tête et des épaules. Dans la continuité de ses débuts, le groupe confirme encore davantage son identité hybride puisque le style développé ici confirme un goût avéré pour les rythmiques sinueuses et les structures tortueuses propres au Rock progressif. Attention, on ne parle pas ici du Rock progressif à l'instrumentation démonstrative à la ELP et YES mais bien d'un versant plus ramassé autour de la section rythmique, plus sombre également : pensez aux moments les plus inquiétants chez KING CRIMSON et GENTLE GIANT.

Pour notre bonheur, THE OSIRIS CLUB commet un autre emprunt aux années 60 et 70 en proposant des sonorités psychédéliques un peu flottantes, mélancoliques et troubles. Les superbes sonorités de claviers vintage constituent d'ailleurs un lien particulièrement expressif entre psychédélisme et progressif. L'impression pour le moins étrange, voire inquiétante, qui se dégage de certaines parties peut, sur le plan instrumental, évoquer en outre la musique de GOBLIN.

Cependant, THE OSIRIS CLUB ne saurait être réduit au statut d'habile copieur des années prog. L'approche assez froide, presque laconique et distanciée, m'évoque les pans les plus froids de la News Wave et du Post Punk de la fin des années 70 et du début des années 80. C'est particulièrement flagrant dans le travail des guitares et dans le chant, clair, majoritairement spectral, parfois emphatique, plus rarement agressif. A vrai dire, ce mélange de circonvolutions progressives et de froideur post-moderne pourrait assez logiquement attirer celles et ceux qui ne se remettent toujours pas de la mise en sommeil de PORCUPINE TREE. Autre indice, Kristoffer Rygg de ULVER fait résonner ses cordes vocales sur un titre...

Avoir développé une identité stylistique affirmée et personnelle constitue déjà un atout majeur. De surcroît, le batteur Andrew Prestridge, véritable âme créative du projet, a su proposer de véritables compositions, avec des points de repères tant rythmiques que mélodiques, remarquablement bien arrangées et produites. Terminons en évoquant l'univers fantastique et étrange, développé dans les paroles et superbement concrétisé par un artwork magnifique.
"The Wine-Dark Sea" représente incontestablement une réussite majeure.

Alain Lavanne



Date de sortie: 23/02/2018

Label
: Indie Recordings

Style
: Metal progressif et psychédélique

Note: 18/20

Ecoutez ici

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player